Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Ariane & Aaron ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 142
✉ Fiche : ▬ Fiche
✉ Ft : Hayley Williams & Chace Crawford
✉ Classe et/ou emploi : Terminale
✉ RP(s) en cours : 0/4
✉ Âge : 18/24 ans
✉ Pouvoir(s) : Résistance Psychologique + Deux âmes; Contrôle de l'environnement + Champs de force (physique)
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Ariane & Aaron ♥ Mer 23 Fév - 21:38





Ariane & Aaron WENTWORTH


feat. Hayley Williams & Chace Crawford


C'est une histoire un peu stupide...

❝ Vivre deux fois, c'est créer quelque chose de nouveau. ❞
    ✉ Prénom(s) : Ariane ; Aaron
    ✉ Nom : Wentworth
    ✉ Âge : 23.05 (17) ; 03.11 (24)
    ✉ Signe astrologique : Gémeaux ; Scorpion
    ✉ Groupe désiré : Résistance.
    ✉ Emploi/Classe : Première.


    ✉ Pouvoirs : Champ de force physique + Sacrifice Contrôle de l'environnement = Deux âmes + Résistance psychologique minime.
    ✉ Caractéristiques : Ariane n'a pas encore découvert son propre don. Elle ignore donc tout de ce dernier. Aaron contrôle parfaitement le sien qui s'avère être un handicap plus qu'autre chose. n'a aucun contrôle sur ce nouveau don. Il s'est retrouvé en peu de temps privé du sien et celui-ci n'est aucunement maitrisé. Tout cela ne fait que suivre ses humeurs. Le fait de vivre dans un seul corps fait qu'ils partagent leurs pensées et leurs sentiments. Enfin, de ce partage nait la résistance psychologique. Il est en effet impossible de contrôler deux êtres dans un seul corps, mais seulement un esprit, laissant le second libre.
    ✉ Faiblesse : Le champ de force épuisera rapidement la demoiselle rousse, se manifestant par moment comme une boule protectrice, et part d'autre comme une onde de choc offensive, totalement incontrôlée. Le don de sacrifice de Aaron met sa vie en danger à chaque utilisation. Un non contrôle de son don ainsi que sa présence permanente, influant son environnement sans qu'il le désire. Le fait d'avoir deux esprits en un corps... Eh bien, j'imagine qu'il n'y a pas besoin d'en dire grand chose. Imaginez vous toujours surveillé, en permanence, sans un seul moment de liberté. D'un autre côté, ce don épuise énormément Aaron qui, s'il cesse un instant de lutter, risque de disparaître, une nouvelle fois et ce, à jamais. Enfin, la résistance est minime. Si l'un des deux est contrôlé, une lutte intérieure s'engagera pour le contrôle du corps.
    ✉ Force : Ariane peut se protéger de tous dangers, palliant ainsi sa faiblesse physique. Aaron use (usait) de ce don pour protéger les personnes aimées, plus importante à ses yeux que quoi que ce soit d'autre. Ce don est très violent. Puissant, mais réellement violent. Le don de deux âmes n'a pas à proprement parler de « force », on fait avec, c'est tout. Ils sont justes deux, avec parfois des accords et parfois des désaccords (même si ce dernier terme est de plus en plus dominant). Pour finir, la résistance est une force pour lutter contre le danger « intérieur », à condition que l'esprit non-contrôlé soit plus puissant que l'autre...

Basée sur pas mal de quiproquos...


    ✉ Description physique :
    ‣ Elle est de petite taille.
    ‣ Ses cheveux sont roux d’origine, d'où de petites tâches de rousseur discrètes, mais elle ravive sa couleur par divers teintures flamboyante.
    ‣ Ses yeux sont un fabuleux mélange de noisette, de vert et de gris.
    ‣ Elle a conservé une bouille d'enfant avec le temps qui la fait parfois paraître plus jeune et immature.
    ‣ Quand un sourire apparaît, c'est l'ensemble de son visage qui s'illumine.
    ‣ Il est de très grande taille.
    ‣ Ses cheveux, variants du châtain au brun, retombent souvent sur son front en un ensemble de mèches rebelles.
    ‣ Il possède des yeux presque irréels tant ils sont bleus et agressifs à la fois. C'est sa manière de regarder les autres, il n'y peut rien.
    ‣ Son visage est toujours fermé et les rares sourirent qu'il fait son souvent très furtifs. C'est regrettable, car son sourire est franchement magnifique.
    ‣ Il n'est pas très expressif. C'est dommage, car il possède un certain charme.

    ✉ Description mentale :
    ‣ Dévouée aux autres, bien que parfois, elle préfère fermer les yeux sur ce qui se passe autour d'elle, à contre cœur, pour une bonne raison.
    ‣ Plutôt obstinée, sa détermination devient vite un entêtement, jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle dépasse les bornes.
    ‣ Elle a souvent l'air ailleurs. Néanmoins, elle écoute toujours ce qui se dit, très attentivement, sa mémoire faisant le reste.
    ‣ Très vive et énergique, elle respire l'optimisme et la joie de vivre à plein nez. Sauf quand elle ne va vraiment pas bien. Dans ce cas, la fille extravertie, amicale et drôle se renferme complètement sur elle-même, s’effaçant, elle et sa maladresse.
    ‣ Franche et direct, elle a apprit avec le temps à se contrôler et surtout à gérer ses émotions qui débordaient un peu trop souvent.
    ‣ Violent et impulsif, il a parfois du mal à réfléchir avant d'agir, du genre à tout faire sur un coup de tête, jouant de sa force et fonçant dans le tas, plutôt que prendre le temps pour se décider. Attention, il n'en est pas stupide pour autant.
    ‣ Plutôt observateur cependant, il est discret et silencieux.
    ‣ Il est très renfermé et ne s'ouvre quasiment jamais aux autres. Les relations humaines ne sont pas son fort.
    ‣ Il n'aime pas la foule et se montre très froid avec les autres. Une raison évidente à cette distance : il s'attache trop vite aux gens. Son caractère protecteur et possessif faisant le reste, il se montre vite insupportable.
    ‣ Pourtant, il aime rire avec les bonnes personnes, quitte à user de l'humour à tord et « en » travers. Enfin, il sait dire les bonnes choses au bon moment.

    ✉ Signe particulier : Si on omet la même lueur, légèrement espiègle, dans leurs regards -malgré leurs personnalités si différentes-, ils possèdent tout deux un tatouage sur l'omoplate gauche: Ariane a une salamandre et Aaron un scorpion, symbole de leurs deux caractères.

Qui a plutôt mal tournée...


    ✉ Histoire :


    Parle-moi. Parle-nous de nous. De ce que nous étions. De ce que nous ne serons plus jamais. De ce que nous aurions pu être. De ce que nous serions devenu. De ce que nous sommes. De ce que nous serons. Parle-nous, oh oui, dis-nous tout. Dis-nous ce que d'autres ne sauront jamais, car il en est ainsi depuis le début: nos vies, sont fondées sur un amas de mensonges, près à s'écrouler, foudroyé par une hideuse vérité. Tu le sais et je le sais. Nous le savons tous. Parle-moi je t'en prie, avant qu'il soit trop tard...

    L'enfant nouveau né ouvre difficilement de grands yeux surpris. Le monde qui l'entoure lui semble merveilleux. Nouveau, mais merveilleux. Ses deux iris clairs se posent sur plusieurs visages autour de lui. Une femme d'abord, qui le tient serré contre son cœur, dont les battements rythment son souffle régulier. Elle a l'air heureuse. Un homme se penche au dessus d'eux et pose un doigt sur le nez de l'enfant, d'un air amusé. C'est ce genre d'image que les gens veulent garder de leur proches. Ce genre d'image qui se perd finalement dans les limbes de nos esprits, pour ne plus garder en mémoire que haine et horreur. Elle ne gardera aucune image de cet instant. Instant où quelques regards sont tournés vers elle. Elle ignorera jusqu'au bout que le plus aimant ne sera jamais celui de sa mère, mais celle d'un petit garçon qui, sur la pointe des pieds, tente désespérément d'apercevoir celle qu'on lui a tant promis.



    Le regard noir qu'il me lance me laisse pétrifié sur place. Je n'ai plus la force de bouger. Mes muscles, comme complètement paralysés refusent tout bonnement de m'obéir. Je ne peux que voir venir la gifle qui m'envoie sur le carrelage froid, sans vraiment l'avoir anticipé. J'ai mal, mais aucun gémissements ne parvient à s'échapper de ma gorge. Un sentiment d'incompréhension se bat avec l'injustice qui me hante. J'ai envie de crier, de lui dire : ce n'est pas ma faute ! Je n'ai rien fait ! Mais comme un rappel à l'ordre, on me soulève lourdement du sol pour m'emmener loin de cet homme que j'étais prêt à appeler papa. Mais il a tout détruit. Et elle aussi. Ils ont détruit ce qui me restait d'honneur. Je ne suis plus rien désormais. Je ne peux plus compter que sur mon géniteur avec qui je serais bientôt contraint de vivre, si je ne veux pas finir en foyer ou à l’hôpital. Il n'y a plus de justice dans mon monde. Tu ne vois pas comme il te manipule ? Maman, ouvre les yeux ! Je suis seul avec mes doutes. Seul avec mes pleurs qui s'étouffent silencieusement au fond de mon cœur. Moi, l'affreux garçon. L'ignoble créature issue d'un précédent mariage. Un gamin sans défenses... Cette petite poupée que ma mère tient fermement dans ses bras, Ariane, ma sœur, me regarde vaguement. Quel souvenir gardera-t-elle de moi ? Aucun. Elle est trop jeune. Cette pensée me sert le cœur. Mais au moins, je serai loin de cette femme. Loin d'elle et de son fou furieux de mari. Loin de leur bulle familiale de laquelle je me suis retrouvé totalement expulsé, sans vraiment savoir... pourquoi.



    Elle adresse un discret sourire aux personnes présentes dans le parc et se met doucement à chanter. Voilà quelques jours qu'elle a déménagé et elle ne connait pas grand monde, ici. Elle voit en cette manifestation publique le meilleur moyen de faire de nouvelles rencontres. Tandis que sa voix s'élève, elle croise le regard de nombreuses personnes. Sa mère parle avec une poignée d'abrutis, sans se soucier le moins du monde de sa fille sur scène, dans sa robe bleue nuit. Ariane regarde son ventre arrondi avec un pincement au cœur. C'est encore indétectable, mais elle le sait et c'est ce qui lui fait le plus mal. A la fin de sa chanson, le public se lève pour applaudir, nonchalant, désintéressé, attendant avec hâte la fin de la représentation de fin d'année pour aller au buffet. La demoiselle rousse incline la tête. Quand elle la relève, son regard s'arrête immédiatement sur une personne présente dans l'assistance. Il est resté assis et garde le regard rivé vers la scène, sans manifester la moindre émotion. La foule se dissipe et elle le perd de vu. Elle saut de l'estrade, se fichant éperdument des courants d'air ayant pu soulever sa robe, et se met à marcher rapidement, écartant chaises et silhouettes, jouant des coudes pour se faufiler parmi les « invités ». Mais elle l'a définitivement perdu de vue et sa chaise est vide. Ariane s'agite silencieusement. Ce n'est pas la première fois qu'elle voit cet homme, il est souvent présent à la sortie des cours, mais jamais elle n'est parvenue à l'approcher. C'est peut être la peur qui lui tord les entrailles à ce point. La crainte d'être tombée sur un malade... Un vrai fou. Plus tard dans la soirée, Ariane s'éloigne rapidement dans le parc. Sa démarche maladroite la conduit plus loin encore que ce qu'elle aurait souhaité. De là où elle est, elle ne distingue que de vagues lumières au loin, lui rappelant que le silence d'un parc désert est toujours plus agréable. Cependant, une brindille craque derrière elle et, sursautant, elle fait volte face à l'individu qui sort de l'ombre. « Ariane ? Je n'ai pas eu l'occasion de me présenter... -Si vous êtes un malade où un truc du genre je... c'est pas prudent de m'approcher ! Je pratique... de... du judo ! Je suis ceinture rouge ! (elle ignorait même si cette ceinture existait) » L'homme sourit, amusé et la demoiselle se détendit. Finalement, il n'était pas si effrayant. A bien y regarder, il y avait même un air de famille entre eux deux. « Je crois qu'on a beaucoup de choses à se dire en fait... -Si tu commençais par ton prénom, ça serait bien non ? -Aaron... Je m'appelle Aaron. »



    Je passe doucement ma main dans ses cheveux. Elle relève le menton vers moi pour m'adresser un sourire. « Ca ne va pas ? -Joyeux anniversaire... -Ha ! Merci ! » Son rire s'élève innocent et mon cœur se serre. Mes pensées sont ailleurs ce soir là. Même si je souris, mon cœur est tourné vers la jolie brune qui me maintient en vie, aux dépends d'Ariane. Je pense à elle ce soir là. Je ne lui donne plus de nouvelles depuis trop longtemps. Demain, j'irai la voir, lui dire que je l'aime, qu'elle me manque et que je veux passer ma vie avec elle. Si les mots parviennent à sortir. J'ai parfois l'impression que je ne suis qu'une enveloppe vide de tout bon sens. La gorge nouée, je ne profite même pas de cette soirée d'anniversaire en hommage à ma sœur. Je sors, elle me suis. Je m'approche de la moto avec laquelle je suis venu. Je dois raccompagner la jeune rousse chez elle et après seulement, j'irai au bar, trouver Sélène. Si elle n'y est pas, j'aviserai. C'est la voix d'Ariane qui me tire de mes pensées. « Aaron ! Je te parle... -Pardon, j'étais ailleurs... -Tu n'as qu'un seul casque... -Quoi ? -Tu n'as qu'un seul casque. -Ah... -T'as trop bu ou quoi ? Ça n'te ressemble pas d'être dans la lune ! » Lune ?... Sélène... « Je suis un peu crevé, c'est tout.-Toi ? Crevé ? Laisse moi rire ! HAHA. -C'est bon, mademoiselle a fini sa crise d'adolescente ? Allez grimpe poupée, je te raccompagne. -Eh... Non, garde le casque, c'est toi qui conduis après tout. -Pas d'objections. Je suis majeur, tu dois m'obéir. En plus, si je te ramène en plusieurs morceaux, notre mère ne voudra plus me voir ! -Elle ne veut déjà plus te voir ! » Dans un rire commun, Ariane grimpe derrière moi et je démarre. Nous sommes dans une grande rue, le carrefour n'est qu'à quelques mètres et le feu est vert. J'accélère donc rapidement, pressé d'aller voir ma belle brune. Mais n'est-ce pas elle qui m'observe dans l'ombre ? Peut-être suis-je en train de rêver ? Je ne crois pas pourtant... Je doute. Alors, juste pour vérifier, je jette un coup d’œil par dessus mon épaule. Un seul regard, pourtant très rapide. Le feu est passé au rouge. Plus rapide que moi et mes réflexes pourtant habiles. Ariane cri. Je rétablis le regard sur la route. Juste à temps pour voir le pare-brise contre lequel je chute, rebondis et m’explose le crâne. Le contact du béton est comme celui d'un édredon. Je ne m'en rends pas bien compte. J'ignore encore que je suis en train de partir pour un très, très long voyage. Tout ce que je vois au dessus de moi, ce sont les étoiles, la lune et une chevelure brune tombant en cascade sur mon visage. Le doux contact de deux mains sur ma peau me tirent un peu de mon inconscience. Je la regarde. Mais je ne finis par voir que mon propre sang, dans lequel je finis par expirer, purement et simplement. La dernière pensée qui me traversera l'esprit à ce moment aura été la suivante : je n'avais pas rêvé. Elle était bien là, pour moi...



    Dire qu'elle n'a pas pleuré aurait été un gros mensonge. Mais inutile de vous confier tout ce qui a pu se dérouler après cela. A présent, Ariane doit encaisser une nouvelle fois la perte de son frère, psychologiquement parlant dirons-nous, ainsi que celle de son seul véritable ami au centre, Adam. Ces deux pertes l'ont fragilisé à un point assez important, la poussant quelque part à rejoindre la résistance. Une envie, un besoin de se venger de quelque chose. Ce sentiment qui la hante ne semble pas lui appartenir et pourtant, c'est tout comme, il fait partie intégrante d'elle. Ariane change lentement, se refermant à l'extérieur, pour ne plus souffrir. La terre pourrait cesser de tourner, elle hausserait simplement les épaules. Qui sait ce qui peut se passer dans une tête partagée par deux personnes, n'est-ce pas ?

    Au fait, vous saviez, vous, qu'Ariane avait les yeux bleus ?...

    (J'ai eu la flemme de relire, désolée pour les fautes. ♥)

Pour finir dans un délicieux bain de sang ♥



    ✉ Pseudonyme : Je n'en ai plus.
    ✉ Âge : 16 ans
    ✉ Où avez vous connu le forum ? : Je ne sais plus...
    ✉ Code : Je le connais par cœur à force.



• • • • • • • • • • • • • • • • •



Dernière édition par Ariane A. Wentworth le Dim 19 Aoû - 16:41, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Rush
avatar✉ Messages : 371
✉ Fiche : Here, it's clear, that I'm not getting better.
✉ Classe et/ou emploi : Première / Alternance
✉ RP(s) en cours : 0/1
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Compréhension animale, et mutation animale ( Limité aux mammifères, pouvoir "détraqué", sa forme animale ( principalement loup ou chien ) est au final presque sa forme la plus présente. )
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ariane & Aaron ♥ Ven 25 Fév - 17:25

Encore un problème avec le code :b ?
Nioumf, hâte de lire la suite de la fiche en tout cas **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 597
✉ Fiche : La fiche.
Les liens et sujets.
Le journal intime
✉ Ft : Anna Popplewell
✉ Classe et/ou emploi : Maîtresse du dôme.
✉ RP(s) en cours : Deux.
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions en retrait, Télékinésie hyper développée.
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ariane & Aaron ♥ Ven 4 Mar - 19:24

Bah ouais, je valide, bah ouais !

• • • • • • • • • • • • • • • • •


It's been written in the scars on our hearts
We're not broken just bent
And we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.forums-actifs.net
Sacha Rush
avatar✉ Messages : 371
✉ Fiche : Here, it's clear, that I'm not getting better.
✉ Classe et/ou emploi : Première / Alternance
✉ RP(s) en cours : 0/1
✉ Âge : 18 ans.
✉ Pouvoir(s) : Compréhension animale, et mutation animale ( Limité aux mammifères, pouvoir "détraqué", sa forme animale ( principalement loup ou chien ) est au final presque sa forme la plus présente. )
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Ariane & Aaron ♥ Sam 5 Mar - 7:22

J'adore °ü°
Même si Sélou l'e fait avant moi, validé ! **

• • • • • • • • • • • • • • • • •

“And I don't want the world to see me
    Cause I don't think that they'd understand..”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Ariane & Aaron ♥

Revenir en haut Aller en bas

Ariane & Aaron ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: