Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invitéavatar
MessageSujet: Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl] Ven 4 Mai - 21:43

Il s'était fait prendre... Cette phrase tournait en rond dans sa tête. Comme une obsession. C'était la première fois qu'il se faisait prendre. D'habitude ses farces se déroulaient plutôt bien. Damon n'avait jamais eu de problème et en plus il se débrouillait pour ne pas qu'on sache que c'était lui le coupable. Mais là quelque chose n'avait pas fonctionné et le jeune homme était en train de réfléchir aux évènements qui l'avaient conduis ici.

C'était au début de la journée, il s'était levé tôt pour pouvoir se venger d'une vieille histoire qu'il avait eu avec le surveillant de nuit. D'ailleurs le surveillant ne s'était pas attendu à cette farce... alors Damon ne comprenait pas comment il avait pu le choper. C'était vrai ! Il l'avait juste enfermé dans son bureau, l'empêchant de rejoindre son lit après une nuit de travail. Comment le surveillant avait-il découvert que c'était lui ? Le jeune homme en avait aucune idée. En tout cas, il avait passé la journée à chercher le pensionnaire dans tout l’établissement. Damon ne s'était pas douté que le surveillant le cherchait et il avait été surpris de le voir débouler au self en milieu de journée furibond, le saisir par le col de la chemise en vociférant des phrases incompréhensibles, lui postillonnant à moitié dessus... devant tout les autres affamés présents dans la salle. Le jeune homme avait donc éprouvé trois sentiments en même temps : De la confusion tout d'abord, n'ayant pas compris ce que lui voulait cet énergumène ; puis un sentiment de gêne d'être victime d'une engueulade devant les autres ; et enfin un peu de fierté... Et bien oui, il avait tout de même réussi à se venger, vu les cernes qu'arborait le surveillant.

Enfin Bref, à présent il se trouvait dans la salle de retenue le soir même et il priait quand même pour que l'incident serait vite oublié par les autres... surtout le fait qu'il s'était fait prendre. Après le reste n'était pas important. Les farces étaient sa spécialité, depuis qu'il était entré à l'école maternelle et jamais, une seule fois, il s'était fait prendre. Damon était vexé, c'était la première fois. Il en fallait une à tout mais cela le rendait plutôt furieux. Cet endroit était vraiment surprenant et le mettait souvent à l'épreuve. Le jeune homme aimait bien Rédemption, mais il avait quand même eu plusieurs surprises depuis qu'il était arrivé ici. Il avait rencontré des gens étranges mais il avait appris à les apprécier. Ici, il commençait à se sentir comme chez lui... enfin mieux que chez lui même. Une bonne ambiance animait ce lieu. Malgré les mystères... celui de la forêt, de certains maléfices. Mais c'était ces mystères qui mettait du piquant dans une vie. Damon n'avait jamais eu l'esprit enquêteur et il était vrai que cet endroit l'intriguait. Enfin ce qui l'intriguait plus en ce moment c'était la copie qu'il avait devant lui et le nombre de lignes qu'il avait à recopier... 500... 500 lignes... il n'aurait pas fini avant la nuit.

Comment allait-il s'y prendre... ses dons ne lui seraient d'aucune utilité ! Rhaa Pourquoi n'avait-il jamais de chance ?! Se retrouver devant une copie blanche et devoir copier 500 lignes... c'était vraiment la pire soirée de sa vie. Damon aurait même préféré être dans une ferme paumée à ramasser le fumier. Enfin bon, il n'allait pas se plaindre sinon ses deux heures de colle passeraient plus lentement. La porte de la salle était ouverte, le surveillant l'avait laissé seul. Plusieurs personnes étaient alors passées devant lui... des élèves, dont certains lui avaient fait un clin d'oeil amusé et d'autres qui l'avaient ignorés. Il retint un soupir et regarda sa montre... il lui restait 1h et 55 minutes... bon sang cela faisait seulement cinq minutes qu'il était là... cela allait durer longtemps et il se sentait seul dans cette salle plutôt inconfortable.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl] Dim 20 Mai - 18:21

Cela fait à peine quelques jours que je suis arrivée en ce lieu : Rédemption. Leur lettre envoyé me proposant de faire mes études ici était quelque louche. Mais d'un côté, sachant que je n'étais pas comme les autres personnes de mon entourage, j'avais quand même choisie de venir ici. Est-ce que je le regrette ? Je ne peux pas dire encore. J'y pense, mon boulot en tant qu'employée dans une animalerie est plutôt sympa, je peux voir des animaux tout les jours, leurs parler, les comprendre. La patronne par contre, n'avait pas l'air de m'apprécier au début. Sûrement parce que je n'habitais pas dans le coin et qu'elle n'avait pas envie d'avoir une élève en alternance dans les pattes. Elle était froide avec moi et ne me souriez jamais, toujours entrain de me lancer des ordres sans merci ni s'il vous plaît. Le pire dans tout ça, c'était que moi je devais rester envers elle, polie et souriante, exécutant tout ses ordres.

Je l'aimais vraiment pas, mais avec le temps je m'y étais habitué à son caractère de vipère. Et puis, voyant que son comportement de chef dictateur ne m'a jamais fait craquer ni ôter mon sourire, elle a du laisser tomber et elle aussi s'habituer à moi. Un peu comme deux animaux qui ne se connaissent pas au début et qui petit à petit continuent leur vie avec plus ou moins d'infinité entre eux. Sauf que moi j'étais plutôt dans le moins que dans le plus. Enfin bon, les clients semblaient être à chaque fois satisfait du travail que je fournissais. Et oui savoir communiquer et contrôler les animaux ça aide dans une animalerie. Pour les plus peureux, je les rassures et les plus têtus je leur montre qui est le chef ici.

Enfin bon, aujourd'hui je devais voir un surveillant ou quelqu'un du personnel pour rendre des paperasses sur mon lieu de travail ; entreprise, nom de l’entrepreneur, nombre d'employés, superficie etc... Enfin toutes les données inutiles qu'ils demandent toujours. D'ailleurs je me demande bien à quoi ça leur sert exactement ? Là n'était pas la question. J'étais donc retourner dans ce bâtiment rempli d'élèves plus ou moins âgés, cette agitation ne me manquais guère quand j'étais à l'animalerie. Il était dans les alentours de midi quand je fus devant la grille métallique du bâtiment scolaire, les élèves étaient en pause et donc tout le monde était hors classe, ce qui remplissait très vite les couloirs et cours. La cantine aussi devait être bombée. J'étais surprise de voir autant de monde et je me demandais bien quel était le don de chacun, quelle était leur puissance, leur savoir. A mon avis la plupart n'avaient pas du avoir un passé très joyeux. Moi j'ai eu de la chance d'avoir un père compréhensif, je me souviens comme si c'était hier, le jour où il a découvert mon don d'invoquer des animaux...

Ce souvenir m'arracha un vrai sourire, alors que je marchais dans un couloir, évitant de rentrer dans les personnes. Cela faisait bien plus de dix minutes que j'errais à la recherche d'un surveillant ou autre, mais impossible d'en trouver un : alors soit je n'ai pas de chance, soit ils sont plutôt jeunes, se mélangeant parfaitement avec les élèves ? En tout cas, que ce soit l'un ou l'autre, je commençais à réellement tourner en rond arrivant plusieurs fois devant un même couloir. Mes petites bottines marrons firent un léger bruit de talons, je passa mes doigts dans mes cheveux bouclés caramels qui tombaient sur mes épaules. Pff... J'étais perdue ou quoi ? Non, du moins je ne l'espérais pas. Bon, je m'arrêta quelques instants pour réfléchir. C'était l'heure de manger, donc les surveillants devaient se trouvaient près de la cantine. Alors je décida de me diriger vers le réfectoire.

Enfin !!!! Je vis de dos et devant moi un surveillant qui marchait d'un pas pressé semblait-il. J'accélérai ma cadence pour me trouver à son niveau. Quand je fus assez près, je demanda avec un ton des plus poli :[i]

« Excusez moi... »

[i]A ce moment précis, le bonhomme se retourna a vive allure, un regard foudroyant souligné de cernes immense me dévisagea. Là je me fis toute petite, m'écrasant presque sur moi même. Cette personne avait du passer une très mauvaise nuit. Il attendit quelques secondes avant de voir que j'avais perdu mes mots...


«- Quoi ?
-Heu... Non rien, je me suis trompée de personne. »

Je ne voulais pas plus le déranger et je ne voulais pas non plus me faire engueuler ou autres par cet homme. Celui-ci me lança un regard haineux, me tourna ensuite le dos dans un long soupire énervée et repris sa route, me laissant là plantée. Mais quelle nulle que je suis ! J'avais envie trouvé une personne qui aurait pu prendre mon dossier et voilà que je l'a laisse filer. Ce fut à mon tour de soupirer. L'homme avait disparu de ma vue lorsque que je repris ma marche, je passa devant une porte entre-ouverte... D'ailleurs elle m'attira l'intention : car toutes les autres portes étaient fermées. Alors je ralenti le pas pour arrivée à hauteur de celle-ci. Posant ma main droite sur la poignet, je pencha ma tête d'Australienne vers l'intérieur de la pièce. C'était une salle qui ressemblait à celle d'une classe, sauf qu'elle était vide... Enfin presque ; une personne était assise seul devant une copie blanche et un stylo sur la table. Je me demanda ce qu'il faisait ici, mon cerveau explora toutes les possibilité jusqu'à ce qu'il en retienne une ; ce jeune homme avait du être collé.

Ne savant pas s'il m'avait vu ou entendu, je toqua avec mes phalanges de ma main gauche la porte en bois. Un petit toc toc ce fit entendre. Je lui souris et toujours la tête penchée dans l'ouverture de porte je m'adressa à lui :


« Bonjour... J'aimerais savoir si tu sais où je pourrais trouvé quelqu'un du personnel de bonne humeur ? »

Oui, parce que j'avais pas envie de revoir le surveillant de tout à l'heure, j'espérais que tout le personnel n'était pas comme lui, parce que sinon j'imagine même pas la joie qui devait régnait dans les couloirs de Rédemption. J'attendis la réponse de ce jeune homme, mon sac à bandoulière me tira un peu l'épaule mais je ne voulais pas trop le déranger, alors j'avais décider de faire vite, mais peut-être que ça n'allait pas être le cas...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl] Mar 21 Aoû - 10:59

Damon regardait sa copie, l'air déprimé. Et... s'il ne copiait rien ? Pour se venger de cette punition ! Non, c'était risqué et puis cela n'en finirait jamais, tel un cercle vicieux : car le surveillant lui en ferait baver et lui également... une histoire sans fin. Le jeune homme regarda le stylo posé devant lui et se décida à le prendre dans sa main droite. Bon il était temps de commencer, sinon il n'aurait jamais fini ! Il prit la feuille de papier et écrivit :

"Enfermer mon surveillant dans son bureau n'est pas drôle, je dois arrêter de me prendre pour Charlie Chaplin, je ne suis qu'un étudiant prétentieux, égocentrique et extrêmement saoûlant"

C'était la phrase que le surveillant de nuit lui avait demandé d'écrire. Il avait l'air de lui envouloir énormément, vu le nombre de critiques qu'il avait spéculés dans cette simple phrase que Damon devait recopier. ARRRG il allait finir par craquer, ce crétin de surveillant n'avait vraiment pas d'humour et de plus il était rabas joie. Le jeune homme se jurait de le lui faire payer un jour. Tandis qu'il continuait à copier tel un automate, ses pensées s'égaraient vers des plans, plus farfelues les uns que les autres, pour se venger de cet homme qui l'avait puni pour une si petite farce. Mettre du sel dans son café ? Non, trop banal ! Il devait trouver mieux. Une vois l'interrompit dans sa létargie.

« Bonjour... J'aimerais savoir si tu sais où je pourrais trouvé quelqu'un du personnel de bonne humeur ? »

Ah il s'agissait d'une voix de femme, il se retourna et SURPRISE !!! Une jeune femme se tenait à l'entrée de la salle. Ah il s'impressionait lui même parfois ! Elle était plutôt normal, sans vraiment se fondre dans la masse. Non car, chacun ici était unique, par ses dons. Damon se demandait quels dons pouvait avoir cette jeune femme inconnu au bataillon. Il la détailla de la tête aux pieds. Elle était de taille normal. Son visage si joviale la rendait plutôt jolie. Ses cheveux étaient longs et couleur caramel. Et étrangement elle avait les yeux noirs qui contrastaient parfaitement avec sa chevelure. Quel étrange regard, pour une jeune femme qui semblait si acceuillante et souriante. Elle lui faisait penser à une biche sauvage. Puis soudain il se rendit compte qu'elle lui avait posé une question. Elle, elle avait dû croisé le surveillant de nuit. Le jeune homme retint un ricanement moqueur en pensant à la tête de l'homme. Mais il se resaisit ! Et répondit avec un sourire taquin.

"C'est rare mais ça se trouve ! Enfin il faut que tu croises quelqu'un qui a bien dormi ou qui ne m'a croisé sur son chemin"

Il lui fit un clin d'oeil. Laissant sa déclaration mystérieuse pénétrer l'esprit de la jeune femme. Il posa son stylo, il n'en aurait pas besoin pendant quelques minutes. Déjà qu'il avait mal au poignet, juste après avoir écrit 5 lignes. Il songeait à se muscler le poignet et les bras... Il avait un pouvoir lié à la force physique et pourtant, Damon n'était pas énormément musclé, le sport n'étant pas vraiment son truc, il n'avait jamais pris le temps d'entrer dans une salle de musculation. Pourtant on lui disait souvent que cela serait bon pour lui. Mais, comme d'habitude il n'en faisait qu'à se tête. Le seul sport auquel il s'adonnait restait le jogging, uniquement car il aimait courir et écouter de la musique. Cela le vidait de ses contrariétés, néanmoins il devait faire gaffe lorsqu'il écoutait une chanson qui le touchait. Car la moindre émotion trop puissante qu'il ressentait pouvait faire imploser n'importe quel objet présent autour de lui. Damon ne comprenait pas l'interêt de ce pouvoir. Enfin bref, il n'avait après tout pas choisi son destin ! Peut-être était-ce pas plus mal ainsi. Après tout, cela aurait pu être pire... En effet son père aurait pu tuer sa mère avant qu'il puisse intervenir. Sa mère... elle était la seule personne sur qui il pouvait vraiment compter. D'ailleurs il devait vraiment lui écrire une lettre afin de lui donner de ses nouvelles et lui demander si elle allait mieux. Le jeune homme releva la tête vers la jeune femme. Pour se rendre compte qu'il ne s'était pas présenté. Il se leva et lui tendit un main chaleureuse.

"Au fait, je ne me suis pas présentée, je m'appelle Damon, Damon Reed ! Et à qui ai-je l'honneur ?" Ajouta t-il en souriant sincère

Faire connaissance était important. Au moins il pourrait savoir si la personne devant lui avait de l'humour ou pas. Non il ne se ferait pas avoir deux fois.

-----------
HRP : Désolé du temps de réponse, j'ai eu quelques soucis... Mais me voilà de retour !!!! :)

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre dans une salle de colle crée des liens [pv Pearl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: