Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 8
✉ Fiche : Même les pestes ont un cœur, quelque part...
✉ Ft : Amanda Seyfried
✉ Classe et/ou emploi : Doigt dévoué de la Nox Arcanna.
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : Déjà deux décénies complètes !
✉ Pouvoir(s) : Clonage (3)
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène] Ven 5 Oct - 15:10

bsd)
[Décembre 2008]


Il était près d'une heure du matin lorsque l'on frappa sauvagement à la porte de Victoire. Elle était à ce moment précis très occupée à se vernir les ongles, allongée sur son lit et confortablement parée d'un pyjama en satin beige, ce qui eut le don de la contrarier. Qui que soit ce visiteur inopportun, il allait vraiment passer un sale quart d'heure ; surtout si c'était encore un abruti venu lui déclarer sa flamme, ou, pire ! Quelqu'un qui voulait lui emprunter un quelconque devoir - auquel cas des têtes allaient tomber. Vick hésita à ignorer la personne en question, mais se ravisa ; il serait beaucoup plus efficace de se lever et d'aller lui botter personnellement le cul pour qu'il ne revienne pas.

Hélas, ce visiteur là avait probablement un instinct de survie plus développé que les autres, étant donné que Vick n'ouvrit la porte à personne qu'au couloir mal chauffé, vide. Elle fronça les sourcils, croyant à une blague de mauvais goût. Mais non : par terre gisait un petit mot.


"Rendez-vous dans cinq minutes devant la cuisine. Sélène ♥ "


Un moyen de communication original. Vick hésita sur l'attitude à adopter ; devait-elle se sentir contrariée d'être dérangée à pas d'heure par un visiteur fantôme, ou bien heureuse que, depuis deux semaines que la résistance la comptait dans ses rangs, on lui demande enfin quelque chose ? Elle opta contre son gré pour la deuxième, parcourue d'une légère poussée d'adrénaline. Quoi qu'il se passe, on avait besoin d'elle, et ce n'était déjà pas mal.
Depuis qu'on lui en avait parlé, la blonde avait toujours pensé que les action de la résistance se limitaient à taguer des menaces de mort contre le directeur dans les couloirs, mais finalement, peut-être que non. En tous cas, elle allait finir par le savoir, dans pas plus de...

"Eh, mais je viens de perdre trois minutes !"

La blonde se dépêcha tout en jurant d’attraper sa robe de chambre, enfila une paire de ballerines, prit ses clefs et sortit. Pourvu qu'on ne l'ait pas dérangée pour rien ; d'autant qu'avec tout ça ses ongles n'étaient vernis qu'à moitié.

Tout en traversant à grands pas le couloir, Vick récapitula ce qu'elle savait sur la dénommée Sélène. Elle était française, petite, brune, et assez discrète. Elles avaient seulement échangé quelques mots, mais à priori, son mot était amical. Une seule chose :elle était censée suivre ses ordres ? Ce dernier point ne présageait rien de bon. Toutefois, Vick se promit de faire un effort de patience si cela s'avérait mal se passer.

*Au pire, se dit elle en traversant la pénombre du rez-de chaussée, Je me mets toute la bande sur le dos pour le restant de mes jours. (Elle eut un rire nerveux.) Je sais pas pourquoi, j'ai comme un mauvais pressentiment...*

Les cuisines étaient en vue.

[Ta-daa !
Si tu t'opposes au fait que ton personnage envoie des petits mots mignons, je peux modifier =D (Ceci dit, je serais très déçue ) (alors réfléchis bien ;_____;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 597
✉ Fiche : La fiche.
Les liens et sujets.
Le journal intime
✉ Ft : Anna Popplewell
✉ Classe et/ou emploi : Maîtresse du dôme.
✉ RP(s) en cours : Deux.
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions en retrait, Télékinésie hyper développée.
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène] Dim 7 Oct - 13:50



Il faisait froid dehors, et depuis les quelques heures passées dans le couloir de la cuisine, elle commençait très sérieusement à criser intérieurement. Pour resituer dans la vie de Sélène, cet hiver était un hiver d'abondance et de presque bonne humeur, temporairement parlant du moins, décembre avait été plutôt bon, ce qui expliquait sa soudaine bonne humeur. Il se trouvait cependant que Liah, à qui elle avait vaguement parlé de la Résistance, lui avait collé quelques personnes sur les bras, outre le fait que s'occuper de Cole lui paraissait être une tache totalement ingrate et impossible, il y avait quelques autres noms qui semblaient sortir du lot. Et puis la rousse lui avait parlé d'une certaine Victoire, dont le pouvoir serait plus qu'intéressant. Naturellement, Sélène n'étant pas d'un naturel manipulateur, elle s'était contenté de se dire qu'il fallait qu'elle lui parle à l'occasion.


Mais qui avait-il mieux comme discussion qu'une petite aventure en pleine nuit ? Bon, d'accord, l'idée était mauvaise, mais c'était une façon comme une autre de fois si la jeune femme se ferait chopper ou non par les surveillants, et si elle avait le courage de bouger de son lit malgré le froid des couloirs et le côtés effrayant auquel Sélène s'était habituée depuis le temps qu'elle les parcouraient en long, en large, et en travers, quasiment chaque nuit. Alors, elle attendait depuis déjà un bon quart d'heure depuis qu'un de ses complice avait déposé le mot devant la porte de Victoire, s'évaporant rapidement suite à ça. Et puis elle voyait qui était Victoire, de visage, pour lui avoir parlé vaguement une fois ou deux, sans doute des excuses dans un couloir ou quelque chose dans ce style. La brune n'était pas du genre à avoir une extrême bonne mémoire.


Bref, venons-en au fait, lorsqu'elle vit la crinière blonde de l'attendue déchirer l'obscurité du couloir inquiétant, elle l'observa, silencieuse. C'était dingue comme Sélène pouvait passer de souriante et gênée en public à neutre, distante et ailleurs quand elle endossait son rôle de chef de la Résistance, même si elle restait douce et rassurante, on efface jamais sa vraie nature, hein ? Elle cligna des yeux deux ou trois fois pendant une dizaine de secondes puis releva les yeux vers elle pour plonger son regard dans le sien.


« Contente de te voir Victoire. Bon, il fallait te donner une première mission, et il s'avère qu'elle va te paraître... Futile ? »

Elle ne pu retenir un léger sourire lorsqu'elle posa sa main contre le couloir avant de froncer les sourcils et de reprendre son sérieux, elle observa la porte et la poussa un tout petit peu par télékinésie, celle ci se mit à grincer d'une façon totalement effrayante et trop bruyante, suite à quoi elle se retourna pour la regarder.


« Demain soir, nous devons faire une réunion, et il se trouve qu'on aurait besoin de nourriture. Problème, un inventaire très sérieux est fait chaque jour avant chaque repas pour déceler ce qui manque et partir à la recherche des pilleurs de cuisine. »

Elle se sentait ridicule mais jugeait qu'elle n'était vraiment plus à ça près.


« Tu vois où je veux en venir ? »

Test un, stratégie et discrétion.






[Ton post est super ! xD Juste que ce serait plus décembre 2009 que 2008, mais bon, ça on s'en fiche un peu. xDDD]

• • • • • • • • • • • • • • • • •


It's been written in the scars on our hearts
We're not broken just bent
And we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.forums-actifs.net
avatar✉ Messages : 8
✉ Fiche : Même les pestes ont un cœur, quelque part...
✉ Ft : Amanda Seyfried
✉ Classe et/ou emploi : Doigt dévoué de la Nox Arcanna.
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : Déjà deux décénies complètes !
✉ Pouvoir(s) : Clonage (3)
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène] Ven 12 Oct - 15:26

[J'avais failli répondre Dimanche, mais une suite de plusieurs trucs m'a retenue x_x Désolée.]


Quoi ? Quoi quoi quoi ? C'est tout ? Braquer la cuisine ? Mais tout le monde braquait la cuisine ! Eh, franchement, Victoire valait mieux que ça. Bon, tester les nouvelles recrues, c'était normal.Vick avait d'ailleurs essayé pas mal de trucs plus ou moins dangereux à ce genre d'occasion. N'empêche, quelle frustration. Piquer de quoi manger dans la cuisine, pas mal d'abrutis du coin y arrivaient sans peine ; ils s'en vantaient en plus. Enfin, La blonde prit sur elle d'avaler sa colère sans rien dire, mais passons.
En face d'elle se trouvait donc le capitaine de la troupe dans laquelle Victoire s'était engagée. Elle n'avait pas tout à fait l'air d'en avoir l'étoffe, mais soit. En tous cas, elle ne semblait pas très autoritaire ; peut-être même plutôt dans les vaps... Vick se demanda si c'était une bonne chose, et conclut qu'on verrait bien. Elle prit aussi note que Sélène avait apparemment le pouvoir magique de l'ouverture des portes, et un certain sens de la mise en scène.



Contrairement à un pourcentage non négligeable d'élèves de Rédemption, Victoire ne s'adonnait pas au pillage des cuisine ; on ne garde pas une ligne comme la sienne longtemps en mangeant n'importe quoi à trois heures du matin. Elle ne s'était pas non plus intéressée à la question lorsque l'occasion s'était présentée, plusieurs personnes ayant insisté pour lui raconter leur terrifiant périple. (Ceci dit, l'une d'entre elle avait rapporté du chocolat, ce qui lui valut au moins quinze secondes d'attention.) Elle ne s'inquiétait pourtant pas le moins du monde ; franchement, c'était la cuisine, pas le Palazzo Chigi. Quel était le risque au juste ? Se faire renvoyer ? (Vick rit intérieurement à sa propre blague.) Ceci dit, il n'était pas question de se faire prendre, ce serait ridicule. Victoire entendait bien prouver qu'elle pouvait s'occuper de ça. Et ce serait, à son avis, vite réglé.


"Bon, eh ben on attaque alors. J'espère qu'ils ont plus comestible que ce qu'ils nous servent à midi."


La porte était ouverte ; Victoire s'y engouffra directement. Elle ne prit franchement aucune précaution - à quoi bon ? Tout juste un petit coup d’œil derrière la porte qui s'ouvrait toute seule, pour s'assurer qu'il n'y avait personne. La blonde referma derrière Sélène et chercha des yeux un interrupteur. Elle en vit bien une bonne quinzaine sur le mur d'à côté, mais ne s'y risqua pas. Après tout, c'était quasiment la pleine lune, et on y voyait pas trop mal. Comme ça, en cas d'interruption, les deux filles pourraient éventuellement se planquer de façon convaincante.


*J’espère quand même que les mecs font plus dangereux et utile que ça de temps en temps, marmonna-t-elle. Sinon, je crois que je vais les laisser à leurs réunions.*

La cuisine était un endroit assez rustique ; on aurait dit celle de Poudlard, quoiqu'en moins jolie, et parée d'un équipement qui devait dater des années soixante-dix. Vick était rarement entrée dans sa propre cuisine, c'est vrai. Pourtant, elle aurait parié que cette forte odeur de friture et de pudding en boite n'y aurait pas trouvé sa place. Ah, ces anglais et leur cuisine. Victoria en aurait presque pleuré le basilic de son pays natal. Non mais sérieusement, ça la prenait à la gorge.

Enfin, bref, bref et bref, les placards. Ceux qui étaient remplis de trucs comestibles, où se cachaient-ils ? Certes, il y avait pas mal de placards ici. Aux murs, par terre, partout où se posait le regard dans la cuisine qui devait faire dix bons mètres carrés, il y en avait. Mais après une rapide vérification, ils étaient remplis de trucs aussi écœurants que du corned beef, ou bien de farine, de sucre, de beaucoup de choses inintéressantes ; sans parler des congélateurs, plein de viande hachée crue.

Victoire soupira. A vrai dire, tout être doué de bon sens devinait immédiatement où se trouvaient les sucreries, même dans la pénombre ; elles ne pouvaient bien évidemment se trouver qu'à l’intérieur des quelques placards soigneusement fermés à clef, au fond de la pièce.

"Génial"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 597
✉ Fiche : La fiche.
Les liens et sujets.
Le journal intime
✉ Ft : Anna Popplewell
✉ Classe et/ou emploi : Maîtresse du dôme.
✉ RP(s) en cours : Deux.
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions en retrait, Télékinésie hyper développée.
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène] Dim 21 Oct - 16:22



Sélène restait silencieuse dans un coin de la pièce. Elle se demandait ce qu'elles étaient réellement en train de faire. Enfin... Voilà... C'était pas non plus... 'Fin, vous voyez quoi. Voler un truc dans la cuisine, c'était pas une opération comando d'espionnage industriel qui allait sauver des emplois ou une mission d'infiltration qui allait faire condamner un riche politicien à la prison pendant une dizaine d'années hein. Voler dans la cuisine, c'était pas, pas franchement intéressant, mais ça avait le mérite de ne pas être dangereux, et ce qui serait la suite, les prochaines missions de Victoire le serait. Il fallait dont qu'elle s'habitue. La jeune femme se glissa vers un plan de travail plus propre que les autres et s'y assit.


Laissant ses jambes remuer doucement dans le vide, un sourire vague et concentré au visage, elle observait la jeune femme avec attention. Décortiquer la moindre de ses décisions et ses prises de risque était plus important qu'elle ne pouvait le penser. Et oui, elle était réellement en train de passer un test. D'ailleurs, ce fut à peu près cinq minutes après leur entrée dans la pièce que Sélène daigna se remettre à parler.


« Quelle sera ta première décision... ? »

Elle parlait tellement bas qu'il y avait de quoi se demander si c'était vraiment à Victoire qu'elle s'adressait. Mais sa professeur de sciences avait été claire, elle serait un bon élément, apparemment elle avait l’œil pour ça. Si elle avait su à cette époque qu'il y avait une chance sur deux pour que les « bons éléments » de Liah deviennent ses pires ennemis, elle l'aurait probablement prise un peu plus au sérieux. Mais tout le monde se doit d'avoir une touche de naïveté, non ? Bref, après un moment de silence, Sélène planta son regard dehors, un peu ailleurs, il y avait beaucoup de choses qui auraient pu se bousculer dans son esprit à ce moment mais.. Il n'y eut rien d'autre que la resistance et la réunion du lendemain qui lui vinrent, elle reposa ses yeux sur la blonde. Qui eut pu croire qu'elle pouvait être aussi sereine. Surtout en chapardant à Rédemption, ça n'avait jamais été dans ses plans. Ou du moins pas de la nourriture...


« Il faut que je te dise que si tu y arrives correctement, assez vite, et assez discrètement, les missions dont tu seras chargée seront beaucoup, beaucoup plus dangereuses et intéressantes. A toi de voir si tu veux continuer. »

Elle la gratifia d'un nouveau sourire sans réellement la regarder, mais sincère, et finit par fermer les yeux en inspirant avant de poser ses doigts sur la surface chromée du plan de travail. C'était froid. Très froid. Elle espérait que personne dans l'équipe du refectoire ne possédait le don de se réveiller en pleine nuit pour savoir si quelqu'un piquait dans les placard, et espérait aussi que le directeur ne décide pas qu'il avait un petit creux spécialement à ce moment là, parce que même si ça aurait fait un très bon entrainement à la jeune recrue, ça leur aurait sans doute plus attiré des problèmes qu'autre chose. Et les problèmes avec le directeur, la plupart des gens préférait les éviter. A juste titre.




• • • • • • • • • • • • • • • • •


It's been written in the scars on our hearts
We're not broken just bent
And we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.forums-actifs.net
avatar✉ Messages : 8
✉ Fiche : Même les pestes ont un cœur, quelque part...
✉ Ft : Amanda Seyfried
✉ Classe et/ou emploi : Doigt dévoué de la Nox Arcanna.
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : Déjà deux décénies complètes !
✉ Pouvoir(s) : Clonage (3)
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène] Mer 26 Déc - 2:28

[Après une disparition aussi soudaine qu'inexpliquée, Vick revient poster une histoire rocambolesque qui ne se tient pas du tout ~
J'implore ta clémence >.>]

Les clefs... Les clefs. Bon, défoncer la porte du placard ne serait peut-être pas une bonne idée ; ceci dit, Victoire n'était pas du style à cogiter pendant une demi-heure devant un placard fermé, et ses nerfs avaient tendance à très vite lâcher. Enfin, ce n'était pas si grave, puisqu'elle n'en eut pas le temps. Aux alentours de sept secondes après la dernière syllabe de Sélène, un choc violent contre la porte de la cuisine fit sursauter Victoria. Puis un deuxième. Puis une sorte de gémissement animalier. Puis un troisième.

Là, Victoire s'inquiéta. A priori, non seulement une créature indéterminée essayait de défoncer la porte - porte qui n'était d'ailleurs pas fermée à clé, mais en plus, ladite chose faisait un boucan terrible ! En matière de discrétion, on faisait difficilement pire. Au quatrième coup, Vick décida que tant qu'à faire, autant en avoir le cœur net. Elle fit un pas de côté ; une autre blonde en robe de chambre apparut là où elle se trouvait une seconde plus tôt. Les deux se mirent de part et d'autre de la porte, marquèrent une pause. Puis, après un cinquième coup, suivit cette fois d'inquiétants craquements de la part de la porte, l'une des deux ouvrit la porte à la volée.

Surprise ! Une sorte de chien démesurément poilu revenait déjà à la charge de la cuisine, à une vitesse incroyable et apparemment sans regarder devant lui. Les deux Victoria exécutèrent une magnifique démonstration d'ébahissement synchronisé, la bouche grande ouverte ; elles reprirent cependant vite leur sang-froid. Un double croche-patte tout aussi synchronisé régla rapidement le compte de l'animal. La masse de poils, assez similaire à un ours relativement petit, dérapa en ligne droite sur une dizaine de mètres, avant d'être brutalement arrêté par un placard qui se trouvait sur sa trajectoire.

Un ange passa. Les deux blondes regardèrent le chien ; puis Sélène ; puis de nouveau le chien, qui se remettait tant bien que mal sur son derrière en jappant. Vu qu'il n'avait pas l'air de vouloir se taire, les deux blondes prirent deux minutes pour lui faire comprendre la vie, d'une manière qui n'était pas la plus sympathique possible. Le pauvre chien devait être une bien brave bête pour se laisser faire à ce point là ; ou alors, il devait sentir la double aura malveillante de Victoria. Toujours-est-il qu'il se réfugia dans un coin pour gémir très, très bas.Ceci fait, les deux blondes se tournèrent vers Sélène. L'une croisa les bras ; l'autre posa ses mains sur ses hanches et demanda, l'air effaré :

"C'était prévu ça, ou bien on doit s'inquiéter ? "


[L'inspiration m'avait lâchée, alors j'ai balancé le truc le moins ridicule que j'avais. Voilà >.>]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène]

Revenir en haut Aller en bas

Nous à la résistance, on fait des trucs sérieux. On a des réunions secrètes, des missions riquées, tout ça. On est pas du tout du niveau des petites frappes qui pillent la cuisine, ça non, pour qui tu nous a pris ? [PV Sélène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: