Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

They say the captain goes down with the ship... / Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 99
✉ Fiche : « The Show must go on »
✉ Ft : Tyson Ritter
✉ Classe et/ou emploi : Directeur de la Troop of Darkness
✉ RP(s) en cours : 0 / 0
✉ Âge : 28 ans
✉ Pouvoir(s) : Détection des pouvoirs.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: They say the captain goes down with the ship... / Pv. Sam 24 Nov - 14:34




So when the world ends... Will God go down with it?


What A Catch, Donnie by Fall Out Boy on Grooveshark

La nuit tombe, et les masques avec. C'est terriblement cliché, n'est-ce pas ? Cliché, mais vrai, hélas. Car quand la nuit tombe et les esprits s'assoupissent, il n'y a plus rien à cacher. L'obscurité est une douce enveloppe qui permet de se libérer de son image. De laisser transparaître qui ont est vraiment. Ce qui se passe réellement, dans notre esprit. Et on laisse entrevoir ce que personne n'aurait soupçonné de nous.

Et toi, qui es-tu, Jackson, en vérité ? Il ne sait pas vraiment qui il est. Le jour, il est ce chef, ce maître strict mais droit. Qui fait tout pour les siens. Un brave type. C'est sûr, Jackson est quelqu'un de bien. Fou sur les bords, déraisonné. Lunatique et étrange. Mais à l'autorité et l'amour indéniable. Il fait tout pour eux. Tout. Il est là pour tous, ou du moins il essaye. Il s'épuise, mais ne montre aucun signe de sa fatigue. Et c'est comme cela depuis ce jour où les flammes ont détruit sa maison. Son héritage. Une partie de sa communauté, et de sa vie. C'était comme si on avait arraché tout ce qui avait jamais compté pour eux, pour chaque individu de la troupe.

Et l'héritier McKeller le vit encore plus mal qu'il ne le laisse paraître. Il lève la tête au ciel, où les étoiles transpercent avec difficulté le voile nuageux grisâtre. C'est un ciel laid et triste. Alors Jackson soupire, et baisse la tête. Il n'est pas un habitué de ce genre de balade nocturne. Il déteste ce calme. Il déteste cette solitude. Pire que tout, il hait ce silence. Ce silence glacé. Le monde manque de couleurs, la nuit. C'est affreux, la nuit, sans agitation. Et pourtant, il ne fait pas demi tour et continue de marcher, encore et encore. Il doit être masochiste. Mais il a juste besoin de cela. De marcher. De ne pas entendre quelqu'un lui demander quelque chose. De ne pas être sollicité, une fois de plus. Jackson est épuisé. Comme jamais. Il s'en rend malade. Son corps crie et l'insulte, et ce soir, c'est l'apothéose. Il est tellement épuisé qu'il n'arrive à plus rien, même pas à dormir.

Il passe dans les champs, passe dans la forêt, traverse tout cela, en silence. Comme un pantin désarticulé, à l'allure pourtant magistrale malgré sa maladresse. Il marche, il marche, encore et encore. Presque incapable de s'arrêter. Jusqu'à que... Jusqu'à que ses pieds foulent un terrain connu. Jusqu'à qu'il ne réalise à quel point son inconscient, qui l'avait mené ici, était mesquin et sadique.

Devant lui s'étale ce lieu détruit. Dévoré par les flammes. Détruit. Un lieu qui marque la fin. Et cela fait mal. Putain qu'est-ce que ça fait mal. Il sert les poings. Il a envie de crier. De briser ce silence glacé. De briser ce vide. La vie lui manque. Les lumières. Les odeurs sucrés. Les sourires, les cris. Les gens. La musique. Mais c'est fini, Jackson. Tout cela est terminé pour toi. Ton monde s'est écroulé. Tu fais face à ta propre réalité. Et tu souffres, en silence. Toi qui te croyais immunisé contre la douleur, tu souffres. C'est un comble.

Il ferme les yeux. Il écoute la brise du vent. Le seul son. Et pourtant, dans son esprit, tout danse. Il revoit tout. Il revoit les lumières. Il ressent presque la chaleur contre sa peau. C'est sûrement la fièvre. Mais il s'en moque. Il se berce de cette illusion. Douce et chaude illusion, qui lui donne envie de croire que tout cela existe encore. Que cette perte n'était qu'un mauvais rêve. Il reste ainsi, immobile et les yeux clos, à rêver.

Jusqu'à qu'il rouvre les yeux. Son esquisse de sourire disparaît. Tout a disparut. C'est bien réel. Tu es naïf Jackson, c'est étonnant. Tu crois encore à ce genre de magie ? Rien ne te ramènera tout cela. C'est partie. Envolé. Ou plutôt arraché. Arraché par un monstre. Mais tu t'es vengé, non ? Ne te sens-tu pas soulagé ? Non. Non, pas du tout. Pas encore.

Son regard s'arrête soudain sur une silhouette. Son cœur bat. Est-ce encore une pure folie ? Une illusion ? Non. Cette silhouette doit être celle de Matthew. Matthew n'a pas put mourir, c'est forcément lui, là, qui se dresse dans la brume à quelques dizaines de mètres de lui. Parmi les vestiges noircies du passé, il pense voir le fantôme de son frère. Alors il court. Il court comme si sa propre vie en dépend. Il s'arrête, pose une main sur l'épaule. Et il a cette décharge désagréable qui parcourt son corps. Ce n'est pas Matthew. Ce n'est pas son frère. Son frère ne reviendra pas. Mais qui est-ce, alors ? Une fille. Il reconnaît seulement maintenant les courbes féminine de l'inconnue. Il soupire, se recule. Il fixe ce dos qui lui fait face.

    « Qui es-tu ? »


Sa voix rauque et sévère s'élève dans la nuit. Rauque, sévère, et surtout, déçue. Comme un gamin qui voit ses espérances réduites à néant. Ça fait mal, et ça pique. Comme une coupure qui traverse tout notre être, et qui saigne, doucement.






• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

They say the captain goes down with the ship... / Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: