Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Mer 12 Sep - 10:41

> RUCKUS

Rendez-vous au Good Night à 20h

C'est une nuit ordinaire à Birdsall. Le printemps s'installe lentement, parant la petite ville d'une nouvelle atmosphère. L'hiver est parti ! La vie recommence, les fleurs éclosent, le parc resplendit. Et, en ce vendredi soir, les rues sont bondées.
Enfin bondées selon les critère de Birdsall...Néanmoins, toute cette agitation fait plaisir à voir. Entre les couples sortis au restaurant, les personnes âgées profitant de la fraîcheur de la soirée, les jeunes profitant traînant tout simplement, rien que pour montrer qu'ils sont là, qu'ils vivent et font du bruit. Puis, cachés entre tous ces joyeux habitants, quelques élèves échappés de Rédemption. Une dizaine tout au plus. Il sont facile à repérer, ce sont ceux qui marchent tête baissée, craignant de croiser un professeur et d'être collé pour le reste de la semaine...Ou pire.
Ils se sont glissés doucement hors de leur chambre, puis ont suivis le chemin de terre menant à la ville, partis braver des interdits, retrouver des amis, espérant trouver un peu de gaité égarée, loin des murs sombres du pensionnat.
Parmi eux, il y a Rose Falsey.

Est-ce bien Rose qui arrive par là ? Non, pas possible ! Rose Falsey ?
C'est vraiment elle, cette jeune fille souriante qui marche d'un pas léger vers le Good Night ? Qui l'eut cru...

Effectivement, elle-même ne se serait pas imaginée dans une telle situation à peine un mois auparavant ! Mais ce que les choses ont changé depuis...! Pour être franche, tout a commencé lors du bal de Noël. Quand elle a décidé de vivre, de profiter, de découvrir. Et depuis, c'est bel et bien ce qu'elle s'est employée à faire, de manière timide et réservée – comme elle avait l'habitude de tout faire.
Sauf qu'il y a un mois, elle a rencontré Wyatt. Et tout s'est accéléré pour elle...
Maintenant, la voilà. A Birdsall, en pleine nuit. En route pour un club.
Rien que ces pensées sonnent étrange pour elle. Le fait de vraiment faire tout cela est complètement déstabilisant. Elle ne se sent pas à sa place, ne pense pas faire partie de ce monde. Le monde de ceux qui se fichent du lendemain, des conséquences. Elle est une nouvelle recrue et ne connaît pas encore les coutumes, les habitudes de ces gens-là. Pourtant, elle les a regardé de loin depuis longtemps, enviant leur assurance, leur détachement, leur vie toute entière. Et maintenant la voilà qui fait partie de cette vie ! C'est comme devenir une star pour elle, un rêve qu'elle n'aurait jamais imaginé accomplir pour de vrai !
Et tout cela grâce à Wyatt...

C'est un homme étrange, vraiment. Il est si différent de ceux qu'elle connaissait jusque là, d'Alaric, de Cole...Oui, à bien y réfléchir c'est vraiment tout le contraire de Cole. Car lui au moins semble l'apprécier. Lui au moins se comporte en ami. Ou en grand frère...Hm. Non, pas vraiment un grand frère à vrai dire, car certaines de ses remarques sont vraiment déplacées de la part d'un frère.
A cette pensée, Rose ne peut s'empêcher de sourire. Même si Cole garde la place privilégiée dans son coeur, même si en réalité c'est plutôt qu'elle n'arrive absolument pas à la sortir de sa tête, elle apprécie énormément Wyatt. Elle est même allée jusqu'à lui montrer son pouvoir !
Et ce soir, ils ont rendez-vous au Good Night. Rose n'y est jamais allé, elle en a seulement entendu parler. Malgré l'angoisse qui monte en elle et la fait marcher si vite, elle a hâte d'y être. Et puis de toute façon, il ne va rien lui arriver, Wyatt sera là.

Rose a changé. Petit à petit. Elle a pris confiance. Elle a appris à se joindre aux autres, à vivre. A profiter de sa jeunesse.
En rencontrant Wyatt, elle a fait un pas de géant.
C'est une nouvelle Rose qui entre ce soir au Good Night. Les traces de ce qu'elle était sont toujours là, ancrées en elle. Mais son sourire est tout autre que ce qu'il était. Il est confiant et ça, c'est aussi une des choses que Rose n'avait jamais expérimenté auparavant...

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 18
✉ Fiche : "My life sucks. Do you want come in my world ? "
✉ Ft : Gaspard Ulliel ~
✉ Classe et/ou emploi : Arnaqueur ~
✉ RP(s) en cours : 3 / 4
✉ Âge : 22 ans ~
✉ Pouvoir(s) : Mains indépendantes et douées pour les choses illégales.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Mer 12 Sep - 20:11

~ I wanna dance with you ~


Ce long tube de drogue entre les lèvres, je recrachais la fumée, avant de laisser ma tête en arrière. La journée n'avait pas été des plus remplie. Je me sentais à moitié mal. Pourquoi ? A cause de cette nana, cette jeune pensionnaire de Redemption. Je l'avais rencontré tout à fait par hasard, elle savait beaucoup de chose sur moi. Comment ? C'était simple, elle avait cette gourmette en or, dont mes mains n'ont absolument pas pu résister à la brillance du bijou. Confus, j'avais été obligé de retrouver la jeune demoiselle. Ne la connaissant aucunement, j'avais seulement son nom inscrit sur la gourmette. Le soir tombait, je n'avais pas d'autres choix que d'attendre le lendemain. Une fois cela fait, j'allais au pensionnat à se recherche, lui rendre. Vous me direz pourquoi la rendre ? Après tout j'aurais pu la garder, la faire fondre et revendre l'or. Mais je ne volais plus ce genre de chose, trop de risques pour un si faible rendement. De plus, peut être qu'en me rapprochant des élèves je pourrais en apprendre plus sur la maîtrise des dons. Ma décision était prise, je partis jusqu'à cette étrange école. J'y avais fais un tour avant une fuite longue et perpétuelle. Je me retrouvais face à l'édifice. Tant de souvenirs remontaient, et pas forcément les meilleurs de ma vie. Je soupirais, écrasant le mégot de ma cigarette. J'avançais, préparant mon arnaque. Oui, une chose était sûre il ne me laisserait jamais rentré seul pour rencontrer une élève. Armé de faux papiers, j'enfilais le costume de réparateur d'électricité. Je me présentais, exposant l'urgence.

« Ah ? Je n'étais pas au courant, j'appelle le directeur. »

« Ecoutez, je sais ce que je fais ici ! Ne vous mettez pas dans une mauvaise position pour un petit oubli, ça restera entre nous. »

« Comment ça ? »

« L'information vous a forcément été passée, sinon je ne me serais pas déplacé. Si on apprend que vous loupez les rendez-vous.. »

« Euh..Je pense que vous avez raison..Merci.. »


C'était toujours aussi simple. Je souriais, en charmant un peu, et il suffisait de se placer de son côté. Je partais, dès le couloir j'enlevais cet accoutrement, me faufilant dans le bureaux pour trouver où pouvait être cette jeune fille. En farfouillant, je trouvais la cible, et j'appris une chose splendide. Son don, son pouvoir. Tout était destinée pour que je passe une de ses belles journées. Je connaissais le lieu, je passais par tous les endroits à peu près vide. Je trouvais enfin cette Rose, lui rendant sa gourmette, lui donnant rendez-vous en précisant que je n'avais pas beaucoup de temps car j'étais pas censé être là. Je ressortais fier de moi. Et c'est ainsi que j'enchaînais les rendez-vous avec cette Rose, nous commencions à nous connaître, à nous apprécier. C'était assez drôle en fin de compte. Cruel ? Oui car je donnais peut être un échange plus éloigné pour parvenir à une complice très utile. Et elle ? Elle, elle cherchait peut être un moyen d'exister. Je n'en savais rien, mais elle paraissait être une fille taciturne, timide, peu en avant, pourtant elle avait retenu l'attention d'un arnaqueur. Je m'étais dévoilé un peu, elle avait mon prénom et ma fonction, le reste, j'embellissais les choses. Tout se passait bien, il fallait bien que je lui propose un jour au l'autre...

J'étais nerveux, et je fumais un joint. Ce soir était un des rendez-vous qui serait le plus intéressant. J'allais sûrement lui proposer un plan, quelque chose à faire, mais ce n'était pas facile. Elle bravait déjà des limites qu'elle n'aurait sûrement fait si elle ne m'avait pas rencontré. Une mauvaise influence ? Oui, c'était totalement ce que j'étais. Je manipulais, mais gardait une retenue pour pouvoir dormir la nuit et ne pas être rongé par les remords. Nous avions rendez-vous à 20h au Good Night. Je l'attendais , déjà depuis 10minutes, j'avais pris un whisky, les gens dansaient, s'amusaient. Je lui ferais découvrir le monde de la nuit avant de me lancer. L'occasion parfaite, une soirée sympathique, oublions un peu le tout avant. Je l'ai vu, elle entrait dans le pub, souriante, jolie, confiante, bien plus qu'il n'y a encore quelques semaines. Je posais mes yeux sur elle, cherchant son regard. Me levant, et avançant vers elle, elle retint mon regard et me rejoint. La soirée allait pouvoir commencer.

Hrp : Je te laisse débuter le dialogue, j'avais que très peu d'idées pour ce post, je ferais mieux par la suite. D'ailleurs j'ai pris la liberté d'exposer la rencontre première histoire de pouvoir faire une ou deux références dessus. Si tu veux je peux changer.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Jeu 13 Sep - 7:56

> Hm...

I never thought you'd be in my life
Two different worlds that we let collide
and it will never be the way it was before.

Est-ce que c'est de toi que j'ai peur ? Ou de ce que je pourrais devenir à tes côtés...?
Il y a tellement de choses à redouter, tellement. Des choses qui m'ont ronger pendant des années. Peur des autres, peur de moi, peur des lendemains et du passé qui revient. Peur de perdre le contrôle, de me laisser aller. Peur de suivre la cadence, et pourtant incapable de ne pas me fondre dans la masse. Peur de vivre en rythme avec mon cœur, peur de découvrir mes sentiments. Peur du tonnerre, pas de la foudre. Peur des catastrophes qui viendront, peur de ce que je ferais si elles ne venaient pas. Peur des autres, peur de moi-même...
Mais pas ce soir.
Car ce soir on danse. On oublie les peurs et les rêves. Ce soir on danse, toi et moi. Prend ma main et viens. Aide-moi à oublier qui je suis, aide-moi à changer.


C'est comme si quelque chose en Rose s'est éveillé. Soudainement. Quelque chose qu'elle avait déjà en elle, mais qu'elle cachait aux yeux de tous. Qu'elle cachait à elle-même aussi. Une espèce de force ou d'énergie, qui est restée cloîtrée au elle toute sa vie durant.
Comment expliqué sinon qu'elle ait changée si rapidement ? Et, surtout, que cela se soit fait si...Naturellement. Cela ne lui ressemble pas, on est tous d'accord là-dessus. Pourtant, même si elle ne se sent pas complètement à son aise dans ce nouvel environnement, elle y semble heureuse. Intégrée et une vraie part de ce monde là. Elle s'est adaptée à sa nouvelle identité, a tout changé, en restant pourtant elle-même...Comment fait-elle ?
Vous savez, Rose, cette fille timide qui ne parle jamais. Qui reste au fond de la classe, traîne dans les bibliothèques. Comment fait-elle pour traverser la salle bondée d'inconnus, restant calme et souriante ? Comment fait-elle pour se retrouver ainsi aux côtés d'un arnaqueur, comme si de rien n'était ?

Et pourtant, pourtant la voilà.
« Hey, Wyatt ! Je ne suis pas en retard j'espère. »
Sa voix est à peine audible par-dessus la musique qui rugit derrière elle. Son physique assez commun n'a rien de remarquable au milieu de toutes ces jeunes filles à peine habillées qui se trémoussent sur la piste de danse. Cependant, plusieurs regards se tournent vers elle tandis qu'elle rejoint son ami. Comme si cette nouvelle part d'elle qui se révèle éblouissait toute la salle. La reine des lumières brille de mille feux ce soir.
Wyatt est pareil à lui-même : en costume parfaitement ajusté, un sourire charmeur aux lèvres. Comme souvent auparavant, comme à chaque fois qu'elle le rencontre, Rose se demande comment elle a fait pour se retrouver à être amie avec un homme pareil. La première fois qu'ils se sont rencontrés, il l'intimidait. Incapable de prononcer un mot, intimidée par cet homme impressionnant qui venait lui parler, elle n'avait pu que l'écouter. Oui, au début, il lui avait fait peur. Mais il avait réussi à la mettre en confiance, à la faire rire. Et depuis ce premier éclat de rire, elle ne peut s'empêcher de l'apprécier. Malgré ce qu'elle sait de lui, c'est plus fort qu'elle !
« Alors, quel est le programme de ce soir ? »
Rose regarde autour d'elle. Danse, alcool, drogue. Tout cela semble être la règle dans ce club. Une point d'angoisse s'insinue en elle. Pourrait-elle faire cela ? Elle n'a jamais fait ça ! Et si Wyatt le lui propose ? Aura-t-elle le cran de dire non, au risque de passer pour une rabat-joie ?
Non, il ne lui en tiendra sûrement pas rigueur. Il n'est pas comme ça ! Il veut juste...Que veut-il au juste ? Encore une chose que Rose se demande depuis qu'elle le connaît. Pourquoi un tel personnage est-il ami avec elle ? Elle n'est pas si jolie, pas si intéressante, pas si... « Rose arrête ! Wyatt t'aime bien, ça devrait suffire. Il est juste sympathique, alors arrête la paranoïa. »
Elle n'est toujours pas convaincu mais tente tout de même d'oublier ses doutes. Et la meilleure façon de faire cela, c'est encore de s'occuper.
« On danse ? »

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 18
✉ Fiche : "My life sucks. Do you want come in my world ? "
✉ Ft : Gaspard Ulliel ~
✉ Classe et/ou emploi : Arnaqueur ~
✉ RP(s) en cours : 3 / 4
✉ Âge : 22 ans ~
✉ Pouvoir(s) : Mains indépendantes et douées pour les choses illégales.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Mar 18 Sep - 16:27

• Follow me •


Elle approchait, je prenais une grande respiration, finissant d'un coup mon verre. Il m'en faudra plusieurs pour que je puisse la convaincre de me rejoindre sur un coup. Une arnaque, ce n'était pas la mort, enfin, c'était mon quotidien, ma vie était une arnaque à part entière. Que voulez-vous ? En y réfléchissant, c'était en quelque sorte mon destin, je n'avais pas eu le choix de suivre cette voix. Vous savez, quand vous êtes gamins, que vous ne comprenez pas le monde, que vous êtes entourés par aucunes limites, suivant simplement vos envies. Bon, normalement vos parents, vos proches, vous limite, vous empêche de dériver ou de dépasser les bornes comme on dit. Moi je n'avais jamais vraiment eu ça. Je ne faisais pas vraiment la part entre le bien et le mal, pour moi, enfant bien sûr, lorsque je bâtissais mon trésor avec diverses montres, porte feuilles, bijoux et argent liquide cela ressemblait juste à un jeu. Oui voilà, je jouais et c'était simplement le but de ce dernier que d'avoir un maximum d'objets. Plus je grandissais, plus je voulais des objets conséquents, plus je mûrissais, plus je voulais des objets de valeurs. C'est ainsi que de fil en aiguille toutes les combines que j'usais aujourd'hui étaient en réalité une partie intégrante de moi, de ma vie, de mon métier dira-t-on. Je n'y pouvais rien, et je l'avais accepté depuis longtemps. J'étais un arnaqueur, et j'avais du talent, un don imparable. Seulement, parfois, l'aide extérieur était fascinante, d'un soutien merveilleux rendant des vols impossible, possible justement. Tout devenait accessible. J'avais en vue une sculpture splendide. Ce genre de vols étaient les plus difficiles, il fallait déjà réussir à le reproduire pour éviter de ce faire repérer de suite, ou bien pouvoir la transporter hors de portée sans aucun soucis. Une tâche ardue dans laquelle il fallait un plan préparé, et très minutieux. Il m'était arrivé de voler quelques sculpture de François Pompon, les vendant facilement à 100 000euros, mais c'était la seule chose que je pouvais réellement voler. Les Rodin par exemple avait bien trop de surveillance, seul, ou même avec une diversion, c'était vraiment une chose impossible. Oui, il était rare que j'échouais car je savais mes capacités, et leurs limites. Je pouvais organiser une diversion, détourner une caméra, reproduire l'oeuvre, mais c'était tout autre chose de pouvoir la transporter et la mettre hors de portée. Il me fallait une absence générale du monde environnant, une panne d'électricité totale par exemple, où personne ni verrait rien du tout sauf moi avec des lunettes infra rouges, ce genre de chose qui brouillerait même les caméras. Et cet atout n'était possible qu'avec un certain don, et Rose était ce don. Elle avait ce talent, elle savait que je le connaissais, mais ne devait pas se douter de mon projet.

R[/size]ose, toi qui est si douce, si gentille, même si elle était réservée il était amusant de voir son évolution au sein d'un monde qu'elle découvrait. Mon projet était d'employer son pouvoir pour pouvoir voler un des objets que je convoitais depuis longtemps. Cette œuvre était la splendide Jeune femme au chapeau fleuri de Monsieur Rodin. Cette sculpture était assez facile à emporter, et j'avais préparé mon plan déjà depuis plusieurs années. C'était simple, je bloquais un week end à Paris, allant à une exposition de Rodin qui se préparait dans les semaines à venir. Je pouvais facilement trouver un ancien contact qui pouvait répandre la nouvelle du retour de Martin Moreau. Ce pseudonyme connu en France, spécialement à Paris pour les magnifiques vols dans les musées les plus réputés. Oui, ma réputation n'était plus à faire en Europe. Une fois cela fait, j'exposais un vol, un faux bien sûr. Ceci était la première diversion, en effet, cet alias était connu, l'exposition sera donc surveillée par plusieurs services policiers. La rumeur affirma que je vole une pièce de Rodin, dans une salle lointaine de la véritable œuvre convoitée. Ainsi, lorsque j'aurais soudoyer un autre contact pour qu'il fasse sonner l'alarme de la fausse œuvre, je pourrais agir, dans l'obscurité complète provoquée par Rose à l'échange. Alors que les gardes bloqueront toutes les sorties, ils ne fouilleront que les hommes. En effet, j'avais une réputation, ils ne connaissaient pas mon visage, mais il savait que j'étais un solitaire. Ainsi Rose pourrait sortir de l'exposition en urgence, avec la sculpture de Rodin dans sa valise. Une touriste venait admirer Rodin, c'était plus que commun. C'était également la dernière chance, nous irions le dernier jour de l'exposition, la valise sera forcément acceptée si le fait que l'exposition ferme nous aurait pressé à venir directement de l'aéroport. Enfin bref, tout était planifié, il me manquait l'atout le plus essentiel, Rose, son accord.

L[/size]a voilà qui me rejoignait, je plantais mon regard dans le sien, lui souriant, charmeur. Elle s'inquiéta d'être un peu en retard. Elle ne l'était pas, je ne répondis pas, lui faisant une bise, montrant que j'étais ravi qu'elle soit présente ce soir. Elle proposa une danse, je ne fus pas contre. Les minutes défilaient, et nous dansions, à deux. Comme si nous étions seuls, que rien n'avait d'importance tout autour de nous. Mais à la fin de quelques musiques, je coupais la danse, je devais amener les choses rapidement. Je lui tendais mon bras pour qu'elle s'y accroche, j'avais réservé un coin dans le bar où nous serions plus tranquille pour discuter. Nous serions seul, fournis en amuse-gueule, alcool et de tout ce que nous désirions.


« Rose, veux-tu être ma partenaire pour cette soirée spéciale ? »


L[/size]e bras tendu comme pour la marche devant l'autel lors des mariages, je lui souriais, attendant la suite, je l'avais invitée surtout pour discuter et poursuivre notre relation que nous installions.


Hrp : Je suis vraiment désolé du temps de réponse, je devais la faire plus tôt seulement je me suis laissé déborder par tout un tas d'imprévues ><' ! Sorry ! J'en profite pour m'excuser aussi de la médiocrité du post .__. ! x)

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Ven 21 Sep - 18:45

> Which way is right ? Which way is wrong ?

La danse est libératrice.
C'est un autre monde, une autre vie qui commence quand la musique s'infiltre dans ton cœur et que ton corps suit la cadence. Quelqu'un d'autre que toi dirige ces pas, ordonne ces mouvements, c'est la seule explication possible. Car tout est différent. Toi et les autres.
L'univers semble s'être contracté pour ne contenir que cet instant. La musique est son centre et toi, tu tournes autour comme des milliers d'autres galaxies.
Mais tu n'es pas seule dans ta course à travers les astres. Quelqu'un est là pour s'assurer que tu ne te perdes pas dans ce vaste univers.
Il accompagne chacun de tes pas, chacune des tes courbes. Si près l'un de l'autre. Toi et lui.

Rose et Wyatt dansent ainsi pendant plusieurs minutes. De très longues minutes qui remplissent la jeune fille de joie et d'une nouvelle fougue. Une effervescence qui naît au creux de son ventre et se propage en elle jusqu'à éclater en un sourire triomphal.
Quand Wyatt rompt la danse, c'est une part d'elle qui s'effondre. Pourtant, Rose garde la trace de cette exaltation passagère, bien au chaud au fond de son cœur : La preuve qu'elle est maintenant une autre, et qu'elle aime ça.
Après tout, elle ne sait pas ce que lui réserve le reste de la soirée...D'autres merveilles sont peut-être à découvrir. Elle peut certainement compter sur Wyatt avoir organiser une soirée mémorable. D'ailleurs, cela semble effectivement être son but, se dit Rose tendit que son compagnon l'entraîne vers un coin plus calme du club, prononçant en passage des paroles pleines de promesses.
« Rose, veux-tu être ma partenaire pour cette soirée spéciale ? »
Légèrement essouflée et grandement enthousiaste, c'est dans un murmure que Rose répond :
« Avec plaisir, Wyatt. »

Elle se dit que, quand il la regarde comme cela, elle le suivrait jusqu'au bout du monde. Elle se dit qu'une main tendue vers elle comme cela, il n'y a rien de meilleur au monde. Elle se dit qu'un sourire comme le sien ferrait s'écrouler des montagnes.

N'allez pas croire que Rose est totalement tombée sous le charme du mystérieux Wyatt Wilson. Elle n'en est pas là, pas encore. Elle a encore des résistances, de vieux réflexes qui lui commandent de se méfier. Et bien sûr, deux yeux trop bleus qui la hantent encore et toujous.
Mais ce soir, elle ne s’embarrasse pas de doutes ou de regrets. Ce soir elle vit. Ce soir surtout, elle laisse l'adrénaline et les autres hormones faire leur office...Et le fait est que ces hormones semblent beaucoup apprécier son cavalier. Elles sont déchaînées ce soir.
C'est donc bien volontiers que Rose passe son bras autour de celui de Wyatt et le suit jusqu'à un coin reculé du bar, entouré de lourd rideaux de velours. Ici, la musique est beaucoup plus faible et une fois les rideaux fermés, elle sera presque imperceptible.
Le recoin choisit par le jeune homme est douillet et intime. Rose s'y assoit pendant qu'un serveur vient fermer les rideaux. Sur une petite table à côté d'eux est posée une bouteille de champagne et deux verres.
« Tu n'étais pas obligé de faire tout cela, tu sais. J'en suis ravie, ne te méprend pas ! C'est juste que...Tout ça...Ne m'est pas vraiment familier. J'ai l'impression de ne pas être à ma place. »
Comme à chaque fois qu'elle est avec Wyatt en fait. C'est cependant la première fois qu'elle ose le lui dire. Elle a constamment l'impression qu'ils ne devraient pas être amis, ils sont bien trop différents, bien trop...Mal assortis. Et même s'ils s'entendent à merveille, Rose ne peut s'empêcher de se demander ce qu'elle fait avec un homme pareil.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 18
✉ Fiche : "My life sucks. Do you want come in my world ? "
✉ Ft : Gaspard Ulliel ~
✉ Classe et/ou emploi : Arnaqueur ~
✉ RP(s) en cours : 3 / 4
✉ Âge : 22 ans ~
✉ Pouvoir(s) : Mains indépendantes et douées pour les choses illégales.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose] Lun 24 Sep - 13:23

Elle empoigna mon bras. Je n'étais pas sûr de son ravissement. Elle voulait peut être danser encore un peu. Elle avait l'air si bien, dans un élément qu'elle ne connaissait pas mais qu'elle maîtrisait avec tant d'aisance. C'était une fille remarquable contrairement à ce qu'elle pouvait penser. Au fil de nos discussions, j'avais pu remarquer une certaine retenue. Non pas qu'elle ne voulait pas, mais plus qu'elle n'était pas ce genre de personne. Je souriais. Elle avait pourtant bien plus d'intérêt que la plupart des filles que j'avais pu rencontrer. Elle était jolie, intelligente, réservée mais elle avait le sens de la fête. Elle regroupait beaucoup de qualités, bien plus qu'elle ne devait l'imaginer. C'est quelque chose de difficile en même temps. Se pourvoir de qualités nous rendrait tous arrogant. Moi même était parfois trop sûr de moi, et ce n'était pas pour le meilleur, croyez moi. Nous savons tous, au fond de nous, que nous sommes des gens biens, que nous avons des qualités. Même le pire salaud pense qu'il fait des choses bien. Sa propre vision du bien, certes, mais chacun à la sienne. Je vole, je triche, j'arnaque sans cesse depuis que je suis un gamin. Et j'arrive à vivre sans trop de culpabilité. Je ne suis pas Robin des Bois, je ne vole pas pour rendre une certaine justice, je vole pour mon propre bien être, pour mon amour de l'art, et aussi parce que je ne sais faire que ça. Tout avait commencer sans que je ne me rende vraiment compte. Mes mains, ce don, elles volaient à merveilles mais je n'avais pas lutté. C'était ainsi, tout le monde pensait que c'était mal, enfin, la plupart des gens le pensait. Moi, je savais qu'il y avait une part de malhonnêteté mais pour moi, l'art n'est pas quelque chose qu'on doit toucher, qu'on doit mettre à la vue de tous.

Les artistes les plus connus ont peint, ont sculptés, ont dessinés, tous leurs recueils d'œuvres furent cachés, ou donnés au Roi, aux bourgeois et aux nobles. Certains pour la religion également. Qui a dit nous devons les exposés ? Certes cela ravirait les yeux, enchanteraient le monde, mais je n'aime pas l'idée que n'importe qui peut acheter, regarder un tableau alors qu'il n'est pas capable de lire entre la peinture. Une œuvre offre plus qu'une beauté visuelle. L'émotion dans un Degas est différente que l'absurde dans un Dali. Chaque tableau à des choses cachés en lui, comme les initiales des maîtresses de Picasso. Les artistes ont suivis ce qu'ils ressentaient pour l'exposer à une personne, à une seule et unique personne. Alors pourquoi faisons nous partager ce sentiment ? Les gens exposent-ils, eux, leurs sentiments ? Non, personne ne va dans la rue donnant une vérité exacte dans la figure du premier venant. C'est ainsi, l'art se partage via les émotions, et non via le regard. C'était mon point de vue, il s'était forgé à force de reproduire, de lire, de voir toutes ces beautés. Un tel trésor ne peut être donné au Monde. Si les gens voulaient voir en gros ce à quoi ça ressemble, qu'ils aillent sur Internet, qu'ils achètent une reproduction, qu'ils aillent se faire foutre. Seuls les yeux aiguisés peuvent capter l'essence d'une œuvre, je ne dis pas l'avoir, je dis que ceux qui n'apprennent pas, n'ont pas le droit de regarder à l'intérieure d'une âme d'artiste.

Nous poursuivons notre marche à travers la foule. Rose à mon bras, je lui souriais. Ne disant pas un mot, la musique tapait, les gens dansaient, les autres regardaient un peu partout. Nous, nous allions ailleurs, dans une bulle. Oui, je voulais que nous partagions cette soirée, et non que nous la dévoilions au milieu de tous ses gens. Ce n'était pas pour impressionner, juste pour que être deux, juste pour apprécier la soirée de sa compagnie, et non de l'ambiance du bar. En bon gentleman, je la laissais entrer en première. Les longs rideaux de velours nous éclipsaient. Tout était préparé pour nous, du champagne, deux coupes. Et si jamais nous manquions de quoique ce soit, c'était presque royal, ils nous suffisaient de demander. Le métier d'arnaqueur paye très bien, je n'ai aucun problème de revenu. Un plaisir comme celui ci n'a pas de prix, il n'y a aucune arrogance dans mon geste. Elle était époustouflée, peut être trop. Tellement qu'elle ne se sentait pas à sa place. Je souriais.


« Rose, nous sommes différents. Mais nous avons tous le même mérite. Tu es autant à ta place ici que n'importe qui. »


J'essayais de rassurer la jeune demoiselle. Elle n'était peut être pas familière à tout ça, ce que je comprenais parfaitement. Après tout, je ne l'étais pas non plus, mais je m'étais habitué. Je décidais d'être honnête, pensant que ça la détendrait, que ça la mettra plus à l'aise. Je servais les deux coupes, lui poussant une devant elle. Je ne lui avais pas tendu, elle n'aurait pas eue le choix que de la prendre et d'en boire. Je ne la forçais pas, je lui proposais, elle pouvait tout à fait la laisser de côté.

« Tu sais, moi non plus je ne suis pas habitué à ce genre de chose. Bien que ce ne soit pas ma première fois, et que je m'y suis fais rapidement. Il fut un temps où je me contentais des quelques billets que j'avais de ma soirée. »


Je riais doucement, me rappelant quelques souvenirs. J'étais un moins que rien, je ne volais que quelques porte feuilles, montres, bijoux, et autre conneries du même style. Je draguais dans ma jeunesse ainsi, proposant de l'alcool à ne plus finir et essayant de voler une carte d'hôtel. Le luxe m'avait toujours fait fantasmer. J'avais vécu dans la pauvreté la plus complète, j'avais souvent été seul, et si mon don n'était pas celui qu'il était, je n'aurais jamais survécu.

« Parle moi un peu plus de toi, Rose. »


J'étais intéressé, je voulais la connaître plus, je ne savais que quelques petits détails. Nous avions passés du temps ensemble, toujours en rigolant, en sortant, en s'amusant sur diverses choses. Mais je devais développer le débat, et arriver à mieux demander ce que je voulais obtenir.


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose]

Revenir en haut Aller en bas

Ruckus in my head [PV Wyatt et Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: