Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

« Un verre de trop ? » Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cole Peters
avatar✉ Messages : 29
✉ Fiche : Héhé... Look at me !
✉ Ft : Logan Lerman
✉ Classe et/ou emploi : Terminale en Alternance.
✉ RP(s) en cours : 2 / 2
✉ Âge : 19 ans
✉ Pouvoir(s) : Résistance mentale minime ; Cryokinésie ; Manipulation électrique.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: « Un verre de trop ? » Pv. Dim 19 Aoû - 0:14



On dit que la première impression est celle qui importe le plus. Mais, tellement de gens cachent leur jeu... Prenez les étudiants de Rédemption, ils sont là, partout à Birdsall, respirant chaque endroit, l'investissant, comme des espions. Et pourtant personne jusque là ne s'est posé de questions sur l'étrangeté de la ville ? Apparemment non. Mais les habitants tiennent leur couche d'étrangeté, on vous l'accordera. Quand on y réfléchit, Birsall devrait être une ville avant tout peuplée par des personnes d'un certain âge, c'est paumé, y a rien à y faire à part visiter vite fait les champs et la région, le temps est constamment pourri et au fond, autant le dire, on se fait profondément chier. Mais. Rédemption. Donc des jeunes. Pleins de jeunes. La ville bouge un peu. Sort de son sommeil limite mortuaire. C'est magique. Abracadabra.



D'accord, admettons, le cynisme, ça me connaissait. Et plutôt deux fois qu'une. Et c'était avec ce genre d'attitude que je foirais toutes mes relations. Mais bon, je commençais à avoir l'habitude, pour un serveur c'est bizarre, je vous l'accorde, mais pour un serveur d'un bar restaurant paumé dans une ville paumé un jour où – jeudi – personne ne sort, alors là, ce cynisme battait son plein. Il fallait dire aussi que c'était à peine fréquenté, disons juste assez pour qu'on soit obligés de tenir le bar ouvert. Et pas assez pour que ce soit intéressant. Bref. Chiant. Au possible. J'étais fatigué, blasé, j'en avais marre, je rêvais d'aller me coucher et de ne plus jamais sortir de mon lit. Mais j'aurais trop chaud. J'étais déjà insupportable au naturel, mais c'était même pas la peine de me voir l'été, les gens seraient juste devenus fous.


Voilà, jeudi. Horace avait prit sa journée, ou plutôt sa soirée pour une raison inconnue, j'avais accepté de le remplacer, c'était toujours mieux d'être Barman que Serveur, et occasionnellement je touchais plus. En gros, là dessus, j'avais pas de quoi me plaindre. Pourtant je le faisais ? Ouais. Ben... Merde ? Bon, d'accord, j'arrête. Après quelques minutes à patienter, en m'endormant presque sur le tabouret sur lequel j'étais assis, j'avais découvert ce à quoi Horace s'occupait lorsqu'il était seul et qu'il s'ennuyait sévère. Il faisait des sudokus... J'avais l'impression d'halluciner. En plus, j'y avais jamais rien compris. Après quelques explications au début du bouquin – d'une épaisseur déroutante – j'avais fini par saisir le principe. Et par la même occasion l'inutilité totale du machin. Non, mais, sérieusement, qui en a quelque chose à faire que quelqu'un d'autre sache remplir neuf grilles de neuf cases de chiffre de un à neuf ? La personne qui avait inventé ça avait un sérieux soucis avec le chiffre neuf. J’espérais pour elle de tout cœur qu'elle était allée consulter un spécialiste avant de sombrer dans la folie.


En plus, mon humour était nul. Rah. Je salissais ma propre réputation. Bon, il fallait que je me reprenne, et au final, c'est ce que je fis. Je pris une profonde inspiration avant de soupirer d'une façon un peu plus vive et fraîche – au sens propre du terme – et je balançais le bouquin sous le rebord du bar avant de sécher quelques verres. Depuis le début de la soirée, je n'avais rien cassé. Ça aurait pu être un miracle. C'était juste normal. Je m'étais même amusé à faire des verres en glace lorsque j'étais sûr qu'il n'y avait personne dans le bar, ni le patron, et quand c'était la serveuse, je savais qu'elle était de Rédemption, donc je m'inquiétais moins. Bref. Là, j'étais sage, il y avait deux couples qui dînaient, en silence. Leur repas seulement rythmé par le bruit des fourchettes et des couteaux dont la danse était presque magique. Ils devaient être stressés par le silence religieux du lieu, au final je m'étais approché de la radio pour l'allumer un peu ailleurs, sûrement trop pensif, sans aucun doute. La musique qui s'en échappa sonnait comme de la guitare. Puis une voix. Je pense que je ne connaissais pas. Mais j'étais pas franchement à la page lorsqu'il s'agissait de musique actuelle, ou des trois dernières années. Et puis les gens se mirent à parler entre eux, cela me fit sourire.


J'avais souris. J'avais cessé de râler. Impressionnant, non ? Peut-être aussi parce que la seule chose qui m'avait fait sourire jusque là, c'était le talent certain de Tristan à s'attirer des emmerdes. Bordel pourquoi je pensais à lui ? Mh. Ça aurait dû m'agacer, mais en fait, cette pensée me fit sourire aussi. Oh. Souriant avec ça, en vrai ? Bah peut-être que oui. Et puis, je me reculais pour me rasseoir sur le tabouret haut et essuyer des verres en silence. J'aurais préféré pouvoir m'entraîner, par exemple, pour la Résistance par exemple, non pas que la pensée d'appartenir à un groupe lancé par cette dépressive de Sélène me remplissait de joie. Et encore l'image de cette folle. Bah... Peut-être qu'elle me faisait simplement de la peine. Pitié. En fait. Réellement ? Peut-être pas. Mais là n'est pas la question. Je me promis d'avoir une réelle conversation avec elle un jour. Et puis j'essuyai un autre verre.


Je m'ennuyais tellement que j'étais en train de prier pour qu'il y est un peu de mouvement. Un tout petit peu. N'importe quoi ? Fallait dire qu'ici, on aura vu mieux. L'estrade était poussiéreuse du dernier « concert », les tabourets du bar étaient tous vides, et à part les quatre personnes qui mangeaient et ma collègue de Rédemption, il n'y avait strictement personne. Pas âme qui vive. Mais Dieu.. Qu'il se passe quelque chose !


• • • • • • • • • • • • • • • • •

« A mask to protect you from reality.
An armor to protect you from others. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenny Pevers
avatar✉ Messages : 115
✉ Fiche : Avoue, t'as envie d'en savoir plus sur moi... J'comprend.
✉ Ft : Xavier Samuel
✉ Classe et/ou emploi : Employé à l'épicerie.
✉ RP(s) en cours : 0/1
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Téléportation, clairvoyance.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: « Un verre de trop ? » Pv. Sam 25 Aoû - 10:58




« I'm not drunk... Hm... »


« Can we pretend that airplanes
In the night sky are like shooting stars?
I could really use a wish right now. »



Kenny... T'arrêteras jamais les conneries, Kenny ?

Il commençait à peine à faire nuit. Le soleil timide se couchait, lentement à l'horizon. Et Kenny regardait déjà les étoiles, qui n'étaient d'ailleurs que de petites lueurs vagues perdues parmi les nuages, confondues avec des avions. Mais bon, cela suffisait à Kenny pour se mettre en boule, en mode pensif et déprimé... Autant dire que le tout ressemblait à une scène d'un mauvais film pour adolescentes en mal d'amour... Mais Kenny s'en moquait. Couché dans l'herbe humide, il soupirait. Il était dans la troupe depuis un moment déjà. Bien intégré. Mais... Il y avait ce mais. Il avait perdu trop de gens. Trop pour qu'il l'ignore. Abby. Aaron. Ariane ? Il ne savait même pas ce qu'il lui restait de tout cela.... Que des souvenirs intenses... Mais pourtant si immatériels et lointains à présent. Il aurait tellement aimé pouvoir revoir Abby, croiser son regard malicieux, la serrer contre lui. Se jeter dans les bras d'Aaron, pour se sentir à l'abri. Faire sourire Ariane, même rire cette adorable rouquine... Mais c'était impossible, et c'était bien cela le problème. Tout cela était fini. Il le réalisait ce soir, pour de bon, et la claque était rude.

Alors voilà. Pour ne pas changer, Kenny le clown déprimait. Le regard dans le vague, le cœur en boule, les yeux humides. Il était encore vêtu de son costume sombre, et de son maquillage à moitié retiré.

Il soupira, se redressant légèrement. Au loin, on criait son prénom. Intrigué, il se releva, pour apercevoir une silhouette fine et titubante s'approcher de lui, bruyamment. Kenny haussa un sourcil, avant de reconnaître Chris. Un sourire se dessina sur son visage, amusé de voir son ami agiter des bouteilles verdâtres sous son nez. Il ne put s'empêcher de rire en observant l'adorable bouille aux joues rouges de Chris.

« J'ai trouvé la réserve de Jaaaaaaaack ! »

L'adolescent se laissa tomber au sol, en tendant d'une main agitée une de ces bouteilles, déjà bien entamée. Kenny fixa cette dernière en silence, pensif. L'alcool ? Il ne buvait jamais. Et pour cause, lors des soirées, il préférait rester sobre pour faire du charme aux jeunes filles alcoolisées, ou à ses mecs hétéros qui l'était tout de suite moins après les shooters de Vodka. Cette pensée le fit sourire, et après un instant d'hésitations, et d'insistances bafouillées de Chris, il se saisit de la bouteille. Il porta le goulot à ses lèvres, buvant une longue gorgée de la boisson. Il sentit l'alcool courir le long de sa gorge, dans une brûlure singulière. Il grimaça, mais continua, sous les acclamations de son compagnon. Il reposa finalement le bouteille, se mordillant la lèvre. Non seulement cette boisson n'était pas très bonne, mais en plus il ne voyait aucun effet semblable à ceux qu'il avait constaté chez des personnes bourrées. Déçu, il fit la moue, tandis que Chris se moquait de lui.

« Attend, goûte ça, c'est meilleur, c'est à la pomme et au jus d'orange. C'est du cocktail magiiiiiique.  »

• • •

Il titubait. Un immense sourire aux lèvres. Le regard presque vitreux. Son esprit était terriblement embrumé. Il rigolait tout seul, dans les rues presque désertes de Birdsall. Sa bouteille du « cocktail magique » de Chris était vide, et il cherchait à présent à s'en fournir de nouveau. Il ne savait même pas comment il s'était retrouvé là, et s'en moquait. Il s'arrêta devant ce qu'il cherchait. Un bar-restaurant ? Parfaaaait. Un sourire aux lèvres, il poussa la lourde porte de l'établissement. Il s'y glissa, sans se douter que son costume de joker et son maquillage mal enlevé devait faire tâche, par ici. Il s'installa en sautillant presque sur un des tabourets du bar, et y posa sa bouteille vide, fièrement. Il releva la tête vers le serveur.

« Du cocktail magique s'il-vous-plaît ! »


Sa voix était légèrement cassée, malgré ses tentatives de prendre un ton sérieux. Il haussa un sourcil et adressa au jeune brun qui tenait le bar un de ses sourires de « bad-boy séducteur », qui, si cela marchait de temps en temps dans un état de sobriété, ressemblait plutôt à une grimace ridicule à cet instant là. Mais, Kenny était toujours comme ça... Pour le meilleur ou pour le pire.




• • • • • • • • • • • • • • • • •

Hold my heart,
    it's beating for you anyway.
“What if I can't forget you?
I'll burn your name into my throat
I'll be the fire that'll catch you
What's so good about picking up the pieces?
What if I don't even want to ? ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Peters
avatar✉ Messages : 29
✉ Fiche : Héhé... Look at me !
✉ Ft : Logan Lerman
✉ Classe et/ou emploi : Terminale en Alternance.
✉ RP(s) en cours : 2 / 2
✉ Âge : 19 ans
✉ Pouvoir(s) : Résistance mentale minime ; Cryokinésie ; Manipulation électrique.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: « Un verre de trop ? » Pv. Sam 25 Aoû - 13:57



Relevant les yeux, je reconnu vaguement un visage que j'avais déjà dû croiser en ville. Doué pour reconnaître les gens, je n'usais pourtant que très peu de cette faculté, mimant à chaque instant l'oubli de ceux qui n'avaient pas d'importance. A la différence qu'ils avaient tous de l'importance. D'ailleurs, il était si facile pour moi d'enregistrer un sourire, un regard, ou même une voix, que ça en devenait malsain. J'avais passé des mois à vivre, à me nourrir, uniquement de mes souvenirs, et parfois, je me remettais à le faire. Son sourire eut à peine le temps de me parvenir dans son entièreté que je le chassais de ma tête. C'était tout sauf le moment, sincèrement. Après un moment de silence un peu long, je fixais le garçon, dont l'âge devait équivaloir au miens, même si lui venait de la troop. Bien sûr que ça se lisait sur son visage. Derrière lui, le couple avait relevé la tête aussi, pour détailler le personnage. J’échangeais un regard avec la jeune fille venue tout droit de Rédemption, elle finit par soupirer. Ce qui, malgré moi, m'arracha un léger sourire pas tout à fait contrôlé, et encore moins honnête. Sautant du tabouret pour venir appuyer les paumes de mes mains sur mon côté du bar, plus bas, je plissais les yeux et finit par hocher la tête avec vivacité.


« On a pas ça ici. Mais j'peux toujours improviser quelque chose. »

Vu l'état dans lequel il était, de toutes façons, il ne verrait pas la différence, alors je laissais courir mes doigts le long des bouteilles, lui tournant le dos. Bien, bien très bien. Une fois le verre rempli et sa couleur plus ou moins normale, je le posais devant l'adolescent avec un petit tintement. La blonde voyait sûrement mal toute cette histoire, et justement afin d'appuyer ma pensée, elle poussa un léger soupir en courant quasiment pour allumer le poste de radio, poussant le bouton du volume. Nous étions à Birdsall, ville tranquille, cependant, j'avais des pouvoirs, elle avait des pouvoirs, elle le gars bourré devant moi en avait aussi. Pas la peine de traumatiser le couple. Me rasseyant sur le tabouret avec calme, je fronçai légèrement les sourcils en le toisant. Restait à savoir quel type de don, et si il avait l'intention de foutre la pagaille ici. Il était sûrement très sympa, mais je me devais d'être méfiant. On avait eut bien assez de problèmes comme ça.


Dans ma tête, je faisais le tour des gens dont on m'avait parlé, histoire de trouver le personnage, mais pour cela, il fallait que je conçoive de le voir ne pas tituber et sans maquillage, ce qui me demanda un peu de temps, mais après coup, il me sembla qu'une petite voix désagréable remonta le long de ma mémoire. Et j'eus une sorte d'illumination en le fixant. Mais si... De deux sources, c'était forcément ça. Il ouvrit la bouche comme pour parler ou faire n'importe quoi d'autre – tant que c'était pas vomir, à vrai dire, je m'en fichais pas mal – mais je tendis la main pour le faire taire, et lâcher, avec le calme hors pair qui me caractérisait si bien.


« T'es Kenny, c'est ça ? »

Après à peine une minute de silence, aussi bien d'un côté que de l'autre, je finis par reprendre, en appuyant sur un certain mot, d'une façon plus sarcastique qu'autre chose.

« On a des amis communs. »

Enfin, c'était plutôt des « amies » mais ça, je m'étais bien gardé de faire la nuance. Pas d'importance, lorsqu'il trouverait, il aura sûrement le temps de décuver. Au moins deux fois.




« Quoi ?
- Cryokinésie, hein ? »
- Ouais...
- Tous les cas sociaux doivent l'avoir sûrement alors. Les gens seuls. Qui veulent rester seuls.
- Tu sais d'quoi tu parles toi. »


• • • • • • • • • • • • • • • • •

« A mask to protect you from reality.
An armor to protect you from others. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenny Pevers
avatar✉ Messages : 115
✉ Fiche : Avoue, t'as envie d'en savoir plus sur moi... J'comprend.
✉ Ft : Xavier Samuel
✉ Classe et/ou emploi : Employé à l'épicerie.
✉ RP(s) en cours : 0/1
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Téléportation, clairvoyance.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: « Un verre de trop ? » Pv. Lun 27 Aoû - 21:30








L'esprit de Kenny était embrumé. Terriblement. Il ne comprenait pas cet état, ni était pas préparé. Il ne consommait jamais d'alcool, et encore moins d'autres substances illicites. A vrai dire, c'était la première fois qu'il était dans cet état. Il ne savait même pas comment il faisait pour ne pas être déjà parterre. Son corps ne lui répondait plus, et son cerveau semblait fonctionner au ralenti. Il devait se concentrer pour percevoir les choses de manières nettes, et non pas déformée ou dédoublées. Bref, Kenny connaissait sa première cuite, et dès demain matin n'en doutons pas, sa première gueule de bois. Et là, dans ce bar, l'alcool qu'il avait ingurgité commençait sérieusement à le faire dérailler, et mettre le bordel dans sa tête.

Kenny remercia le serveur d'un bredouillement à peine audible. Jugeant quelques instants la boisson colorée, il l'avala finalement, presque entièrement et d'une traite. La boisson fraîche parcourut sa gorge irritée par l'alcool, et lui fit un bien fou. C'était frais et sucré, doux. Un sourire béat vint se dessiner sur le visage de l'adolescent, satisfait. Il ne savait même pas ce que contenait son verre qu'il venait de vider, mais s'en moquait. Sa soif était assouvie, pour le moment du moins.

Il posa les coudes sur le comptoir, pour soutenir sa tête qui se faisait lourde. Il observa le barman, s'apprêtant à raconter ce qui se passait dans son esprit – autant dire quelque chose de totalement incompréhensible -, mais ce dernier leva sa main, prenant la parole avant lui. « T'es Kenny, c'est ça ? ». Cette phrase fit sursauter légèrement l'adolescent. Malgré son manque total de lucidité à ce moment là, il lui parut tout de même étrange que ce type qui ne lui était que très vaguement familier le connaisse, ou au moins son prénom. Il fronça légèrement les sourcils, tant par curiosité que pour sa migraine qui lui rongeait le crâne. C'était trop compliqué, de se poser des question. Il se contenta alors d'hocher la tête à l'affirmative, d'un air vague. Oui, oui, il était bien Kenny. Le fameux Kenny.

Lorsque quelques instants plus tard, après un court silence entre les deux jeunes hommes, le brun reprit finalement la parole. « On a des amis communs. » Des amis communs ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Kenny se renfrognait légèrement, grimaçant. Des amis, il n'en avait plus vraiment en dehors de la troupe. Comme si Rédemption était décidé à détruire toutes ses relations. Il ne voyait pas qui pouvait avoir parlé de lui à ce type. Se focalisant sur son verre ou un simple fond de boisson traînait encore, il tâcha de calmer ses esprits embrumés. Sa tête lui faisait mal, et il avait chaud. D'un pas chancelant et tremblant, il se dirigea sans dire un mot vers les toilettes indiqué à quelques mètres de là, dans le fond de la salle.

Comme un réflexe, ce réflexe qu'il avait eut lors de ses insomnies causées par la manipulation mentale à Rédemption, il s'aspergea le visage d'eau, se débarrassant par la même occasion de son maquillage lugubre. La douleur dans son crâne était similaire à celle que le Directeur lui avait causé de nombreuses fois à cause de la manipulation. Il regarda son reflet, sentant les effets légèrement atténué. Se recoiffant d'un geste vague, arrangeant ses vêtements, il sortit finalement de la petite pièce d'eau, pour se réinstaller près du barman, et de son verre vide, comme si de rien n'était. Sentant encore la fraîcheur de l'eau jetée sur son visage, il reprit légèrement confiance en lui.

« Quels amis communs ? »


Oui, cette question n'avait pas échappé son esprit. La curiosité de Kenny primait sur son état d'ébriété. Il soupira faiblement, jouant du bout des doigts, maladroitement, avec un de ses mèches de cheveux humides.

« Et toi ? Qui es-tu ? »


Il devinait bien que ce type n'était pas juste le barman du coin. Il venait sûrement de Rédemption... Et Dieu savait que Rédemption était un sacré bordel, en ce moment. Du moins, c'est ce qu'il avait entendu dire. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas adressé directement la parole à l'un des élèves du centre. Il avait coupé tout contact, en fait, avec l'établissement qui avait manqué de le tuer, le pousser à bout.




• • • • • • • • • • • • • • • • •

Hold my heart,
    it's beating for you anyway.
“What if I can't forget you?
I'll burn your name into my throat
I'll be the fire that'll catch you
What's so good about picking up the pieces?
What if I don't even want to ? ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Peters
avatar✉ Messages : 29
✉ Fiche : Héhé... Look at me !
✉ Ft : Logan Lerman
✉ Classe et/ou emploi : Terminale en Alternance.
✉ RP(s) en cours : 2 / 2
✉ Âge : 19 ans
✉ Pouvoir(s) : Résistance mentale minime ; Cryokinésie ; Manipulation électrique.
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: « Un verre de trop ? » Pv. Lun 17 Sep - 13:28



Que devais-je répondre ? Face à cette bouille perdue ? J'aurais pu lui dire un truc bien froid et arrogant bien typique de ma personne, que je connaissais son ex, celle qui l'avait lâché pour un gars encore plus bizarre que lui et qui s'était auto-effacé la mémoire. Mais à la place de ça, j'avais baissé les yeux en reprenant mon sudoku lorsqu'il était parti aux sanitaires. J'étais blessant, méchant, sans doute, un peu stupide parfois, mais pas sur ce genre de sujet. Pas que ça me touche de près ou quoi, juste qu'il me faisait déjà bien assez pitié pour que je l'enfonce un peu plus. Et il avait subit le directeur, rien que pour ça il aurait pu mériter mon respect. Quoi ? Je sais que respect et pitié, c'est justement un peu incompatible, mais sincèrement, quelle différence ?


Pendant de longues minutes, je ne relevais pas la tête, malgré ses questions dites sans en connaître les réponses, et surtout l'impact de celles ci. J'aurais pu me taire et l'ignorer. J'aurais pu le snober comme n'importe qui d'autre l'aurait fait, j'aurais pu le faire comme je le faisais déjà avec tellement de personnes. Mais bizarrement, quelque me touchait chez cet individu. Peut-être le fait qu'il ait réussi à se séparer de Rédemption. J'irais pas jusqu'à dire que je l'admirais, mais ça faisait un peu réfléchir, fallait l'avouer. Alors, au bout de ce moment de distance savamment mis en place, je baissais le carnet pour relever la tête et cesser de dissimuler mes yeux derrière l'ombre de mes cheveux, plantant mon regard dans le sien, j'approchais, attrapant son verre pour le poser dans l'évier et lui en sortir un deuxième, le remplissant d'une grande quantité de limonade, posant la main sur le verre pour y laisser glisser deux glaçons par manipulation de ma personne, prenant soin de ne pas me faire surprendre par le couple qui s'était remis à manger en discutant.


« Une fille qui n'a pas une bonne réputation et avec qui j'ai eu de longues discussions. »

Je me stoppais, réfléchissant si ma solution temporaire était réellement la bonne. Peut-être que s'il était futé, il remarquerait que j'avais parlé de plusieurs amis communs, et il me poserait la question afin d'en savoir plus. Si seulement ce genre de configuration arrivait, j'aurais le temps de réfléchir à quoi dire. M'appuyant sur le bar en silence, respirant à peine, je fini par reprendre.


« Sélène. Elle m'a beaucoup parlé de toi, elle disait qu'un soir, vous vous êtes vus dans la forêt, mais que tu ignorais qu'il s'agissait d'elle, par exemple... »

Je me tus avec un fin sourire avant de me remettre à la vaisselle, posant un torchon sur mon épaule en redevenant silencieux, alors que l'eau chaude de la vaisselle semblait faire fondre mes mains, je relevai une fois de plus seulement les yeux à son attention pour lui sourire avec un éclat d'amitié sincère. Peut-être un peu trop d'ailleurs, cependant, j'inspirais pour lâcher, d'une voix un peu plus gaie que ce que j'avais pu dire jusque là :


« Cole, je suis un term là bas. »

Étrangement, le terme « là bas » me semblait offrir une grande distance entre Birdsall et Rédemption, même s'il n'y avait que quelques champs à traverser, je me sentais plus en liberté, plus en sécurité. Même si le centre était proche, il n'en restait pas moins une prison dont on pouvait encore s'échapper, dont je pouvais encore partir. Il restait juste une question fondamentale pour compléter l'équation... En avais-je réellement envie ?




« Montre moi...
- Ça va, j'ai rien..
- Tu mens mal. »


• • • • • • • • • • • • • • • • •

« A mask to protect you from reality.
An armor to protect you from others. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: « Un verre de trop ? » Pv.

Revenir en haut Aller en bas

« Un verre de trop ? » Pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: