Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Sam 3 Nov - 12:20




L'avenir ne me fait plus peur.


« Ce n’est que
Quand on perd la personne
Qu’on se rends compte
A quel point elle comptait
Pour nous. »




Un rire, un écho. Elle croit les entendre résonner dans les murs, filants comme une flèche pour parvenir à ses oreilles.

Il n’y avait personne. Ce n’était que son imagination qui lui faisait parvenir des fragments de souvenirs, essayant en vain de lui faire rappeler le son exact de ce rire. Ce son qu’elle se répètait sans cesse depuis ce qui était arrivé. Depuis qu’il n’était plus là.

Assise, les yeux dans le vague, ses yeux clairs étaient posés sur un objet sans vraiment le voir, passant à travers ce meuble dont l’existence éphémère n’avait aucune importance. Non, rien ne l’avait.

Plus rien ne l’avait.

Marine n’était pas du genre à s’attacher facilement aux gens. Au contraire. Elle avait plutôt tendance à s’en méfier, de plus en plus à cause des récents évènements. Mais à cet instant-là, on aurait pu facilement la surprendre dans ses pensées. On aurait pu facilement voir à quel point elle semblait fragile, que son sourire était faux. Qu’elle n’était pas ce qu’elle paraissait être.

Non, à cet instant-là, elle n’était pas comme d’habitude. Seule au milieu de cette grande salle, elle n’attendait rien. A quoi bon, plus personne ne l’attendait.

Il n’y en avait eu qu’une qui avait été là pour elle, et pourtant, elle avait tout fait pour l’éviter, pour ne pas qu’il soit en danger à cause d’elle. Mais c’était fini. Maintenant, elle était seule. Véritablement seule.

Alors à quoi bon vouloir être entourée de personne, quand ces dernières sont vouées à disparaître aussi ? Pour combler la solitude ?

Quel égoïsme.

Elle ne pleurait pas. Elle ne voulait pas montrer ses larmes, même face au néant. Mais pourtant, elle se laissait gagner par cette amertume, cette désolation, ce désespoir qui l’avait rongée depuis qu’elle l’avait vue contre le mur de Rédemption. Elle n’avait jamais eu aussi mal de toute sa pitoyable existence.

Sa tête se baissa, tandis qu’elle se mordait les lèvres. Ce souvenir la hantait, rendant les jours cauchemardesques de plus en plus dur à supporter, alors même qu’elle avait l’impression que l’odeur du sang la suivait partout où elle allait.

Elle n’avait pas su le protéger. Elle s’en voulait.

C’était la première fois qu’elle laissait la culpabilité l’envahir, elle qui était si distante envers les autres.

Pourquoi cela était-il arrivé ? Qui avait fait ça ?

Elle n’en savait rien. Et quelque part, elle ne voulait pas le savoir.

Elle savait ce qu’elle ferait sinon. Comme toutes les personnes tristes, elle se laisserait guider par ses émotions négatives pour faire une connerie qu’elle regretterait ensuite. Elle avait vue assez de films, et en y réfléchissant bien, cela pouvait arriver.

Alors, il ne fallait pas savoir. Il fallait rester dans l’ignorance, et laisser le temps faire son œuvre. Simplement.

Et tandis qu’elle restait là, dans ses pensées, elle n’entendait pas les pas qui résonnaient dans la salle. Peu importait.

De toute manière, elle n’en avait plus rien à faire. Après ce qui était arrivée, elle n’avait pas peur. Non, qui que ce soit, et quelle que soit la raison pour laquelle elle était là, elle n’avait plus rien à craindre.

Elle n’avait pas peur de l’avenir.
Elle n’avait pas peur de mourir.









• • • • • • • • • • • • • • • • •




Dernière édition par Marine Indeitsev le Sam 3 Nov - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 52
✉ Fiche : "She said i'm a storm
Whisperin' old fairytales"


"Ils sont à cent mille verres de vous... Eux, ils tutoient les anges."
✉ Ft : Julien Decroix (Soan)
✉ Classe et/ou emploi : Forain.
✉ RP(s) en cours : 2/ 4
✉ Âge : 19ans
✉ Pouvoir(s) : Créateur d'Illusions et Attache mentale
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Sam 3 Nov - 17:55


Open your eyes... Not those one. Feel me.



Il est des lieux sacrés dont la beauté n'est pas le reflet de leur symbolique. Tout comme il est des êtres dont le sourire sait cacher les fissures, ce ne sont que des mensonges.

Liam soupire. Il ne sait même pas ce qu'il fout là. Intuition, stupidité, hasard? Ses pieds le mènent où il doit être, et il s'en contente. Si la foire a brûlé, c'est que cela devait se passer de la sorte. Si tant de gens sont morts, c'est que le futur devait s'écrire sans eux. Telle était la pensée du jeune homme. Ce n'est pas de l'optimisme, c'est simplement un refus de stagner.
Mais malgré ça, parfois, il est des ressentis humains qu'on ne peut balayer à coups de morale et de principes. Parfois, on a peur.

Il pousse la lourde porte de bois, jetant son mégot au dehors, et se glisse dans l'édifice, doucement. Ses yeux tâtonnent dans la semi-obscurité agréable. La lumière aveuglante du jour est filtrée par les vitraux, projetant au sol des tâches aux couleurs pâles. Entre fenêtre et pavé, des filaments de lumière où la poussière semble danser, au gré d'un vent inexistant. Seul l'air, sous sa propre impulsion, fait tournoyer les traînées grises.
Le froid, exquis, perce sa peau de légers frissons. Les Eglises portent souvent ce ton glacial et solennel, n'est-ce pas?

Le jeune homme se laisse avancer dans l'allée, entre les bancs boisés complètement vides. Ses pas frappent le sol avec l'irrégularité des pas d'un enfant. Il s'arrête, de temps en temps. Regardes en l'air, ailleurs, reprends. Puis, sa démarche se fait plus lente. Il aperçoit quelqu'un, enfin. Au centre de l'Eglise, une jeune femme blonde, plantée là sans un mouvement. Une religieuse? Après le massacre, il était bien possible que les gens se mettent à croire en Dieu... Mais, pour Liam, c'était plutôt une preuve qu'il n'existait pas.


Ses pas sont alors passés sous silence. Son être entier devient part du décor. Il se dissimule, à la manière d'un caméléon. Les yeux de la demoiselle ne peuvent le voir, caché derrière une de ses nombreuses illusions. Alors il déambule, comme un spectre, autour d'elle. Tout près. Les mains dans ses poches, il se sait imperceptible, au regard et à l'ouïe. Nul besoin d'altérer les autres sens.
Délicatesse. Curiosité. Elle lui tourne toujours le dos. Liam vient se pencher au dessus de son épaule, sans jamais la toucher. A quelques centimètres, il inspire une odeur féminine, étrange, glaciale et sucrée.
D'un détour habile, le voilà maintenant qui scrute un visage meurtri par une peine qu'il ignore.
Bientôt, elle décélérait sa présence. Le souffle dans son cou semblait déjà l'avoir alertée. Et une telle proximité est perceptible. Chaleur humaine...

Mais peu lui importe. Il reste là, assez près pour l'entendre respirer et frôler sa peau, ses yeux bruns scrutant la clarté de leurs pairs. Quelle tristesse colérique les habite... Liam est touché. Petite être perdue, qui se reconstruit en solitaire. Il sourit. Légèrement.
Bien sûr, si elle avait la certitude de sa présence, elle le chasserait. Et il le savait. Mais elle ne l'avait pas... Alors il osa. Sa main se souleva, et d'un mouvement précis, vint déplacer une mèche d'or sur le front de la jeune femme. Liam allait sans doute recevoir une gifle. N'importe quel signe de peur ou de rejet. Mais il s'en fichait. En cet instant, cette jeune femme avait besoin de douceur.

Code by AMIANTE


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Sam 3 Nov - 21:35




Être triste, comme une personne normale.


« Les yeux ne
Sont pas les seuls choses
Qui permettent de voir. »




Un souffle, un coup de vent sûrement.

Elle ne bougeait pas pour autant. Elle n’avait plus envie de faire le moindre mouvement pour l’instant. Juste de se perdre dans ses pensées, contempler la tristesse qui l’habitait, laisser vivre cette amertume qui coulait en elle. Rien d’autre.

Comme pour se punir de ne pas avoir été à la hauteur. De l’avoir laissé mourir sans rien faire. Sans qu’elle ne puisse rien faire. Non, elle ne pourrait plus vivre comme avant à cause de ça. Elle ne pourrait plus sourire sans avoir cette image dans la tête.

Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était se lamenter sur son propre sort, sur sa vie désormais remplie de miséricorde. Que dire de plus ? Que faire de plus ?

Alors qu’elle se posait ces questions, elle sentit une chose lui effleurer le front. Elle ne le comprit pas de suite, mais le fait que ce ne soit pas du vent s’intégra dans son cerveau presque immédiatement. Ses yeux reprirent de la couleur, et elle recula légèrement. Il y avait quelqu’un ici.

Fronçant ses sourcils, ce geste lui fit un peu mal, tant son visage avait été figé dans une expression mélancolique et indifférente. Un mélange des deux un peu dur à faire, mais rien n’était impossible quand plus rien ne comptait pour une personne.

Cela était le cas pour Marine, qui n’avait plus rien montrée comme émotion. Mis à part cette tristesse qui hantait ses yeux. Ces derniers lui piquaient, et elle leva les mains pour les essuyer. Non pas qu’elle avait pleurée, mais ce n’était pas loin d’arriver.

Lâchant un grognement, elle les frottas vivement, avant de regarder autour d’elle. Elle hésitait à activer son pouvoir, mais il était clair que la personne qui était là en avait un aussi. Seulement, Marine n’avait pas envie de combattre ou quoi que ce soit.

Non, cela n’avait pas de sens. Pourquoi combattre, alors qu’elle n’en avait plus la force ? Pourquoi continuer de lutter, alors que, quel que soit la vie qu’on mène, elle finira quand même ?

Un monde éphémère, une vie éphémère, remplie de péchés et d’erreurs. De regrets et d’amertume.
On la regrettait forcément un jour. Le fait même d’exister était dénué de sens. Pourquoi vivre ? Pourquoi mourir ? Pourquoi ressentir ? Pourquoi regretter ?

Tant de pourquoi, et Marine n’avait aucune réponse à ces questions.

    « Qui est là ? »


Sa voix était dénuée de ton. Las. On voyait bien qu’elle n’allait pas bien. Elle ne voulait plus le cacher.

A quoi bon. Plus rien n’avait de sens désormais. Elle ne voyait plus les choses de la même manière. Pour elle, à cet instant, tout était voués à disparaître. Ce n’était pas ses yeux qui le lui disaient.

Mais sa raison engloutit par ces émotions négatives qui l’habitaient depuis quelques jours. Grandissant, se nourrissant de son désespoir pour mieux l’envahir.

Et la détruire.







• • • • • • • • • • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 52
✉ Fiche : "She said i'm a storm
Whisperin' old fairytales"


"Ils sont à cent mille verres de vous... Eux, ils tutoient les anges."
✉ Ft : Julien Decroix (Soan)
✉ Classe et/ou emploi : Forain.
✉ RP(s) en cours : 2/ 4
✉ Âge : 19ans
✉ Pouvoir(s) : Créateur d'Illusions et Attache mentale
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Dim 4 Nov - 20:17


"Tu fermeras l'oeil, pour ne point voir,
par la glace,
Grimacer les ombres du soir."



Ses cils frémissent. Elle le regarde. Sans le voir. Elle sait. Liam a un sourire. Discret, léger. Invisible. Elle ne recule pas. La blonde se frotte les yeux, comme lorsqu'on voit un mirage, pour s'en libérer. Attendri, il contemple la jeune femme dans sa tristesse lasse. L'espoir l'a quittée. Sa vie n'est que décombres. Le jeune homme le voit, dans le fond de ces yeux clairs incapables de rester fixes, le cherchant sans le trouver, avec pourtant la certitude de sa présence.
Même si jouer avec une faiblesse est immoral, Liam n'arrêtera pas pour autant. Il veut lui montrer. Lui montrer que le monde peut-être beau. Qu'une personne qu'on ne voit pas, qu'on ne voit plus, peut toujours exister. Au fond.
Cette pensée lui fait rater un battement. Une pensée à sa petite soeur. Il suffoque presque.

Vite, balayer, chasser. La voix retentit. Question basique, presque désintéressé. Qui? C'est vrai. Il pouvait être n'importe qui, derrière ce voile qui le cache. Il pouvait être un doux remède à ces pleurs qu'elle retient, dans sa gorge tremblante. Autant qu'il pourrait être un esprit malin qui la ferait tourner en bourrique pour le plaisir. Ou un danger subtile. Mais Liam est tout. Quel besoin de choisir?
Le jeune homme s'approcha, lentement. Un peu plus. Son bras l'entoura, dans un équilibre parfait de quelques millimètres d'écart, sa main venant dans son dos comme un appui incertain. Une présence, sentie sans sécurité. Il souffle, au creux de son oreille, quelques mots.

_Qu'avez-vous perdu, mademoiselle? L'espoir ne s'enfuit pas. Jamais. Chassez son triste opposé de vos pupilles...

Liam soupçonnait. Il savait pertinemment tout ce qu'il avait pu se passer ailleurs. Evidemment, la foire n'avait pas été seule à subir une catastrophe. Au sein du pensionnat, s'étaient passées d'autres macabreries dont Liam avait reçu les échos. Et à en juger cette jeune fille, elle semblait dans la tranche d'âge des pensionnaires. Il n'était pas impossible qu'elle ai perdu des proches, y compris lors de l'explosion des sous-terrains. Autre phénomène étrange... Hypothèses inutiles. Ce qu'il retenait de toutes ces réflexions presque inconscientes, c'est que cette blondinette devait être là, et si triste, à cause de Cette Nuit...

Liam recula. D'un pas, à peine. Il ne voulut pas lever le voile. Il voulait garder un certain anonymat. Pourquoi? Pour jouer. Parce que ça l'amusait. Rien de plus. C'est un gamin, après tout.
Néanmoins, il laissa ses contours se dessiner indistinctement, en des volutes d'une fumée pâle, légère. Animée par une lenteur langoureuse, elle reste imprécise.
Glaciale au toucher, elle semble attirée par les sources de chaleur, s'évaporant en cet instant vers la plus proche; Marine. Les volutes s'enroulent, fines, peu visibles, dissimulant toujours sa réelle apparence, dévoilant juste assez pour qu'elle sache où il se trouve... Approximativement.

Un pas. Un seul. Qui semble d'une rapidité intense. Il coule dans le dos de la jeune femme. Pour la tester, pour la jauger. La fumée à l'odeur étrange enveloppe la blonde. Presque avec tendresse, elle referme un étau filandreux sur sa personne. Facilement effaçable, à la manière d'un coup de craie sur un tableau noir qu'on supprime à l'éponge. Liam s'en fichait. Qu'elle supprime. Il trouverait toujours le moyen de l'approcher. Il y était décidé. Par il ne savait quelle force. Force qu'il n'avait plus, et qu'il trouvait face à elle.
Etoile perdue derrière un nuage... En sortant, elle brillera de nouveau.

Code by AMIANTE

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Lun 5 Nov - 12:50




L’espoir n’est qu’une excuse pour vivre


« Ne pas penser,
Ne pas oublier
Tomber dans le néant. »




Au départ, elle ne sentit plus rien. Elle ne faisait que regarder autour d’elle, cherchant juste à savoir qui était là. Qu’importaient ses intentions, qu’importaient les raisons qui l’avaient poussé à effleurer son front.

Non, elle ne voulait pas savoir. Plus savoir. Rien. Jamais.

Abandon.

Elle se laissait aller, doucement, laissant sa méfiance naturelle divaguer, fuir entre ses pensées, insaisissable. Plus rien ne comptait. L’espoir, la vie… Pourquoi ?

Etrange personnage. Froid et chaud, distant et pourtant proche. Un toucher dans son dos, une sensation curieuse près de son oreille. La personne était près, mais loin.

    « Qu'avez-vous perdu, mademoiselle? L'espoir ne s'enfuit pas. Jamais. Chassez son triste opposé de vos pupilles... »


Une voix masculine. Marine se sentit mal d’un coup. Son ventre se retourna, sa mâchoire se serra. Une odeur étrange parfumait l’air, la blonde ne bougeait pas. Il avait vu qu’elle n’était pas bien. Ne connaissant pas cette voix, elle se demanda un court instant si lui, la connaissait. Peu probable.

Ses paroles résonnaient dans les airs, envahissant les pensées de la jeune fille. L’espoir ne s’enfuit jamais… Non, il ne s’enfuit pas. Il se perd. Vagabondant de rêves en rêves, les brisant, réduisant en éclats ces pensées éphémères, jusqu’à ce qu’il n’y en ai plus.

Il n’était plus là, disparaissant de nouveau dans la salle, toujours proche. Invisibilité ? Non… Sa voix avait été vaporeuse, comme de la fumée. L’invisibilité ne permettait pas ce détail. Quoi donc alors ?

Ses yeux vides se posèrent sur une brume pâle, plus proche qu’elle ne le pensait, dévoilant doucement mais, incertaine, un contour. Une silhouette imprécise était là, tandis que la fumée glacée l’entourait lentement, comme attirée par elle.

Son regard se posa sur cette brume étrange à l’odeur qui l’était tout autant, ne sachant pas vraiment comment réagir. Elle fonctionnait au ralentit, tout paraissait tellement inutile, tellement vain maintenant... A quoi bon être réactive aux autres ?

Cela ne servait à rien, simplement.

Il glissa derrière elle, sa tête se tourna à moitié vers lui. Elle ne le connaissait pas. Pourquoi lui dire des telles paroles ? Pourquoi user de son pouvoir à cause d’elle ? Pourquoi faire tant d’effort ?

Il ne contrôlait pas la fumée. Sinon, elle aurait remarquée cette brume depuis longtemps. C’était encore autre chose. Mais elle n’avait pas envie de savoir quoi.

Entourées par ce fin nuage froid, elle ne fit aucun geste pour l’enlever. Au contraire, elle trouvait cette situation bien réelle.

Dans sa tête. C’était la même chose, envahie par ce vide soudain, elle était dans une brume si épaisse qu’il était impossible de l’en sortir. Elle eut envie de sourire face à cette situation similaire. Mais son visage ne montra rien.

A quoi bon.

    « L’espoir ne s’enfuit pas. Je l’ai juste perdue. Et je n’ai plus de raisons de le chercher. »


Monotone.

Elle n’avait pas envie de feindre comme elle le faisait habituellement. Elle n’avait pas envie de faire comme si de rien n’était. Elle n’avait pas envie de mettre ça de côté, comme si ce n’était rien.

Son cœur se serra.

Elle n’avait plus envie de croire qu’il y avait encore de l’espoir.

    « L’espoir m’a abandonnée. »


Comme un parent abandonne son enfant. Il n’y avait plus rien à faire.

Espérer. Pourquoi ?

Comment retrouver l’espoir quand c’était impossible ?
Elle n’avait pas de réponse.
Et ne voulait pas la connaître.

Juste rester là, et s’abandonner, comme l’espoir l’avait fait avec elle.








• • • • • • • • • • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 52
✉ Fiche : "She said i'm a storm
Whisperin' old fairytales"


"Ils sont à cent mille verres de vous... Eux, ils tutoient les anges."
✉ Ft : Julien Decroix (Soan)
✉ Classe et/ou emploi : Forain.
✉ RP(s) en cours : 2/ 4
✉ Âge : 19ans
✉ Pouvoir(s) : Créateur d'Illusions et Attache mentale
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Mer 7 Nov - 2:14


"Ô douleur! ô douleur! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie!"



Avec indifférence, elle se laissait étreindre. Comme si ça n’avait pas d’impact. Pas d’importance. Aucun effet, ni une sensation quelconque. Liam fut presque vexé. Habituellement ses petits tours font bien plus qu’apaiser. Mais si c’est ainsi qu’elle les percevait, si nulle peur fascinée ne faisait trembler ses sens, alors… Quel intérêt ?
Bonne question. Il ne devait pas y en avoir. C’était poétique.

Liam la regarde parler alors que ses yeux si tristes captent la fumée qui le contourne. Il sourit. Une réaction tout de même. Celle à ses mots fut plus satisfaisante encore. Elle eu un temps, suivant du regard une ombre vaporeuse qui s’échappait dans son dos. Et ses mots retentirent, complaintes sans vie. Il eut un frisson au vide que la jeune femme habitait en elle. Pire que le vide, elle semblait croire que tout l’avait abandonnée.
Le jeune homme soupira. Jamais il ne comprendrait ni ne ressentirait sa peine. Mais la dépression, il connaissait. Ce moment où vous pensez que tout s’est écroulé. Vous contemplez les décombres avec une mélancolie sans fond. Vous êtes seul, face aux ruines du monde. Il ne vous reste rien, rien que vous et vos pensées. Vos souvenirs, lames tranchantes qui lacèrent l’âme déjà meurtrie par le deuil. Vos craintes pour l’avenir. Acide. Et la poussière du temps qui assèche vos poumons et semblent vous empêcher de respirer.

La fumée se dissipe. Elle ramène à l’invisible le corps toujours délicatement plaqué dans le dos de la blonde. Le froid disparaît, seul reste celui des murs de pierre. Sa propre chaleur en est intensifiée.
Liam a aussi été abandonné par l’espérance, une fois. Et depuis, il n’espère plus. A quoi bon rêver un futur, illusoire ? Autant vivre le présent sans s’en préoccuper. Le reste viendra seul, nul besoin de l’imaginer à l’avance. Tout se passe sur l’instant. Ici. Et maintenant.
Il cherchait comment lui faire comprendre. Il cherchait. En vain.
Ce genre de démarche se fait seul. La façon de penser se développe peu à peu. La demoiselle comprendra bien vite que rien ne sert de s’accabler, même si on en a besoin peu après un drame. Non, une morale ne serait certainement pas la bienvenue. Alors il se tut.

Ses bras l’entourent, doucement. Comme s’il la connaissait depuis toujours. Comme si, d’une approche familière, il pourrait lui faire comprendre. Il sait bien que ce n’est pas le cas. Il sait aussi qu’elle est perdue, et que l’affection est un soutien. Liam se laisse divaguer, quelques secondes, le nez dans sa chevelure. Il s’imagine ailleurs, comme souvent. Bientôt, les vitraux fondent sur les murs. L’architecture n’est plus, structure bancale et improbable. Le toit se déchire, laissant apparaître dans sa blessure un ciel de soleil couchant, dont l’azuré se mêle à l’orangé de l’horizon qui s’éteint. Des nuages gris s’y promènent, insouciants, éclairés de reflets dorés. Et il s’oublie.
Le charme qui dissimulait son être est rompu. C’est le monde qui s’est caché derrière son voile, et lui est à découvert. Perturbé, d’un geste soudain, il la lâche, et recule d’une grande enjambée maladroite. Il a honte. Parce qu’il n’a pas gardé un contrôle parfait. Ses mains s’engouffrent dans ses poches, et ses yeux fuient vers ce ciel d’invention où un hippocampe passe, pour ne pas croiser ses grands yeux noyés de larmes niées. Et il sourit.



Code by AMIANTE


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Ven 9 Nov - 9:48




Illusion, quand tu nous tient…


« Incomprise,
Elle m’échappe toujours
La raison d’être. »




Ce devait être normal, de se poser autant de questions.

De se dire qu’au final, on aurait pu avoir un autre avenir par rapport à nos choix. Que si elle n’était pas allée à Rédemption, elle n’en serait pas là à cet instant. Que son frère serait encore en vie.

Que sa vie n’aurait en rien changée.

Mais ce n’était pas le cas. Ses choix l’avaient conduite ici. Maintenant, elle n’avait que des regrets. De ne pas être ce qu’elle aurait voulue être, ou ce que les autres auraient voulus qu’elle soit. Au final, elle avait des regrets pour tout.

Des regrets sur ses choix, sur son existence, sur ses actes…

Elle ferma les yeux, essayant d’échapper à la réalité des choses. Cette impression lui tordait le ventre, celle de ne servir à rien, simplement.

Une nouvelle fois, elle sentit des bras l’entourer, et une tête se poser sur ses cheveux. Un frisson la secoua. Elle n’était pas habituée à un tel contact physique, mais elle ne se déroba pas. Au contraire, elle restait là, sentant la chaleur humaine qui avait une once de réconfort.

Pourquoi faisait-il ça au juste ?

Ses yeux clairs regardaient l’environnement changer, disparaissant pour devenir un endroit plus calme. Un ciel orange, des nuages gris…

Illusion. C’était donc ça son don.

La blonde regardait le ciel avec mélancolie, alors même que le jeune homme reculait vivement. Après quelques instants à regarder le ciel, elle se retourna.

Il était parfaitement visible à présent. Et tandis qu’il regardait le ciel avec un sourire, Marine se demanda si elle l’avait déjà vu quelque part. Non. Elle ne l’avait jamais vue.

Alors pourquoi…

« Toi aussi... »

Au final, sa question n’avait pas lieu d’être. Parce qu’il n’y avait plus de sens. Cet instant n’avait pas de sens, privé de raison.

Alors elle se contentait juste de dire ça.

Lui aussi avait un pouvoir.

Créer des illusions… Marine regarda l’hippocampe dans le ciel, sans rien dire. Laisser son imagination faire les choses, ce devait être tellement…

Elle n’y pensait plus. Non, ce n’était pas utile d’y penser.











• • • • • • • • • • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 52
✉ Fiche : "She said i'm a storm
Whisperin' old fairytales"


"Ils sont à cent mille verres de vous... Eux, ils tutoient les anges."
✉ Ft : Julien Decroix (Soan)
✉ Classe et/ou emploi : Forain.
✉ RP(s) en cours : 2/ 4
✉ Âge : 19ans
✉ Pouvoir(s) : Créateur d'Illusions et Attache mentale
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Mar 20 Nov - 19:07


"Le Temps nous égare, Le Temps nous étreint,
Le Temps nous est gare, Le Temps nous est train."



La tendance s'inversa. C'étaient ses yeux à elle qu'il sentait figés sur lui. Il aurait voulu disparaître, encore, si bien que des bribes de ses vêtements se trouvaient floutés par instants sous cette fumée glaciale. Mais à quoi bon? Le charme avait été rompu. Il avait relâché son attention. Il faut croire que les insomnies rongent les capacités... Il souriait, comme un gamin qui a raté sa farce et attendrait de se faire engueuler, préparant déjà dans l'coin de sa tête un prochain plan qu'il mènerait à bien.

Et au lieu de fixer le ciel comme une fuite, il ramena son regard brun dans celui de la blonde alors que quelques mots sortaient d'entre ses lèvres. La tonalité semblait avoir reprit des couleurs dans sa voix, c'était plus spontané; surpris. Liam aimait ça. Comme le chant d'un oiseau agonisant qui a encore deux-trois choses à dire.

Son sourire un peu idiot le quitta, un peu trop vite sans doute. Il parut interloqué. Le ciel au dessus de leurs têtes s'enlaçait toujours dans les parois de l'église déformée. Les couleurs, dans leurs teintes, varient dans une lenteur apaisante. L'orangé fonce et clarifie, intensifiant ses reflets sur les nuages. L'azur s'efface puis reparaît, toile de fond caractérielle. Tout est en mouvement, tout le temps, même imperceptiblement. Chaque illusion n'est pas un rêve figé, photographié, elle est une entité propre, elle est son âme extériorisée. Elle vit. On pourrait presque la sentir respirer, battre.
Tout ça sans que sa conscience ne s'en mêle.

Il revint sur les mots de la jeune femme. En fait, il ne les avait pas écoutés. Alors il n'y prêta pas attention.
Liam se redressa, venant rétablir avec prudence sa proximité avec la demoiselle. Sans étreinte, juste un face à face.

_Comment tu t'appelles?

Parce qu'il se foutait du reste. Ce qu'il voulait savoir, ce n'était ni son passé ni ses projets. Ce qu'il voulait, c'était elle, dans le présent. Pouvoir savoir et connaître, sur l'instant, les tréfonds de sa pensée. Pouvoir juste partager. Il ne demanderait pas son numéro, ni son adresse, ni quoi que ce soit d'autre. Il ne voudrait sans doute pas la revoir, non plus. Liam est ainsi. Il aime, sur le moment, beaucoup, et puis plus jamais. L'éphémère est son quotidien, rien ne dure, tout se transforme toujours.
Il fallait qu'il la connaisse maintenant, avant que l'horloge ne tourne encore trop vite, avant qu'elle ne meure ou que le soleil ne leur tombe dessus. La vie est trop courte, bien trop courte pour la passer à flipper le futur et regretter le passé. Tout se passe là, et il ne faut jamais perdre de vue qu'un jour, on meurt.
Pulsions maladives, incompréhensibles. Instincts curieux. Liam n'hésite plus, tout ce qu'il a est parti en poussière et fumée. Il ose.

Code by AMIANTE

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Mer 28 Nov - 18:19




Il passe et trépasse…


« Il tourne, il tourne
Regarde le rouler
Le monde. »




Elle aurait bien aimée créer des illusions aussi.

Pouvoir se perdre dans ces images, qui pouvaient être rassurante comme effrayante, contempler la splendeur de certains rêves à jamais perdus. Admirer une fois le monde sous une nouvelle forme, laisser libre cours à son imagination…

Ce devait être bien. Tellement bien.

Mais elle ne pouvait rien faire de cela. Elle ne pourrait jamais caresser l’espoir de pouvoir faire une chose de ce genre. Ou alors, garder ces images dans sa tête, et pouvoir les regarder derrière ses paupières closes.

Dans ses rêves ou ses cauchemars.

Alors, elle regardait l’image que ce garçon donnait, cette simple chimère qui cachait l’église, laissant un ciel orangé à la place du plafond, alors même qu’elle semblait vivre. Que c’était étrange. Une fausse perception sensorielle qui vivrait. Marine eut un regard perdu.

« Comment tu t'appelles? »

Elle sortit de ses pensées après quelques secondes, et fixa le garçon. Pourquoi lui demandait-il son nom ?

Quoique, cela devait-être normal. Elle ne savait plus très bien. Elle n’avait pas dit son nom depuis tellement longtemps…

« Marine… »

C’était un chuchotement. Comme pour verifier si c’était bien ça, son nom. Mais il lui sonna correct à ses oreilles.

Marine. Un nom qui allait bien avec son don à elle. Même s’il ne lui avait pas été utile. Cependant, se cacher dans des illusions n’était peut-être pas mieux.

Elle ne se posa pas la question. Ses yeux clairs se posaient sur une de ses mains, qu’elle leva doucement au niveau de sa poitrine. Cette main qui n’était plus solide, mais liquide. De l’eau qui avait une forme humaine.

Puis, des filaments aqueux en sortirent, pour aller s’emmêler dans les airs, flottant doucement, comme dansant sur une mélodie silencieuse. Rien de bien extraordinaire, mais elle ne savait plus faire danser l’eau comme elle avait su le faire à une certaine époque.

Avant.

Sa main retomba, à nouveau solide, alors que l’eau flottait sur une symphonie mélancolique inaudible, que seule la jeune fille pouvait entendre.

« Je ne fais pas d’illusion, mais… »

… J’aurais bien aimée.

Se bercer d’illusion, même si ce n’était pas vrai, pouvait être parfois rassurant. Se contenter d’imaginer, simplement. Elle soupira doucement.

Non, ce n’était pas une bonne idée. Le regard de la jeune fille se planta de nouveau vers le garçon, et reprit de sa voix monotone :

« Et toi, quel est ton nom ? »










• • • • • • • • • • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 52
✉ Fiche : "She said i'm a storm
Whisperin' old fairytales"


"Ils sont à cent mille verres de vous... Eux, ils tutoient les anges."
✉ Ft : Julien Decroix (Soan)
✉ Classe et/ou emploi : Forain.
✉ RP(s) en cours : 2/ 4
✉ Âge : 19ans
✉ Pouvoir(s) : Créateur d'Illusions et Attache mentale
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Dim 2 Déc - 12:33


"Il n'est rien qui puisse oublier ni le goût de la mer, ni le vent sucré."



Les deux bijoux des yeux de la blonde semblaient perdus dans ce bain d'illusion. Sa sensibilité semblait la même que celle d'un enfant. Il voyait, dans ses yeux, toutes ces merveilles brouillées par les larmes. Il voyait et pourtant elle ne lui montrait pas.
Marine.
Ce prénom lui allait bien. Elle semblait avoir beaucoup en commun avec l'insaisissable mer. Les vagues, la puissance de l'eau, l'instabilité de son humeur qui porte les matelots, et sa douceur qui berce les plus grands rêveurs...

Le petit tour qui s'en suivit confirma cette remarque. La main de la jeune femme se dessina sous des filaments aqueux, dans une forme humaine aux contours abstraits. Liam écarquilla un peu les yeux. Ah, il venait de là le "toi aussi"..! Alors elle manipulait l'eau.
Le jeune homme eut un sourire émerveillé. Il aurait aimé en voir plus, il aurait voulu regarder des danses abstraites de cette matière si étrange, si légère et si lourde entre les doigts de la demoiselle. Mais très visiblement, tout ceci prit fin pour cause de moral bien trop bas.

« Je ne fais pas d’illusion, mais… »

Liam pencha un peu la tête. "Mais" quoi? Que voulait dire cette remarque? N'était-ce pas un pouvoir magnifique que de manier la matière? Lui ne se considère que comme un magicien, il n'est qu'un imposteur. Un menteur. Elle, peut jouer avec quelque chose de réel.
Marine poursuivit, demandant son nom à son tour. C'est vrai, c'est comme cela que ça marchait...

_J'm'appelle Liam.

Ca ne voulait rien dire, pour lui. Tout ça, ces mots, des banalités.
Il fallait qu'il fasse changer quelque chose, pour elle. Qu'il existe, quelque part dans sa vie, pas juste en tant que "le type qui fait des rêves éveillés". Pas juste sous son don, pas juste sous son attitude apparente.

Il lui sourit. Comme si ça pouvait changer sa moue triste. Comme s'il pouvait lui transférer sa force. Et ça ne fonctionnait pas, bien évidemment. Il aurait put, lui donner ces impressions d'ivresse et d'euphorie propres à l'alcool ou à n'importe quelle drogue, mais restait certain que ce n'était pas la solution. On n'entrave pas la jambe d'un funambule sans filet, question de morale.
Alors le jeune homme décida autrement.

_Fermes les yeux. Fit-il, venant poser ses mains sur ses paupières.

L'Eglise change encore. Elle reste à ciel ouvert, mais l'intérieur bouge. Le sol se tapisse d'une végétation inconnue et argentée, comme un fouillis de foin et de vermicelle, portant les reflets colorés du ciel. Les bancs de bois brunirent encore, devenant noires banquettes sculptées dans une subtilité digne des troncs de dame Nature. Des bourgeons, ci et là. Le tout prend une forme d'univers pâle, aux détails improbables. L'autel, les signes religieux sont transformés; et des animaux chimériques sont cachés dans les buissons de verre.
A la fois funèbre et poétique, ce nouvel environnement dégage volontairement une atmosphère de paix. Une joie nostalgique, mais une joie tout de même.

Liam retire ses mains. Il en emmène une jusqu'à celle de Marine, et l'attire près de l'autel où la table est devenue pierre de marbre incrustée de lapis lazuli étincelant. Le forain l'attrape par la taille et la soulève, délicatement, pour la poser dessus. Pour qu'elle contemple, de son centre, le monde comme elle pouvait le voir. Autrement. Pour qu'elle respire la brise fraîche, celle du rêve, sur son visage. Il lui sourit.

Code by AMIANTE

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 80
✉ Fiche : Veux-tu connaître un mystère? ...
✉ Ft : Béatrice Martin - Coeur de Pirate
✉ Classe et/ou emploi : Vendeuse / Assistante à The Old Breath
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Hydrokinésie / Mimétisme aquatique
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden Ven 14 Déc - 22:21




Regarde le danser


« Il vient
Et repart
Dansant au rythme de sa vie
Et repart »




Il avait l’air intrigué de par sa phrase sans fin.

Mais elle ne savait pas vraiment comment la terminer. Et elle n’en avait pas envie surtout.

« J'm'appelle Liam. »

Liam.

Non, cela ne lui disait rien parmi les élèves, le peu, qu’elle connaissait de Rédemption. Elle pensait cela alors même qu’elle le dévisageait. Ses souvenirs étaient brouillés de cet endroit, ils n’étaient plus que sang et douleur, tristesse et amertume. Regrets. Elle baissa son regard, et se demandait alors comment elle avait pu être dans un endroit aussi horrible, dans un lieu aussi terrifiant que menaçant.

Il ne venait pas de là. Elle avait cette impression soudaine qui s’était incrustée dans sa tête. Non, il ne venait pas de là. Mais d’ailleurs, de cette ville qui avait aussi des habitants avec des dons, comme elle, et cette troupe du cirque qui avait aussi des gens avec des dons. Elle se souvenait de cette Nina qui était de là-bas, et qui avait le même don qu’elle. Seulement, elle ne l’avait plus revue depuis longtemps.

« Fermes les yeux. »

Il avait déjà mis ses mains sur ces derniers. Il allait encore faire un tour, certainement. Mais cela ne la dérangeait pas, au contraire. Voir des choses qui n’existaient, et qui n’existeraient peut-être jamais était une chose qui la réconfortait, étrangement.

Peut-être parce qu’elle-même donnait l’illusion d’une fille gentille et serviable tout le temps, et que cette fois, elle n’avait pas à se cacher dans une illusion. Elle ne comprenait pas très bien elle-même. Les mains se retirèrent de ses yeux, mais elle ne les ouvrit pas, sentant la main du jeune homme prendre la sienne, l’entraînant quelque part dans cette nouvelle illusion. Puis, il s’arrête. Ses mains lui prenaient sa taille et la souleva comme si elle ne pesait rien, pour la poser sur quelque chose de solide.

Ce fut à ce moment-là que ses yeux s’ouvrirent. Et furent émerveillées devant ce paysage de mirage, unique et apaisant à la fois. Son regard se posait sur des buissons étrange, qui dégageaient eux-mêmes des sons bizarres. Des animaux peut-être ? Il se posa sur l’herbe argentée aux reflets différents, sur tout ce qui l’entourait et qui était si beau.

Puis, il se posa sur le garçon. Qui souriait.

Pour la première fois depuis très longtemps, elle se sentit un peu gênée. Non pas parce qu’elle était face à un garçon, mais parce qu’il faisait beaucoup de chose, et qu’elle ne faisait rien. Elle avait juste cette sensation d’en profiter, même si ce n’était pas le cas.

Cette politesse qu’elle avait réellement lui disait de lui rendre quelque chose en retour de ce qu’elle faisait. Seulement, elle n'avait aucune idée de ce qu’elle pouvait bien faire. Son don était loin de faire des choses aussi jolies. L’eau lui permettait de créer des choses, que ce soit à partir de son environnement ou d’elle-même, et cela lui prenait beaucoup d’énergie d’en faire. Tout dépendait de la forme, mais elle ne savait pas de quoi elle était capable après tout ce qui était arrivé.

Elle allait essayer. Juste pour le remercier de faire ce qu’il faisait. Car bien d’autre l’aurait laissée là, dans sa mélancolie.

Elle ferma les yeux et leva doucement les mains, qui étaient déjà aqueuses. Des jets d’eau en sortir, les enfermant dans un cercle aquatique assez large, tournoyant doucement, s’échouant comme des vagues dans le vide, tout en continuant de faire cette ronde comme elle le voulait. Puis, des choses en sortir, peu à peu. Des poissons, des oiseaux, des chats, des chiens, tous s’éparpillaient dans les airs, bondissant, nageant ou volant dans cette oxygène de liberté qu’ils goûtaient. Elle ne pouvait pas en faire énormément, mais cela ne la fatiguait pas vraiment sur l’instant.

Les animaux crées de son don semblaient danser encore, tous à un rythme différent. Elle ouvrit les yeux, laissant son don continuer le spectacle, et regarda Liam.

Et pour la première fois encore, elle lui fit un sourire. Tout petit, à peine percevable, mais il était là. Timide et rapide. C’était déjà ça, non ?









• • • • • • • • • • • • • • • • •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden

Revenir en haut Aller en bas

L'avenir ne me fait plus peur. ♦ Liam B. A. Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: