Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Ven 3 Fév - 20:20


This town is colder now, I think it's sick of us
It's time to make our move, I'm shaking off the rust


Rose court. De plus en plus vite. Avec une seule idée en tête : Sortir !
Elle a l'impression d'imploser. La soirée est trop intense, beaucoup trop. Bonheur, espoir et déceptions se sont enchaînés à une vitesse à laquelle elle n'est pas habituée. Trop d'émotions. Trop de larmes. Trop de trop. Ce n'est pas qui elle est. Ou plutôt, qui elle était. Ses réactions lui semblent à la fois familières et étranges, comme exécutées par quelqu'un d'autre. Une personne qu'elle ne connaît et ne comprend pas.
Elle n'en peux plus. Elle a besoin d'air. Frais, froid, peu lui importe. Elle aura toujours sa lumière. La seule chose qui ne changera pas, qui ne pourra pas la décevoir. Elle ne sera jamais dans le noir.


Stop and stare
I think I'm moving but I go nowhere
Yeah I know that everyone gets scared
But I've become what I can't be, oh


L'air glacial du dehors la frappe de plein fouet. Sa respiration s'arrête pendant un moment tandis que le froid lui brûle la peau. C'est un étau. Pendant un instant, elle ne peut plus bouger. Ce froid, la neige, la glace. La beauté particulière du parc recouvert d'une blancheur irréelle. La luminosité fabuleuse. Tout cela lui rappelle la première fois qu'elle a rencontré Cole. Les larmes viennent immédiatement et malgré ses efforts pour les retenir, rien n'y fait. Elle s'effondre.
Seule, au bas des marches menant à Rédemption, dans la neige. Une tache rouge perdue dans tout ce blanc. Elle pleure, pleure de toutes ses forces. Elle tremble de froid mais ne se décide pas à invoquer la lumière, à voler aux étoiles et à la Lune leure précieuse essence pour se réchauffer. Elle ne le mérite pas, se dit-elle.
Ses sanglots emplissent la nuit. La neige tombe silencieusement autour d'elle. Elle est si seule. Pauvre âme perdue dans un monde trop cruel. Elle a passé toutes ces années à se protéger, à refuser que les autres la touchent. Elle a baissé sa garde. Elle a laissé choir son bouclier devant un regard si bleu, devant un sourire si beau. Et la monde l'a frappée. La réalité l'a rattrapée.


Steady feet, don't fail me now
Gonna run till you can't walk
Something pulls my focus out
And I'm standing down...


La neige la tue et la fait revivre. Dans cette nuit glacée, le froid la revigore. Elle sent chaque partie de son corps et elle se sent forte. La douleur causée par le gel estompe celle causée par ses désillusions. Il ne l'aimera pas. Jamais. Rose se sent stupide d'y avoir cru, de s'être laissée entraîner dans des sentiments trop forts pour elle. Elle n'était pas prête, c'est clair à présent. Pourtant, malgré toute la rationnalité de ses arguments, cet amour perdu -un amour comme seule les jeunes âmes innocentes peuvent les ressentir : unique, implacable et définitif- continue à la blesser. Même la neige n'est pas assez forte pour effacer ses peines.

Stop and stare
I think I'm moving but I go nowhere
Yeah I know that everyone gets scared
But I've become what I can't be
Oh, do you see what I see...


Tout le monde, le futur, qu'elle s'était construit est en miette autour d'elle. Elle a l'impression que la peine ne faiblira jamais. Elle a l'impression qu'elle en mourra. Elle a l'impression que la terre s'arrête de tourner. Elle est jeune et triste, incapable de se relever seule. Elle est perdue.

Spoiler:
 



• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Sam 4 Fév - 2:56


Lacuna Coil - Trip The Darkness

What a day?
I can barely keep my eyes wide open
I don't wanna see straight
What a day?
Feels like my breath is heavy again
And I'm totally faded


A la seconde même où il passa les portes de pensionnat, Alaric tomba à genoux, incapable de tenir plus longtemps sur ses pieds. Il ne s'était jamais sentit aussi vidé qu'en cet instant. Pour la première fois de sa vie, le grand Lord Stark était impuissant, son corps se refusant à lui obéir. Quant à son esprit, lui était embrumé comme s'il se réveillait après une soirée plutôt arrosée. A la différence près que l'alcool n'avait rien à voir avec tout ça. Non, tout était parti d'une bonne intention. Il avait voulu offrir un cadeau à sa chère amie Mélissandre, quelque chose qui sortait de l'ordinaire, quelque chose de magique ! Pour ce qui est de l'originalité et de la 'magie' il avait totalement réussit. Toutefois, il n'avait pas prévu les effets secondaires de son acte. Le jeune homme avait sauvé les apparences devant la foule qui habitait le grand hall de Rédemption en cette nuit de fête. C'est donc en gardant le sourire malgré la sensation d'avoir sa tête être sciée en deux par une tronçonneuse et en marchant de sa démarche pleine de dignité habituel malgré l'intégralité des muscles de son corps criant au meurtre à l'unisson, qu'il sorti de la salle pour se retrouver ici.

Come to me
Come to me
I am waiting for you
Come to me
I can't wait


Pourquoi était-il venu ici ? Pourquoi ne pas être remonté jusqu'à sa chambre pour se reposer dans son lit ? Pourquoi avoir choisi le froid de l'extérieur plutôt que la chaleur du pensionnat ? Pourquoi ? Il n'en savait rien. Tout était flou dans sa tête. Des bribes de pensées tentaient de s'unir pour former quelque chose de cohérent, mais se faisaient dissoudre dans cette brume qui avait envahi son esprit. Pourquoi ? ... Inconsciemment il avait ressentit quelque chose ici ... Non. Quelque chose l'avait appelé. Quelque chose ... mais quoi ? Qu'est ce qui avait bien pu ...

La réponse à sa question fit son apparition d'elle-même. Tout autour de lui, les Ténèbres s'accumulaient, formant un halo sombre entourant son corps. Puis il commença doucement à se relever. Il était toujours aussi fatigué, ses jambes n'étaient pas en mesure de le porter et pourtant il tenait debout. Voilà ce qu'il était venu chercher : les Ténèbres. Ses Ténèbres. Toujours là pour lui, quoi qu'il arrive. Il avait toujours été étonné de voir ce qu'elles pouvaient accomplir de leurs propres chef jusque là. Mais se faire animer par elles, tel une poupée tenue par des files ? C'était une première. Prenant le contrôle de l'entité sombre, il s'essaya à quelques mouvements ainsi. Cela ne lui pris pas plus de quelques minutes pour s'habituer à cet état de "marionnette" et commencer à descendre les marches menant à la cour de Rédemption.

Follow me, follow me
As I trip the darkness
One more time
Follow me, follow me
I awake from madness
Just in time


Devant lui s'étendait une mer blanche et froide semblant prête à engloutir quiconque oserait s'aventurer sur elle. Il resta là à admirer le spectacle sans un bruit ... ou du moins c'est ce qu'il voulu faire, mais les sons lointains d'un sanglots lui parvinrent aux oreilles. Scrutant les ténèbres à la recherche de la source il ne tarda pas à trouver celle-ci, affalée sur la neige aux pieds des marches. C'était une vue singulière. Une jeune fille, drapé dans une robe rouge flamboyante, tremblant sous l'effet de froid mordant de cette nuit d'hiver tout en pleurant. Il ne faisait aucun doute qu'elle était une élève de Rédemption venue assister au bal et quant aux raisons de ses larmes, les hypothèses les plus plausibles impliquaient son cavalier et un coeur brisé. Une vague de compassion prit Alaric. Pendant quelques instants il se rappela sa cavalière à lui. La demoiselle bleue qu'il avait laissé recroquevillé par terre. Celle qui avait faillit ruiné sa soirée. Et il se dit que s'il n'avait pas été qui il était, s'il sa vie ne tournait autour de cette philosophie à la fois simple et compliquée qu'il suivait depuis des années, s'il avait été vulnérable comme il le fut autrefois lorsqu'il n'avait pas ses ténèbres pour l'accompagner, alors peut-être serait-il dans le même état que cette jeune fille.

What a day?
Seconds, minutes and hours spill over
There's no time here in space
What a day?
I see beauty in everything
But the world is still fading away


Alaric s'avança donc lentement vers elle, pousser par cette élan de compassion, mais aussi, comme toujours d'ailleurs, ces principes de noble. Il lui était inconcevable de laisser une personne dans le froid de la sorte sans au moins lui offrir son soutien. C'est probablement ce mélange quelque peu nouveau pour le jeune homme qui le poussa à s'ouvrir un peu plus qu'à son habitude. Déboutonnant sa veste noire promptement, il s'en dévêtit et la déposa délicatement sur les épaules de la jeune fille pour la garder du froid. Il parvint, après quelques efforts, à afficher un léger sourire à mi-chemin entre la joie et la mélancolie.

- C'est une bien trop belle nuit pour se laisser abattre par les aléas de la vie mademoiselle.

Il s'assit près d'elle, dans la neige, tout en veillant à garder une certaine distance, ne voulant pas paraitre un peu trop entreprenant.

- Pourquoi ne pas vous laisser émerveiller par ce paysage et ce ciel d'une rare beauté et oublier quelques instants tout le reste ?

Follow me, follow me
I awake from madness
Just in time
Just in time
I awake from madness
One more time


La voix d'Alaric avait le calme et l'élégance dont il faisait continuellement preuve bien qu'elle fut bien moins portante qu'à son habitude à cause de la fatigue qui était toujours présente. Suivant les mêmes conseils qu'il venait de prodiguer, il fixa l'horizon, laissant son regard se perdre quelque part entre les étoiles et l'omniprésente neige, laissant ses pensées s'effacer doucement pour ne laisser qu'un sentiment de sérénité complet.


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Sam 4 Fév - 19:43

Des pas dans la nuit. Des pas dans la neige. Qui vient-là ? Pendant quelques secondes, le coeur de Rose palpite. Peut-être que c'est lui ! Cole qui vient la réconforter ! Cole qui vient...Pour elle. Elle se rappelle parfaitement de leur étreinte. De ce froid rassurant contre son corps frêle. Un froid bien différent de celui qui l'entoure à présent. Elle n'ose pas tourner la tête, n'ose pas voir qu'elle a tort. Mais elle le sait. Ces pas ne sont pas les siens et il ne revient pas pour elle. Il ne reviendra jamais pour elle. Il s'en fiche.
Un nouveau sanglot. Plus fort que les autres. Comme un cri de désespoir qu'elle n'aurait pas pû retenir au fond d'elle, une douleur qui ne demanque qu'à être libérée. Et tandis que les larmes coulent et gèlent sur ses joues, les pas se rapprochent.

Le visage toujours tourné vers la neige, Rose s'attend à ce que l'inconnu passe son chemin. Elle a trop l'habitude d'être invisible, de n'être personne. Elle a trop l'habitude de perdre. Pourtant, elle sent que la personne s'arrête à son niveau. Bruissement de vêtements. Elle attend, le coeur battant, une certaine angoisse dans le coeur. Que se passe-t-il ? Que veut-il ? Elle ne comprend. Ne comprend pas que quelqu'un puisse s'occuper d'elle.
Pourtant, la douce chaleur d'un vêtement l'enveloppe tandis que la voix grave et posée d'un homme s'élève dans les ténèbres.
-
C'est une bien trop belle nuit pour se laisser abattre par les aléas de la vie mademoiselle.
Les aléas de la vie ? Oui...Rose se rend bien compte qu'elle ne devrait pas pleurer. Elle ne devrait s'effondrer pour si peu. Pourtant, elle ne peut s'en empêcher. Elle avait besoin de libérer tous ces sentiments emprisonnés pendant tant d'années. Elle avait besoin de sentir la morsure de la vie sur son coeur innocent. A présent que c'est fait, elle n'arrive plus à s'arrêter de pleurer. Elle est perdue, défaite.
-
Pourquoi ne pas vous laisser émerveiller par ce paysage et ce ciel d'une rare beauté et oublier quelques instants tout le reste ?
Oui. Pourquoi pas ?

Rose relève la tête. Mouvement timide. Elle s'appuie sur ses coudes et regarde droit devant elle. Les étoiles brillent et la lune éclaire faiblement la scène. La neige luit d'une lumière presque irréelle, incroyable. La musique du bal leur parvient à peine, les notes ne sont qu'un soupçon de mélodie. Juste assez pour rendre le silence magnifique.
Elle essaie d'oublier, comme il le lui a dit. Mais rien n'y fait. Toute cette glace et cette beauté lui rappellent trop Cole.
Ferme les yeux. Réprime des nouvelles larmes qui ne demandent qu'à se déverser. Essaie de se contrôler.
Trop dur...Tellement dur. Elle ne peut pas. Trop mal. Mal au coeur, mal à l'âme. Et ce froid mordant qu'elle refuse de faire fuir. Elle refuse de se faire aider par sa lumière merveilleuse. Car la douleur la rend humaine. Vivante !

Enfin, Rose se décide à tourner la tête vers l'homme assis auprès d'elle, cette présence silencieuse et bienveillante. Elle avait peur, peur de voir de ces propres yeux que ce n'était pas Cole, qu'il ne viendrait pas. Il doit être avec l'autre fille ! Vision d'horreur.
L'homme est...Surprennant. Il a l'air tellement fort, un roc, assis ainsi, le regard fixé que l'horizon. Comme s'il y voyait plus que la neige et la nuit, comme s'il y trouvait la Rédemption et la paix. Cette idée tire un minde sourire à Rose.
Le monde, finalement, tourne encore. Et elle n'est pas seule.

Doucement, elle se relève. S'asseoit à ses côtés et serre sa veste contre son corps frigorifié.
-
Merci. Murmure-t-elle, tout bas.
Elle souffre encore, mais de voir cet homme si heureux lui redonne un peu de force. Et puis, il a quelque chose d'attirant. Pas comme Cole, non, c'est tout à fait différent. Quelque chose comme une aura qui lui parle et lui plaît. Elle le regarde à nouveau et c'est là qu'elle voit. Les ténèbres autour de lui. Qui l'entourent. Ils n'ont pas l'air menaçant et elle n'a pas peur. Cela lui donne l'air différent.
Qu'est-ce que c'est ? Se demande-t-elle. Peut-être qu'elle l'imagine seulement. Peut-être qu'elle voit tout en noir à présent...Non, non.
Elle a soudainement l'impression de se réveiller d'un de ses cauchemars. Un de ceux dans lesquels tout est sombre et froid. Tout n'est que mort et peur. Un néant dans lequel elle se perd. Et elle tombe.
Rose s'écarte du jeune homme et le regarde, à la fois apeurée et curieuse. A la fois repoussée et attirée.

- Qui...Qui êtes-vous ?

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Mer 29 Fév - 11:19

- Qui...Qui êtes-vous ?

Qui est-il ? Il était tellement de choses que pendant un instant il ne sut quoi répondre à la jeune femme, gardant son regard rivé sur l'horizon. Qui est-il ? Un jeune homme, tout simplement ? Un élève de Rédemption ? Un noble ? Pouvait-il se définir par ses relations comme le faisaient tant d'autres ? Est-il l'ami de tel ou tel personne ? Un membre de la famille, frère, cousin, oncle ou autres, de quelqu'un que la jeune femme connaitrait ? Est-ce que ses capacités, physique, mentales ou sociales, le définissait ? L'escrimeur professionnel ? Quelqu'un ayant deux lettres de recommandation de l'université d'Édimbourg ? L'hériter de l'une des plus grande entreprise multinationale du monde, Stark Dynamics ? Ou encore en tant que Skotokinesiste, un individu capable de manipuler l'absence total ou partiel de lumière ? Qui est-il ?

Il était tout cela et un peu plus. Alaric s'extirpa de ses pensées et se releva, se tournant vers l'auteur de la question. Il ferma les yeux et s'inclina comme il l'aurait fait devant une demoiselle de la haute noblesse. Comme il le faisait devant toutes les femmes qu'il rencontrait. Le halo de ténèbres qui l'entourait se mariait parfaitement avec son costume noir et ses cheveux couleur aile-de-corbeau, amplifiant l'effet de chacun de ses gestes.

- Lord Alaric Aegis Gwolou Stark, pour vous servir.

Le jeune noble se redressa, ouvrit les yeux et s'immobilisa net, captivé par ce qu'il vit au point de se trouver à court de mots. Un corps mince et élancé. De longs cheveux châtains. Une peau blanche, légèrement rougit par le froid. Un visage aux trais fins, dénué d'un maquillage dont il n'avait nullement besoin et portant les traces du passage de quelques larmes. Et pour couronner le tout, une superbe robe de satin rouge.

Une Rose dans les Ténèbres de la nuit.

Lui qui était habitué aux soirées mondaines de l'aristocratie anglaise et à ses magnifiques jeunes filles à la plastique parfaite, Alaric était tout de même fasciné par cette jeune fille. Etait-ce dû à sa beauté naturelle ou y avait-il quelque chose d'autre était en cause ? Leurs regards se croisent et là, dans ces deux petits yeux couleurs noisettes, il retrouve une émotion familière. La peur. Ce n'était pas la première fois et ce serait loin d'être la dernière, que la vue de ses ténèbres était la source de pareilles réactions. La peur de l'inconnue. Quelque chose de très profondément enraciné dans l'esprit humain. Mais, au-delà de la peur, il y avait quelque chose d'autre dans ce regard. De la ... Curiosité ? Voilà qui était intéressant. Peut-être était-elle différente des autres. Peut-être ...

* Tu t'es déjà fait avoir une fois ce soir. Veux-tu vraiment tenter ta chance une deuxième fois ?

- Ce n'est nullement mon intention. Mais la situation n'est pas la même. Ne sens-tu pas ? Elle a quelque chose de spécial. Quelque chose de ... différent ...

- Je ne le sens que trop bien mon cher. Fait comme tu veux. Toutefois, souvient toi d'une chose : C'est leur attirance pour la lumière qui mènent les papillons à leurs morts dans les flammes. *


Un léger sourire apparut aux lèvres d'Alaric. Qui aurait cru que les ténèbres avaient un côté philosophique ? En même temps, il n'était pas donné à tous de pouvoir communiquer avec elles, ni à ces dernières d'être pourvu d'une conscience. La nuit lui répondit. Très légèrement, les ombres présentes dans la cour de Rédemption se mouvèrent. Imperceptible au commun des mortel si ce n'est pour Alaric, qui ressentait celles-ci comme s'ils étaient une extension de sa propre personne. Quant à sa question, elle avait maintenant une réponse. Une réponse qui resterait à jamais entre lui et ses chères amies.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Lun 5 Mar - 22:49

I can't remember when it was good
Moments of happiness elude
Maybe I just misunderstood

Rose garde les yeux fixés sur le jeune homme. Elle ne peut pas s'en empêcher. Une larme coule encore sur sa joue, seule preuve de la vague de tristesse qui continue à la submerger. Pourtant, pendant quelques secondes, pas plus, juste un petit instant, elle oublie Cole et même le froid et se concentre sur son interlocuteur. En réalité, ce n'est pas vraiment lui qu'elle regarde. C'est cette...Cette chose qui l'entoure, qui l'attire, qui l'hypnotise. Et bien sûr, avec un soupçon de peur. C'est tellement noir. Comme si le garçon assis à ses côtés aspirait toute la lumière ambiante. Comme s'il était entouré par le néant, le néant pur. Un noir plus noir qu'elle n'en a jamais vu. Rien qu'en le regardant, elle a l'impression de tomber, tomber, tomber...Aspirée elle aussi par l'aura étrange du jeune homme. Comme la lumière. Car après tout, n'est-elle pas elle-même une lumière comme une autre. La flamme d'une bougie, si faible qu'elle est prête à s'éteindre au moindre coup de vent. Ce soir ce n'est pas un coup de vent qu'elle a enduré, c'est une véritable tempête. Elle se demande comment elle fait pour rester si sereine, si calme. Elle a envie de crier, de tapper et surtout : de pleurer. Mais tant qu'elle regarde le noir intense, rien de sort. Elle est insensible à sa propre douleur.

All of the love we left behind
Watching the flash backs intertwine
%emories I will never find

Enfin, le jeune homme répond à la question laissée en suspens. Rose détourne le regard tandis qu'il s'incline, gênée par ce comportement qui lui semble incongru. Au moment même où ses yeux quittent les ténèbres et se tournent de nouveau vers la lune, la douleur revient en elle. C'est tellement subit, tellement rapide et tellement fort ! Elle encaisse durement le choc et essaie en vain de retenir ses larmes. Mais rien n'y fait, les pensées noires reviennent en elle et elle ne peut que détourner la tête en espérant qu'il n'ait rien vu.

So I'll love whatever you become
And forget the reckless things we've done
I think our lives have just begun
I think our lives have just begun

Il lui a donné son nom, apparement. Pourtant, ce n'était pas vraiment ce que Rose avait en tête quand elle lui a demandé qui il était. Elle a à peine regarder son visage et son nom, elle n'est pas sûre de l'avoir compris. Lord...Quelque chose...Stark ? Peut-être bien mais rien n'est moins sûr. C'est surtout cette aura sombre qui attise sa curiosité. Et toujours le souvenir cuisant des évènements de la soirée qui reviennent la hanter. Il lui est dur de penser à autre chose. Ces images maudites reviennent sans arrêt, comme pour lui rappeler qu'elle ne doit pas oublier. Elle ne doit oublier ce qui arrive quand on est vulnérable, quand on a des sentiments et qu'on les laisse nous contrôler. Oui, c'est cela qu'elle devrait retenir de réactions de l'ange de glace. Devrait. Mais ce n'est pas ce qu'elle fait. Elle ne veut pas réfléchir, elle ne veut pas tirer des conclusions, des règles, elle ne veut pas penser à cela tout simplement. Pas ce soir. Pas maintenant. "Pitié, pense-t-elle, je ne veux plus y penser. Je ne veux plus le voir."

And I'll feel my world crumbling
I'll feel my life crumbling
I'll feel my soul crumbling away
And falling away

Falling away with you

Une larme, une seule, coule lentement sur sa joue et vient s'écraser dans la neige. Rose n'ose pas tourner le regard vers le jeune homme. Elle se sent observée et cela la gêne. Elle n'aime pas être le centre de l'attention. Elle n'aime pas qu'on la remarque. En règle générale...Elle voudrait retrouvrer l'anonymat et la paix. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il que ça lui arrive à elle ? Parce je suis faible, se dit-elle. Parce que je le mérite. Parce que je me suis laissé entraînée par des illusions. Ca fait tellement mal, de se rendre compte qu'elle n'est pas aimée. Et surtout, qu'elle n'est pas assez bien. Elle a su arracher un sourire à son ange des glaces, un sourire mais rien de vrai. Rien qu'il ne ressentait vraiment. Parce qu'elle n'était pas assez forte pour l'aider à faire fondre la glace entourant son coeur ! Voilà la vérité !
Un nouveau sanglot. De nouvelles larmes. Intarrissables. A présent elle ne pleure plus sur cet amour qui aurait pû être, elle pleure sur sa propre médiocrité. Sur ce qu'elle n'est, ce qu'elle devrait être. Ce qu'elle n'est pas.


Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Elle aimerait que quelqu'un la console, la prenne dans ses bras, lui dise que ce n'est rien. Elle pense qu'il n'y a personne. Personne ? Seulement cet homme étrange. Cet homme qui se dit être un Lord et fait de révérence. Cet homme dont la simple vue lui a fait oublier sa peine. Cet homme qui lui fait peur. Mais c'est plus la peur de l'inconnu, la peur de tomber dans le gouffre noir, qu'une véritable terreur. Ce n'est pas un monstre qu'elle a devant elle. C'est juste quelque chose de différent.
Elle pourrait appeler sa lumière. Elle y pense pendant un instant, s'imagine déjà la lueur dorée et la chaleur réconfortante frolant ses mains. Il lui suffit d'un regard furtif vers le ciel, entre deux sanglots, pour abandonner cette idée. La lune brille, jaune et grande. Une déesse plus qu'un astre. Et Rose refuse de prendre cette lumière, de lui voler sa beauté. Alors même si ce froid est une torture, même si son coeur a tellement besoin d'être rassurer par une lueur familière, elle se contente de regarder.


Promise to hold you close and pray
Watching the fantasies decay
Nothing will ever stay the same

Elle a toujours parfaitement conscience de la présence du jeune homme au nom imprononçable à côté d'elle. Seulement, elle n'ose pas lui parler de nouveau. Elle se sent stupide, évidemment. Elle est stupide. Pleurer pour cela, seulement cela ! C'est complètement et parfaitement ridicule. Oui, ridicule c'est le mot. Ridicule et pourtant toujours aussi douloureux.
Stupide Rose. Stupide Rose. Stupide Rose.
Oui, stupide Rose de rester silencieuse, de ne pas voir son sourire, de refuser son regard. Stupide Rose de ne penser que lui, cet étranger ténèbreux, pourrait la prendre dans ses bras, la réchauffer.
Tout est silence et calme dans la cour de Rédemption ce soir. Une jeune fille vêtue de rouge pleure, sans pouvoir s'arrêter. La musique s'arrête, là-bas dans le grand Hall, s'arrête. Mais le fille pleure encore. La neige commence à tomber. Mais la fille pleure encore. N'y a-t-il personne pour la consoler ?


All of the love we threw away
All of the hopes we cherished fade
Making the same mistakes again
Making the same mistakes again


• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Sam 10 Mar - 22:18

Anathema – Release

Seeing is believing but I don't want to know
Walk on through the wasteland I just can't let go
Face down I just break down when I see you cry
All the time


Alaric était prit au dépourvu. Il aurait dû s'attendre à la possibilité que la jeune femme fonde en larme, comme c'était le cas maintenant, mais il était tout de même déconcerté par une telle réaction. Il n'avait aucune expérience quand il s'agissait de réconforter une demoiselle en larmes. Il n'avait eu que deux amies tout au long de sa vie et Alarya et Mardy étaient loin d'être le type de personnes à montrer ce genre de choses ouvertement. Quant à lui-même ... d'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait pleuré qu'en une seule et unique occasion : à la mort de son frère. Personne n'avait été là pour lui à ce moment-là. Les larmes n'avaient cessé de couler pendant des heures entières et ses cris s'étaient fait entendre dans tout le manoir. Mais personne n'était venu. Tout ce qui le fit s'arrêter au final, c'est les limites de son propre corps, lorsqu'il s'effondra de fatigue. Il avait été tout seul. Tout seul ...

Mais l'avait-il voulu ? Avait-il souhaité être laissé tranquille ? Peut-être était-ce qu'avaient conclu sa famille ... mais même l'être le plus solitaire du monde aspire à un peu de compagnie dans ces moments-là. Alaric observa la jeune femme sanglotant devant lui, mais il ne la vit pas vraiment. Non, ce qu'il voyait c'était lui, plus jeune, pleurant de la même façon, espérant que quelqu'un vienne lui susurrer ces doux mensonges à l'oreille. "Tout ira bien.", "Tout va bien se passer" ... Aujourd'hui, il avait la possibilité de pouvoir régler cette erreur du passé. De faire en sorte que cette personne ne soit pas laissée à elle-même. Et même si cela ne changerait pas ce qui lui était arrivé, le souvenir de cette douleur, 8 ans auparavant, s'estomperait peut-être quelque peu ... L'espoir fait vivre n'est-ce pas ?

Hold on please - Behind those grey and lonely eyes
Hold on to me - Unforgotten by time
Tempt fate release - Reality is dawning
Escape


Mû par cet élan de compassion et sa volonté de ne pas laisser ce qui lui était arrivé se reproduire pour qui que ce soit, Alaric se mit donc en tête de réconforter la jeune femme. Toutefois le jeune homme faisait face à un problème : Comment faire ? Que pouvait-il faire pour qu'elle arrête de pleurer ? Que pouvait-il dire pour dissiper, ne serait-ce qu'un peu, son chagrin ? Les idées s'accumulaient dans la tête d'Alaric mais rien n'y faisait. Si au moins il connaissait un minimum la jeune femme, peut-être aurait-il pu trouver quelque chose mais c'était une parfaite inconnue donc il ne savait même pas le nom.

* Tu réfléchis trop mon cher. *

Ses ténèbres avaient raison. Cela ne lui ressemblait pas de penser autant. Suivre son instinct lui avait toujours mieux réussit. Alaric fit un pas en avant et enlaça petite brune dans ses bras. Il resta silencieux. Les mots ont leurs pouvoirs, il était bien placé pour le savoir, mais il est des moments où même eux sont impuissants. Brisé le silence de cet instant aurait peut-être même eu l'effet contraire de celui escompter.

Someone now is screaming as the flames fly high
Think now that we're lost here and we don't know why
Face down I just break down when I see you cry
All the time


Ce n'est qu'alors que le jeune noble se souvint de la peur dans le regard de celle qui se trouvait maintenant dans ses bras. Par-dessus l'épaule de la jeune femme - il faisait une bonne tête de plus qu'elle donc ce n'était pas très difficile - il observa sa main. Le halo de ténèbres était toujours là, ondulant légèrement, tout autour de sa peau. Au fil du temps, leurs présences familières était devenue comme une montre qu'on a porté tellement longtemps qu'on ne remarque même plus qu'elle se trouve à notre poignet. Il prit quelques secondes pour admirer leurs splendeurs avant de se résigner.

Hold on please - Behind those grey and lonely eyes
Hold on to me - Unforgotten by time
Tempt fate release - Reality is dawning
Escape - Our spirit is awakening


Une légère pensée et le halo se dissipa instantanément, allant rejoindre ses semblables dans la nuit. La métaphore qui lui était venu un peu plus tôt tenait toujours. Il avait été une poupée tenue par des fils de ténèbres. Et il venait tout juste de couper ces fils. Son étreinte sur la jeune femme s'intensifia quelque peu tandis que ses jambes menaçaient une nouvelle fois de l'abandonner lâchement. La petite brune était maintenant tout ce qui l'empêchait de s'effondrer au sol.

Les Ténèbres, comprenant parfaitement ce que leur vu inspirait aux yeux des humains, se retirèrent quelque peu malgré leur réticence à s'éloigner autant d'Alaric. Tout cela eut pour effet de créer une zone autour des deux jeunes gens étrangement beaucoup plus éclairé que tout le reste de la cour, comme s'ils se trouvaient sur une scène et que le projecteur géant qu'est la Lune se concentrait sur eux, les deux acteurs principaux.

Hold on please - And somewhere in the hurricane
Hold on to me - Hope is waiting
Temp fate - Crying in the distance... Release
Escape - Crying in the distance...
And calling out your name


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Mar 13 Mar - 21:12


C'est le parfum qu'elle remarque en premier. Ce parfum délicat qui vient vers elle, si vite, si prêt.
C'est innatendu.
Incroyable presque.
Imprévisible même.
C'est comme une vague qui la heurte de plein fouet. Une vague qui naît de la tempête, grande et fabuleuse, puis devient caresse quand elle vient toucher sa peau. Une vague de ce parfum, entêtant et envoûtant, et de cette chaleur. Cette chaleur ! Cette chaleur !! Si différente de tout ce qu'elle a jamais connu, de tout ce qu'elle sait. Elle est habituée à la chaleur d'un soleil d'été au creux de sa main, à la caresse de la lumière de la lune sur son visage. Mais ça...C'est quelque chose de totalement différent. De nouveau. Une chaleur née au coeur de l'hiver et surgit de l'ombre et des ténèbres. Bien plus puissante. Et bien, bien plus redoutable. La chaleur humaine.
Et puis bien sûr, il y a ce corps tout contre le sien. Cette présence silencieuse. Et qui lui dit pourtant plus que ce que les mots auraient pu lui faire comprendre. Pas besoin d'eux, c'est étrange chose qui tentent vaguement de mettre les sentiments dans des cases, de tout classifier. Les véritables intentions perdent de leur intensité quand on essaie de leur mettre des mots dessus. Rose croyait qu'il n'y avait que cela qui comptai. La raison, les mots, les pensées claires et précises. Quand le jeune homme la sert dans ses bras, un peu plus, fort, elle comprend qu'elle a eu tort. Tellement tort. Les mots sont une barrière que cette étreinte brise facilement. La raison est faible, si faible, devant la détresse d'une âme qui souffre. Et les pensées claires ? Les pensées claires ne sont qu'un mensonge qu'on se raconte pour croire qu'on a le contrôle. Rien de ce qui est vrai est clair. Ce n'est qu'un grand désordre dans lequel il faut trouver son chemin.


Does it need saying ?

Alors Rose se laisser bercer et berce à son tour. Ses larmes se sont taries, peu à peu tandis que le Lord lui communiquait un peu de sa force et de son assurance. Rien n'est réglé. Rien, dans les faits, n'a changé. La plaie dans son coeur est encore grande ouverte. Et, tout en savourant pleinement cette étreinte, elle ne peux s'empêcher de remarquer qu'elle est différente de celle de Cole. Elle ne saurait dire si c'est une bonne ou une mauvaise chose...Mais quand le regard bleu azur de l'homme de glace apparaissent devant elle, elle s'empresse de fermer les yeux et s'enfouir son visage dans les plis du vêtements de l'homme qui la tient encore dans ses bras. Et cette fois les larmes ne viennent pas. Ses yeux restent secs et Rose se concentre sur les battements réguliers, réconfortants, du coeur de ce presque-inconnu qui arrive à lui apporter tant de paix.
Oubliée à présent l'étrange aura de ténèbres qui entourait son sauveur. Oubliée cette peur étrange et pourtant plaisante. Oublié le reste du monde.

Et quand les rôles s'échangent, quand les forces viennent à quitter le Lord et qu'elles regagnent Rose, c'est presque naturellement qu'elle ose enfin enlacer à son tour le jeune homme. Ses bras minces entourent le cou du jeune homme et elle pose sa tête au creux de son épaule. Presque instinctivement, elle sait que faire, comment le faire. La main de Rose monte le long de sa nuque pour trouver ses cheveux sombres lentement, délicatement. Et ce n'est pas un geste d'amour, ni de désir. C'est un geste de soutien. Un simple mouvement qui signifie au jeune homme qu'elle comprend, qu'il peut compter sur elle. Qu'elle est là.
Rose elle-même ne comprend pas pourquoi elle a fait ce geste. Elle a simplement senti que c'était la chose à faire. Comme si, en cet instant, leursdeux âmes en peine avaient communiquées, sans que leurs propriétaires s'en rendent compte. Et pour une fois, Rose ne cherche même pas à savoir pourquoi elle agit, ni ce qu'elle ressent. Elle se contente de profiter de ce bref moment de répit dans sa vie qui lui semble désormais si triste et vouée à l'échec.


How long are you gonna stay with me ? Forever.

Elle aimerait pouvoir rester ainsi longtemps, beaucoup plus longtemps. Mais elle commet l'erreur d'ouvir les yeux et ce qu'elle voit suffit à détourner son attention. La lumière ! Elle ne vient pas d'elle, elle en est sûre. Pourtant elle est partout autour d'eux. Belle et bienveillante. Comme si toute ombre avait quitté le monde. Rose recule, de quelques centimètres seulement. Peu mais bien assez pour briser ce lien fragile qui les unissaient, l'espace d'un instant.
Le monde est beau. La neige brille et la lune est sublime. Le silence est partout à présent et le seule bruit qu'elle entend est celui de la respiration de l'homme à ses côtés. Elle aimerait reposer sa tête sur son torse pour écouter son coeur mais elle sait que c'est impossible. Plus maintenant. Alors elle se contente de ne pas penser à Cole, de ne pas retomber dans les tristesse tétanisante qu'elle ressentait auparavant. Elle se contente de regarder autour d'elle des étoiles pleins les yeux. Et une question franchit ses lèvres, et elle sait qu'il comprendra de quoi elle parle :
« C'est toi qui as fait cela ? »
Serait-il possible que quelqu'un d'autre à Rédemption contrôle la lumière ? Ce garçon est-il comme elle, éblouissant mais pourtant toujours si sombre à l'intérieur...?


They keep on trying to split us up, but they never will ! Never say never.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Dim 8 Avr - 19:52

« C'est toi qui as fait cela ? »

Alaric releva légèrement la tête et observa la jeune femme attentivement pendant plusieurs secondes. A la voir observer les alentours, une lueur d'émerveillement dans les yeux, il n'y avait aucun doute quant à l'objet de sa remarque. La question aurait pu paraitre simple, avec seulement deux réponses possibles, oui ou non. Mais, la simplicité n'est pas un concept souvent, voir quasiment jamais, associé au jeune homme. Répondre affirmativement aurait été mentir, car tout cela était dû aux Ténèbres. Pourtant, répondre négativement reviendrait aussi à mentir, après tout tout ce que les Ténèbres entreprenaient de leur plein gré était indirectement liés à lui, l'homme qui leur avait insufflés la vie et la conscience. Mentir n'aurait probablement pas posé plus de problèmes que cela à quelqu'un d'autre. Mais Aaric n'était pas quelqu'un d'autre. Il était le Lord Héritié Stark, destiné à succéder à son père à la tête de la famille Stark, tout comme son père avant lui et son grand-père encore avant. Les racines de la lignée pouvaient se retracer jusqu'aux fondations de la civilisation celtique, au temps où son peuple n'était encore que des barbares régnant sur les terres d'Ecosse. Mais même les barbares ont des principes et s'il il en est un qui a survécu au passage des années c'est celui de ne jamais mentir, que ce soit à soi-même, à son peuple ou même à un parfait étranger. Non pas que ce principe n'ai jamais été brisé en quelques rares occasions par certains de ses ancêtres. Mais il n'avait aucune envie de rejoindre ceux-là dans l'outre-monde car seul la mort attendait les Lords de la famille Stark prit en train de répandre des mensonges, aussi petit soient-ils.

Alaric sorti des abymes vers lesquelles sa réflexion l'avait mené pour en revenir à l'instant présent. Quelques secondes s'étaient écoulées tout au plus depuis que la jeune femme avait posé sa question. Une question qui attendait toujours d'être répondue. Ne pouvant donc employer de réponse simple, il en vint à quelque chose d'un peu plus élaboré.

- Oui et non. L'oeuvre en elle-même n'est pas de mon fait, à proprement parler, mais je ne suis pas totalement innocent non plus. Une explication complète serait, je le crains, quelque peu longue à délivrer.

La voix du jeune homme avait été quelque part à mi-chemin entre son ton normal et un murmure quasi inaudible. C'était le plus fort qu'il pouvait se permettre de parler sans risquer de voir sa voix se briser ou perdre de son élégance sous l'effet de la fatigue. Cela n'avait pas grande importance étant donné la proximité de son interlocutrice, mais il y avait tout de même la possibilité que cette dernière devine son état actuel. Quoi que, après réflexion, le fait qu'il se tienne à elle comme un vieillard se tient à sa canne pour éviter de tomber, avait sans aucun doute déjà accomplit cette tâche.

Toujours fidèle à lui-même, Alaric réussit à sourire légèrement, histoire de sauver les apparences et il vint rajouter à cela une petite question qui lui taraudait l'esprit depuis quelques instants.

- Toutefois ..., dit-il, marquant une légère pause afin de donner un peu d'effet à sa phrase, si vous me faisiez l'honneur de me révéler votre nom, ma chère demoiselle, ... je me ferais un plaisir de vous apporter cette explication. J'y ajouterais même une petite démonstration si tel est vôtre désir.

Son sourire s'élargit quelque peu en même temps que ses derniers mots sortaient de sa bouche. Il se sentait à la fois soulagé et ... triste de la tournure que prenait les événements. Leurs étreinte, aussi bref fut-elle, avait eu quelque chose de spécial. Son manque d'expérience dans ce genre de situation ne lui permettait pas vraiment de comprendre pourquoi, mais le fait était qu'une sensation à la fois jouissive et infiniment étrangère au jeune Lord l'avait parcouru. Le soulagement venait du fait que la discussion entrait dans un domaine où il se sentait beaucoup plus à l'aise. Où il n'avait pas à affronter l'inconnu. C'était quelque chose qu'il maîtrisait. Et peu importe sa curiosité qui voulait savoir ce qu'était cette sensation. Peu importe la petite part de lui qui voulait la ressentir de nouveau. Car derrière toute cela se cachait la peur. Peur de l'inconnu. Peur de la signification de cette sensation. Comme Thomas Gray le disait si bien, "Là où l'ignorance est une bénédiction, c'est folie que d'être sage" et en cet instant Alaric sentait au plus profond de lui-même que tenter de comprendre ce qu'il avait ressentit n'était que pure folie. Il s'en tirerait bien mieux en étant laissé dans l'ignorance ... Ou du moins c'est ce que les Ténèbres à l'intérieur de lui voulaient à tout prix le convaincre de croire.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Dim 15 Avr - 18:13

Ah, l'adolescence...Quelle merveilleuse époque ! Un rien chamboule, un rien est suffisant pour tourner le paradis en enfer et vice-versa. C'est ce temps où l'on pense que tout est si grave, où on se prend au sérieux, où on croit qu'on a tout compris et qu'on est plus intelligent que les autres. Le temps aussi où l'on se rend compte qu'on ne sait rien, qu'on ne vaut rien. Qu'on est tout aussi faible que les autres, tout aussi changeant. Que le monde se fout de nous autant qu'on se fout de lui. Tout est noir, tout est blanc. Les ténèbres et la lumière. Pas d'intermédiaire.
Pourtant, il semblerait bien que ces deux-là aient trouvés ce point particulier, ce point où l'ombre embrasse le soleil, ou la chaleur caresse la noirceur du monde. Seuls, ils ne sont rien, rien d'autres que deux adolescents perdus. Mais ensemble, ils sont d'un gris parfait. Ils brisent tout les faux-semblants, les préjugés, les idées préconçues. Les autres pensent que les contraires ne se ressemblent pas. Qu'il y a les bons et les mauvais. Ils pensent encore que le Soleil et la Lune ne se rencontreront jamais. Et eux, deux âmes si jeunes encore, sont la preuve vivante que tout les autres ont tort.
La Nuit est le refuge du Soleil.



Des étoiles plein les yeux, des questions plein la tête.Rose évite son regard, n'ose pas croiser ses yeux troublants. Elle est trop timide pour rétablir ce lien spécial et étrange qui les a unit pendant un moment. Il semblait inévitable, un besoin plus qu'un choix. A présent, ce n'est plus vraiment un inconnu surgit de la nuit, elle ne peut plus consciemment se blottir dans ses bras sans craindre les conséquences. Car quelque chose a changé, depuis la minute où elle a ouvert les yeux, où elle a vu ce spectacle étonnant...Il est spécial ! Comme elle.
Malgré le vide des ses entrailles, ses yeux encore humide, et ceux, si bleus, de Cole continuant à la fixer depuis les tréfonds de son âme, malgré tout cela et bien d'autres choses : Elle se sent mieux.

Sa voix est étrangement mélodieuse. Elle y perçoit douleur, et faiblesse mais au-dessus de cela, un certain charme. Un sorte de radiation, de magnétisme. Peut-être est-ce seulement la confiance en soi du jeune Lord qui ressort là. Ou bien c'est autre chose...Quelque chose de bien plus profond. Qui sait...? Rose appréciait la façon qu'il avait de s'exprimer. Il semblait choisir ses mots avec un soin tout particulier, comme s'il savait le poids qu'ils pouvaient porter. C'est du moins l'impression qu'avait Rose. Ca, et aussi le sentiment qu'il essayait de lui cacher la vérité. Pourquoi ? Elle se sentait quelque peu frustrée de ce refus. Et déçue. Même si elle savait la réticence qu'on pouvait avoir à vouloir révéler son secret. Elle-même pourrait-elle parler de ses pouvoirs si facilement, à un parfait inconnu ? Probablement pas mais cette homme-là semblait plus confiant qu'elle ne l'était. Il ne devait pas avoir peur des réactions des autres. Il n'était pas faible, pas comme elle.
Et une larme perla lentement au coin de son oeil, tandis que les souvenirs de la soirée lui revenaient. Toujours et encore, il ne semblait jamais vouloir partir. Pourquoi fallait-elle qu'elle soit si sensible ?!

Heureusement, le Lord reprit son discours, avec toujours cette voix ensorcelante -si ce n'est charmante- et Rose se rendit compte de son erreur. Elle ne savait pas ce qu'il se passait dans sa tête, n'en avait pas la moindre idée mais elle se dit que, pourquoi pas, il devait lui faire assez confiance pour lui faire cette confession.
Alors, Rose sourit. Un sourire aussi doux et aussi timide que celui du jeune homme en face d'elle était grand et charmeur. Elle ose enfin croiser son regard, se plonger dans ces yeux noirs. Un nom, c'est donc ça le prix à payer pour connaître son secret ? Un simple nom ? Elle sent l'excitation monter en elle tandis que son esprit s'emballe, qu'elle pense « Je ne suis pas la seule ! Lui aussi contrôle la lumière ! » Car comment pourrait-elle deviner qu'il est son exact contraire, que là où elle croit trouver son reflet n'est que son parfait opposé ?

« Rose. Je m'appelle Rose. »
Il lui a donné son nom complet, titre compris, pourtant elle ne peut se forcer à en dire plus. Rose sera amplement suffisant. Il n'a pas besoin d'en savoir plus. Pendant un moment, elle se demande si elle aussi devra lui montrer ce qu'elle sait faire...Après tout, il n'a pas demandé. Mais l'idée de pouvoir partager son secret avec quelqu'un la pousse à espérer qu'il le fera, une fois sa démonstration terminée. « On verra bien Rose, ne t'emballe pas. » Oui, car il pourrait bien être aussi faux que Cole à la fin. C'est toujours une possibilité, même si elle est persuadée que ce n'est pas le cas. Cela ne peut tout simplement pas être. Elle le sait. S'il y a une chose sur cet homme qu'elle sait, c'est bien cela.
Cependant, Rose ne veut pas paraître trop impatiente, trop curieuse. Elle sait ce que c'est, de se révéler, de montrer son pouvoir. Elle sait l'angoisse que cela peut occasionner. Et si elle aimerait vraiment voir ce dont il est capable, elle ne veut pas non plus qu'il se sente...attaquer. Forcer. Alors, d'une petite voix, elle ajoute :
« Vous n'êtes pas obligé, vous savez ? »
Oui, elle le dit, mais qu'est-ce qu'elle aimerait qu'il ne l'écoute pas et qu'il le fasse tout de même !

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Dim 10 Juin - 16:43



Piano composition to M-21 from Noblesse by GreenLarsen on Grooveshark


« Vous n'êtes pas obligé, vous savez ? »

« Si je ne ne le voulais pas, je ne le ferais pas ma chère. »

Le sourire aux lèvres, Alaric recula d'un pas. C'était un mouvement simple et pourtant, dans les circonstances actuelles, c'était bien plus que cela. En reculant ainsi le jeune homme avait fini de briser le contact qui s'était établi entre lui et la jeune femme. En reculant ainsi il fuyait cette sensation source de tant de peurs. Non pas qu'il en ai vraiment conscience pour cette dernière, caché sous les innombrables couches d'ombres omniprésente dans son esprit.

La logique aurait voulu que, étant donné son état de fatigue, il se soit écrouler sous le simple effort de tenter de se tenir debout seul. Mais la logique n'était rien face à la force de volonté du jeune Lord. Il se tint donc là avec une posture impeccable et ne montrant aucun signe de faiblesse. Son corps était un parfait reflet de son esprit à cet instant. Plus aucune pensée parasite, seulement une idée, un but, le reste n'avait, pendant quelques instants, plus aucune importance. C'est ce qui arrivait à chaque fois qu'il utilisait son pouvoir et c'était aussi la raison pour laquelle il l'utilisait si souvent ... au point d'être incapable de s'en passer. C'était comme une drogue. Et il en était accrocs. Mais encore une fois Alaric n'en avait pas conscience. Toutes ces vérités étaient masquées par la source même du problème : Les Ténèbres. Pourtant elles n'était pas du tout pas malveillante. Pas de leurs points de vue en tout cas. Elles se contentaient juste de protéger leur maître et ami de tout ce qui aurait pu le faire souffrir, incapable de comprendre que leurs présences même était à l'origine de tant de souffrance. Alaric ouvrit la bouche, laissant échapper un léger murmure qui, dans le silence de la nuit, se propagea dans l'intégralité de la cour.

« La liberté s'allume dans les Ténèbres, mademoiselle Rose. »

A l'instar d'un magicien venant de prononcer une formule, les quelques mots d'Alaric eurent un effet magique. La nuit prit vie. Les ténèbres recouvrant le pensionnat s'élèvent, se meuvent, se transforment et s'animent. Ce qui semble être un millier d'oiseaux aux couleurs aussi noirs, voir plus, que celle de corbeaux prennent leur envols, emplissant les cieux de leurs sombres silhouettes et du battement de leurs ailes. Comme animés d'une conscience commune, les créatures entamèrent une série de chorégraphie aérienne à couper le souffle. Illuminés par la lumière de la Lune, leurs mouvements étaient fluide et déterminé. A les regarder on aurait eu envie de s'envoler et d'aller les rejoindre dans leurs danses. Tout cela ne dura qu'un instant et une fois celui-ci passer, les oiseaux se dispersèrent dans tous les sens, disparaissant dans les ténèbres de la nuit.

Alaric sourit de plus belle. D'un mouvement de son bras il balaya l'espace devant lui et, au milieu de la zone dénué d'ombres qui s'était créée autour de deux jeunes gens, les ténèbres apparurent. Tout d'abord un amas informe semblable à de la brume, les ténèbres se transformèrent peu à peu, prenant la forme d'une table ainsi que de deux chaises ou du moins quelque chose s'en rapprochant. Elles étaient en effet faites pour s'asseoir dessus, mais leur texture n'était que partiellement matérielle. Cela donnait une impression, lorsqu'on s'asseyait sur eux, de se poser, métaphoriquement bien sûr, sur un nuage. Moelleux, mais sans trop l'être, les ténèbres épousant parfaitement les formes du corps. De l'avis d'Alaric c'était peut-être la chose la plus confortable au monde et il ne se privait pas d'en profiter quand il le pouvait, dormant même parfois sur sa variante "lit" lorsqu'il était sûr que personne ne le surprendrait. Ce qui était le cas depuis que ses compagnons de chambre avaient "mystérieusement" disparus.

Le jeune homme s'avança vers la table et y déposa deux boites en argent sortis de sa poche. En bon Gentlemen qu'il était, il poussa ensuite sa volonté un peu plus loin, forçant ses jambes à se mouvoir encore une fois et alla se positionner derrière l'une des "chaise" et la recula légèrement, faisant signe à Rose de venir s'asseoir.

« Me ferez vous le plaisir de venir me rejoindre pour une tasse de thé en cette froide nuit ? »

C'était en quelque sorte le moment de vérité. Le moment où la jeune femme choisirait de fuir devant le spectacle qui venait de se dérouler autour d'elle ou d'accepter son invitation. Le moment où il saurait si ses espoirs étaient fondés ou pas. Durant ce moment d'hésitation, son sourire ce fit imperceptiblement moins prononcé, comme si au fond de lui il connaissait déjà la réponse, mais se refusait de l'admettre. Refusait de lâcher le peu de foi en l'humanité qui lui restait et de s'abandonner au cynisme qui devenait de plus en plus tentant au fil des années. Bien sûr Alaric aurait pu faire une démonstration un peu plus simple, mais ce n'était tout simplement pas lui. Il se devait de toujours faire les choses en grand et de façon majestueuse. On aurait pu croire que cela aussi était une des conséquences de son éducation mais c'était, au contraire, peut-être la seule chose qui venait réellement de lui.


• • • • • • • • • • • • • • • • •



Dernière édition par Alaric Stark le Dim 24 Juin - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Mer 13 Juin - 22:12


Une seconde dans l'infinité. Quelle différence ?
A l'échelle d'une vie, d'un monde. Quelle différence ?
Ce n'est qu'une petite seconde, comme tant d'autres. Une de plus. Une de moins. Quelle différence ?
Je vais vous la dire moi, la différence qu'une seconde peut faire. Une seconde peut changer des vies. Une seconde dans l'éternité peut détruire deux mondes, deux âmes jeunes et encore trop vulnérable.

L'hiver, la lune et la neige. Alaric et Rose. L'univers a un jour décidé, en leur offrant ces dons si spéciaux, de les séparer à jamais. Condamnés à s'opposer, par leur nature même. Condamnés à ne pas se comprendre, à ne pas s'entendre, car quel adorateur du Soleil pourrait un jour s'allier à un soldat de l'Ombre ?
Pourtant ce soir, ce soir ils sont ensemble. Envers et contre tout. Unis par la souffrance, par une étreinte brève et intense, par des choses que l'esprit ne saisit pas mais que les sens perçoivent et auxquelles ils succombent sans lutter, sans résister.
Quel moment étrange. Il semble durer une éternité, s'étendant dans les confins de l'infini. Comme si on leur donnait la chance de profiter de la présence de l'autre avec que tout ne s'arrête. Seulement, ces moments-là ne sont pas éternels et tôt ou tard, quelque chose vient irrémédiablement gâcher cette harmonie si bien trouvée.
Le risque que tout explose est toujours là, sous-jacent, près à surgir de n'importe quel écart, n'importe quel faux pas. Et parfois, on ne rend même pas compte qu'on glisse vers la catastrophe, immanquablement. On se précipite vers la fin.
C'est écrit, ils ne devraient pas être ensemble. C'est contre-nature. Et ainsi, l'univers tente de reprendre ses droits, exploitant la plus grand faiblesse de tout maître du Soleil : la peur ancestral du noir.

Quand le jeune Lord commence sa démonstration, fier, puissant et souriant, il ne se doute pas du cataclysme qu'il est à deux doigts de déclencher. Et c'est là que la seconde décisive va entrer en jeu.
Car Rose prend peur. Elle ne tarde pas à comprendre que l'homme qu'elle croyait être son semblable est en réalité son parfait opposé. Maître des ténèbres, il commande aux ombres et à l'obscurité. Il a un pouvoir bien plus fort, bien plus sombre, bien plus effrayant, que ce que Rose avait imaginé.
Le monde entier, la nuit elle-même, s'agite autour de lui, dans une dans macabre et délirante. Le jeune homme ne bouge pas, fier de sa création, de son immense pouvoir. Rose, elle, ne peut s'empêcher de faire un pas en arrière, les yeux fixés sur lui. Elle ne sait que pense de tout cela, tant la surprise est grande, mais la peur, la peur du noir, du gouffre et des monstres qui peuplent l'obscurité...tout cela se réveille en elle.
Et quand un pan de nuit glisse tout près d'elle, telle un oiseau de noirceur, un corbeau porteur de mauvais présage...C'est là que tout se joue.
Deux solutions s'offrent à elle.

Si elle choisit de courir, de laisser sa peur la consumer, l'univers gagne.
Rose court, n'osant croiser une nouvelle fois le regard sombre du cet homme étrange et effrayant. Elle retourne dans sa chambre, protéger des ombres pleines de vies par sa propre lumière. Et elle pleure. Elle pleure pendant des heures, incapables de savoir pourquoi exactement. Elle pleure puis vis sa vie dans un brouillard de larmes et de déception. Elle perd quelque chose qu'elle n'a jamais eu la chance, ni le temps d'avoir. Elle perd Alaric pour toujours, sans savoir qui il est ni pourquoi il est si important pour elle. Elle évite cet homme qui la complète si bien. Et ainsi elle évite une vie qui aurait pu être grandiose. Elle reste ancrée sur son cœur brisé, incapable de s'ouvrir à nouveau. Perdue à nouveau dans les ténèbres de son existence.
Et Alaric...Alaric est tout d'abord déçu. Profondément. Et triste. Cette fille, à peine rencontrée, lui a montré qu'il avait raison. Que le monde et les autres n'en valent pas la peine. Que tout est vain. Pourtant, il a eu l'impression qu'il y avait quelque chose de spécial en elle. Quelque chose de différent, qu'il lui parlait, qui le consolait. Ou bien, n'était-ce qu'une illusion ? C'est cette pensée qui reste en lui à présent. Une illusion et rien d'autre. Et sa vie suit son cours, un cours bien triste. Il a manqué sa chance. Comme elle.
Et ils ne le sauront jamais.

Ou bien...

Ou bien Rose choisit d'attendre. Une seconde. Juste une seconde, pas plus. Une seconde, et c'est tout le temps qu'il faut pour changer leur Destin à tous les deux. Un temps infime et pourtant amplement suffisant.
Car cette seconde lui permet de voir à quel point tout cela est beau. Les yeux écarquillés, un sourire, un vrai, enfin sur le visage, elle remarque enfin que tout ce que cet homme fait faire aux ténèbres, aussi terrifiant et perturbant que cela soit, est avant tout magnifique. Incroyable.
Et la peur s'envole. Laissant place à l'admiration. Pure. Et simple.
Cet homme est encore plus incroyable qu'elle ne se l'était imaginé.
Et c'est ainsi que Rose, prend place aux côté du Maître des Ténèbres, à une table bien particulière. Et c'est ainsi que l'univers perd son pari contre ces deux individus si particuliers. Et qu'une seconde, une seule, permet de changer deux vies.

Les mots lui manquent pour décrire ce qu'elle a ressenti en voyant les prouesses du jeune Lord. Son sourire, si sincère, suffirait peut-être à exprimer toute son admiration, pourtant elle tient à parler. Comme si, en en parlant, elle pouvait retrouver l'immense joie qui l'avait habitée l'espace d'un instant, pendant que se déroulait devant elle le plus beau des spectacles.
« C'était magnifique. Je n'avais jamais vu une telle chose ! Tout simplement incroyable. Je ne pensait pas que maîtriser les ombres était possible, même si j'aurais dû m'en douter. Merci de m'avoir montré cela.»
Serait à son tour à présent de faire une démonstration. Oui, ce serait la moindre des choses. Mais elle ne se sent pas de tailles. Son pouvoir ne lui avait jamais paru si extraordinaire que cela. Après tout, ce n'est qu'une extension d'elle-même. Mais après ce que le jeune homme vient de faire, elle se sent ridicule. Elle ne sait pas si elle pourra l'éviter, mais autant porter la conversation vers un sujet sur lequel elle sera plus à l'aise.
« Euh...Vous avez parlé de thé ? »

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Dim 24 Juin - 0:13



Il avait eu raison. C'était généralement une chose qui apportait de la joie, aussi petite soit-elle, mais en ce moment Alaric était plus déconcerté qu'autre chose. Malgré tout ce qu'il avait fait après la démonstration de son pouvoir, la table, les chaises, l'invitation à s'asseoir, la proposition d'un thé, malgré tout cela il ne c'était pas attendu à ce que la jeune femme accepte le tout avec autant de facilité comme elle venait de le faire. Quoi qu'il ait pu se dire pour se convaincre que cela pouvait en effet arriver, que le rejet n'était pas une fatalité, au fond de lui il s'était préparé à la voir prendre ses jambes à son cou, a fuir sa présence, a fuir les ténèbres et aller se réfugier quelque part à l'abri de tout. Il ne s'était toujours pas remis des événements lorsque Rose vint prendre place sur la chaise qu'il venait de tirer et ce fut par réflexe plus qu'autre chose qu'il replaça la chaise à sa place, près de la table, restant quelques instants de plus figé là.

Tout cela avait été inattendu, oui, mais pas imprévu. Comme a son habitude, Alaric avait inclus la 'possibilité' que les choses tournent autrement dans ses plans. Cela faisait partit d'une des premières leçons qu'on lui avait inculquée en tant que noble et héritier du clan et les mots de son père résonnaient aujourd'hui encore dans sa tête.

« Fils, la vie est toujours pleine d'imprévus, qu'on le veuille ou non. Le devoir d'un chef n'est pas de les prévoir, on ne demande pas l'impossible. Ce que l'on attend de nous c'est d'accepter ce fait et de planifier en conséquences. Rien de plus, rien de moins. »

La surprise initiale passée, Alaric se rendit enfin compte que tout ceci était une bonne chose. La jeune femme n'avait pas pris peur des ténèbres mais avait su voir au-delà des apparences et avait acceptée. Elle avait acceptée ... Ce n'était pas du tout la première fois que cela arrivait, Alarya, Nathan, Noag et Mardy en étaient les preuves vivantes, mais la situation avait alors été différente. Il avait entretenu une relation avec ces personnes pendant de longues années avant de leur révéler son secret. Alors que là, quelques minutes à peine passées depuis sa rencontre avec elle et Rose avait acceptée la pleine réalité de ses pouvoirs presque aussi facilement que sa cousine ou sa meilleure amie. Tout cela conforta le jeune Lord dans sa conviction qu'il y avait quelque chose de spécial en elle. Il ne lui restait plus qu'à savoir pourquoi.

Alaric se dirigea vers l'autre bout de la table et la chaise qu'il s'y trouvait. En utilisant le peu de force qui lui restait encore il réussit à ne pas simplement s'effondrer dans son siège, mais une fois qu'il fut complètement installé, il relâcha toute la tension qui s'était accumulé dans ses muscles à force de les pousser à leurs limites. La douleur se fit ressentir à travers tout son corps, mais ce n'était pas la première fois, loin de là et il savait parfaitement comment la gérer, la repoussant dans un coin reculé de son esprit, derrière les barrières protectrices de ténèbres qui parsèment celui-ci. Il tourna ensuite son attention vers Rose, l'observant sans chercher à ce cacher. Le grand sourire qu'elle arborait aurait suffi à lui dire à quel point elle avait appréciée la démonstration de ses pouvoirs qu'il venait d'exécuter, mais elle ressentit le besoin d'utiliser des mots pour transmettre ses impressions.

«  C'était magnifique. Je n'avais jamais vu une telle chose ! Tout simplement incroyable. Je ne pensais pas que maîtriser les ombres étaient possible, même si j'aurais dû m'en douter. Merci de m'avoir montré cela.»

« De rien ma chère, tout le plaisir a été pour moi. Je dois vous avouer que j'ai rarement droit à autant d'enthousiasme de la part de quelqu'un qui n'est pas familier avec mes pouvoirs. C'est pour le moins ... surprenant. Bien sûr c'est une agréable surprise. Merci. »

«  Euh...Vous avez parlé de thé ? »

Alaric sourit lorsque Rose fit référence à sa proposition de thé. Il avait prit la peine d'envoyer une ombre jusqu'à sa chambre afin de récupérer le nécessaire, le tout juste avant qu'il ne commence sa démonstration. Bien qu'il avait prévu d'être seul lorsque le thé arriverait, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle reste après tout, il avait tout de même planifier pour qu'il y ait assez d'eau pour deux. Au cas ou. Il se dit qu'il devrait remercier son père, la prochaine fois qu'ils se verraient, pour cet enseignement inestimable qui lui avait tant de fois servi au fil des années.

« Oui, vous avez bien entendu. Il n'y a rien de mieux qu'une discussion autour d'un bon thé bien chaud, quelques biscuits au beurre, avec pour compagnie une magnifique nuit telle que celle-ci. Ah, quand on parle du loup, voici venir nos boissons. »

Une ombre à la forme humaine fit son entrée dans la zone éclairer qui entourait les deux jeunes gens. Dans les mains il tenait un plateau en argent polis. Il s'avança jusqu'à la table et déposa délicatement le plateau en son centre. Sur ce dernier se trouvait une théière, elle aussi en argent, une petite coupole remplis de sucre, une assiette contenant une vingtaine de biscuits au beurre, une boîte rectangulaire en bois ainsi que trois cuillères. A première vu on aurait pu croire qu'il manquait quelque chose de vital pour une dégustation de thé comme les tasses dans lesquelles ils comptaient boire, mais la question fut très vite réglée. L'ombre s'empara des boîtes en argent qu'Alaric avait déposé préalablement sur chaque extrémité de la table et après quelques expertes manipulations avec celles-ci, les déplia, laissant voir de magnifiques tasses en argent couvertes de gravures de runes gaélique. L'ombre reposa les tasses à leur place puis ouvrit la boîte en bois, laissant voir une trentaine de sachet de thé différent entreposé à l'intérieur. C'était sa réserve personnelle et bien que minuscule par rapport à ce qu'il aurait pu présenter s'il avait été chez lui, au manoir Stark, celle-ci manquait plus dans la quantité de chaque thé en particulier que la qualité et la diversité proposée. Alaric avait déjà prévu son choix depuis un moment et tendit la main, attrapant un sachet de "Thé de Ceylan" provenant tout droit du Sri-Lanka et qu'il affectionnait particulièrement. Il déposa celui-ci dans sa tasse puis fit un léger signe à Rose en direction de la boîte.

« Je vous en prie ma chère, faite donc votre choix et servez vous en sucre, notre cher ami ici présent s'occupera du reste. »


• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Dim 9 Sep - 23:25


Rose ne peut s'empêcher de sursauter en voyant l'ombre s'approcher d'elle. De plus en plus près. Elle ne veut pas montrer sa peur. Ne veut pas montrer que tout cela déclenche chez elle autre chose que de l'émerveillement. Sans vraiment savoir pourquoi en réalité...
C'est en lançant un regard au jeune Lord qu'elle trouve la réponse. Son visage, ses yeux... «  C'est mon sauveur. » se dit-elle. Oui, cet homme l'a sauvée de la tristesse infinie qu'il avait élue domicile dans son cœur. Avec ses ombres et ces yeux noirs, il a réchauffé son âme et l'a aidé à retrouver la lumière. Très vite, il est vrai. Mais après tout, dans un monde où des ombres à forme humaine vous apporte du thé...Tout est possible.

La jeune fille tend doucement la main vers le thé et se sert, sans vraiment choisir. Elle n'ose pas perdre du temps à tergiverser, n'ose pas imposé son avis. Comme toujours, elle s'efface peu à peu. Comme toujours, bien que cette soirée soit si différente de ce qu'elle connaît. On dirait une autre vie qui commence.
A bien y réfléchir, elle a vraiment commencé quand Rose est arrivé à Rédemption. Puis a fait un pas en avant quand elle a rencontré Cole. Et ce soir...Ce soir semble être un autre pas vers la vie, la vraie. Celle qui ne s'arrête jamais, qui vous emporte comme une tempête. Celle où on ressent, où on existe. Celle que Rose ignorait jusqu'à maintenant.
Une nouvelle vie. Pleine de lumière. Et pour ce soir, d'ombres.

Ombres.
Elle n'en revient toujours pas. C'est l'appel de la nuit qui résonne en elle. Quand elle plonge son regard dans l'œuvre de son Lord sauveur, Rose entend comme une voix. Qui l'appelle. Qui l'attend. Les ténèbres attende la reine de Lumière. Pourtant, elle n'a pas peur. Car à présent elle sait, elle sait que la noirceur n'est pas synonyme de mal, de démons. D'enfer. Alaric Stark lui a montré qu'il n'y avait pas de mal à avoir une part d'ombre au fond de soi.
Car au fond, elle a toujours appartenu à la nuit, à l'invisible. Murmure plus que présence, essayant d'effacer son existence aux yeux des autres, elle n'était qu'une ombre. Et elle pensait que c'était Mal. Qu'elle devait en avoir honte.
Elle avait tort.

Et ce n'est que maintenant qu'elle le comprend. Grâce à lui. Un homme incroyable qui commande aux ombres et lui offre du thé. Qui l'eut cru ?
Un sourire apparaît sur le visage jusque là dévasté de Rose Falsey. Un sourire vrai qui réchauffe la nuit, comme elle seule sait le faire. Cette nuit...Ce bal. Ce ne sont que des mauvais souvenirs, qu'elle pousse avec détermination au fond de son esprit. Un souvenir toujours brûlant, certes, mais supportable.
Bientôt, le soleil se lévera. Et tout ira bien.

(Cela fait toujours du bien de rêver un peu, non ?)

Pour l'instant en tout cas, la jeune Rose Falsey se sent empli d'une nouvelle force. Pas assez puissante pour soulever des montagnes, non. Juste assez grande pour ouvrir la bouche et parler. Sans trembler. Sans hésiter. Simplement pour se lier, s'imposer. Être là, et vivre.
« Vous êtes incroyable ! »
L'admiration s'entend clairement dans sa voix frêle. Ses yeux brillent de contentement tandis que ses mains tremblent de froid.
«  Je sais bien que tout le monde par ici est capable de telles choses mais...Ça , ce n'est pas juste une chose ! Merci de me l'avoir montré. Je me doute que ce n'est pas facile...Pour moi par exemple... »
A-t-elle vraiment envie de lui montrer ? A-t-elle envie qu'il le lui demande ? Oui. Elle sent qu'elle peut exposer ses dons à cet homme sans crainte. Elle peut lui faire confiance. Mais de telles démonstration ne sont pas dans ses habitudes et la perspective d'être ainsi le centre de l'attention la rempli d'effroi.
Le vieux démon de la timidité qui revient la hanter...


• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Stark
avatar✉ Messages : 431
✉ Fiche : Noblesse Oblige
✉ Ft : Ben Barnes
✉ Classe et/ou emploi : Cerveau de la Nox Arcana
✉ RP(s) en cours : 4 / 4
✉ Âge : 19
✉ Pouvoir(s) : Skotokinésie et Vision dans l'Obscurité
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Jeu 20 Sep - 15:54



Walk by Flica on Grooveshark
Une main de ténèbres vint s'enrouler autour de l'anse de la théière, la soulevant avec aise. L'ombre se tourna vers Rose tout d'abord, versant l'eau chaude dans la tasse en argent sans verser une seule goutte en dehors. Une fois finis, un fin film de ténèbres apparu au-dessus de la tasse, la fermant hermétiquement le temps que le thé infuse proprement. Pendant ce temps-là l'ombre répéta l'opération pour le Lord, le même film apparaissant sur sa tasse. Le thé noir et plus particulièrement le thé de Ceylan qu'Alaric avait choisi ne nécessitait que trente secondes d'infusion, mais le jeune homme aimait prolonger cette attente jusqu'à une minute, trouvant ainsi le résultat parfait pour ses goûts. Rose, dans ce qui semblait être un choix au hasard de thé d'après le peu d'attention qu'elle porta à la boîte et son contenu, avait prit, elle aussi, un thé de Ceylan et donc Alaric laissa le même temps d'infusion à la jeune femme que pour lui. Le film se dissipa tout seul une fois la minute passée et le Lord prit la tasse par son anse - elle aussi dé-pliable comme le reste - et huma la douce odeur de son breuvage. L'amertume était palpable. Avec le sourire il reposa sa tasse et tendit la main vers la coupole de sucre, versant deux cuillères de son contenu dans sa boisson après avoir retiré, égoutté et déposé sur le plateau son sachet de thé. S'emparant d'une cuillère libre, il la plongea dans son thé et commença à mélanger. La technique était subtile, quasi imperceptible car elle ne requiert que le léger mouvement de deux de ses doigts. A croire que, même lorsqu'il tournait une cuillère dans un verre, Alaric ne visait jamais moins que la perfection. Il observa l'ombre s'affairer en face de lui. Rose avait semblé être quelqu'un de timide et d'indécis jusqu'à maintenant. De ce fait le jeune Lord avait ordonné à son serviteur de ténèbres de s'occuper de la préparation du thé de la jeune femme, ce dernier calquant ses mouvements sur ceux, experts, de son maître.

La cuillère fut déposée sur la table et la tasse fut apportée aux lèvres du dis maître. Une gorgée, ni trop grande pour éviter de se brûler la langue et se rendre insensible au breuvage, ni trop petite pour avoir assez de liquide et ainsi profiter pleinement du goût. L'amertume sentit précédemment était parfaitement masqué par le sucre et toute la splendeur du Thé de Ceylan explosa sur les papilles gustatives d'Alaric tandis que le liquide continuait sa route à travers sa gorge, sa chaleur délivrant le corps du jeune homme de l'emprise du froid de cette nuit d'hiver et de la fatigue accumulée lors du bal. Il reposa la tasse sur la table et s'empara d'un biscuit au beurre lorsque le plateau fut tendu dans sa direction par le serviteur d'ombre. Son regard se braqua une nouvelle fois sur Rose et son sourire s'élargit en réponse à celui de la jeune femme mais aussi à ce sentiment d'accomplissement qui l'accompagnait. Après tout il n'étais pas totalement innocent dans l'apparition de sourire sur le visage de sa compagne nocturne. Il l'avait trouvé affalé sur les marches du pensionnat, les larmes aux yeux et bien que soit ses nobles principes qui ont tout d'abord poussé Alaric à faire ce qu'il avait fait ce soir, ceux-ci avaient lentement laissés leur place à quelque chose de plus personnel. Quelque chose qui, avec un peu de chance, continuerait hors de leurs rencontre de ce soir. Il n'est, après tout, pas quelqu'un qui se lie facilement aux autres et cela était une raison de plus pour lui de chérir le peu de liens qu'il arrivait à établir.

« Vous êtes incroyable ! »

« Je sais bien que tout le monde par ici est capable de telles choses mais...Ça, ce n'est pas juste une chose ! Merci de me l'avoir montré. Je me doute que ce n'est pas facile...Pour moi par exemple... »

Pas facile ... Certes il y avait l'appréhension à l'idée que cela puisse provoquer la peur chez les personnes à qui il le montrait, mais jamais Alaric n'avait vu la démonstration de ses pouvoirs comme une tâche difficile à accomplir. Au contraire, pour lui c'était aussi simple qu'il l'est pour un magicien de montrer ses talents de prestidigitateur. Mais il savait où résidait le problème. Il n'était d'ailleurs pas isolé à la jeune femme, car la majorité des élèves de Rédemption en souffraient. Ils prenaient leurs pouvoirs pour une malédiction, un parasite dans leur vie sans lequel celle-ci aurait pu mieux tourner. Pour d'autre ce n'était qu'une capacité utile mais sans plus. Peu étaient ceux qui se rendaient vraiment compte de la vérité, les autres la trouvant trop dérangeant ou simplement inadmissible de leur point de vue. Pas étonnant après ça que Rédemption et ses alentours soient remplis de dépressifs et de dérangés mentaux. Pour Alaric il n'y avait pourtant rien de plus simple et pour cause il s'en était rendu compte dès les premiers instants qu'il découvrit ses dons. Son pouvoir n'est pas quelque chose à prendre à part, comme un ajout à ce qu'il est. Ses ténèbres sont une partie intégrante de sa personne, tout autant que son corps l'est et l'utiliser est aussi naturel que de bouger ses bras ou ses jambes.

Alaric croqua dans son biscuit et mâcha lentement, savourant le goût exquis du beurre qui allait si bien avec une tasse de thé. C'était exactement ce qu'il lui fallait en cet instant. De quoi se revigorer et remplir à nouveau ses réserves d'énergie. Il finit le restant du biscuit et repris une gorgée de thé pour faire passer le beurre qui avait toujours tendance à vouloir rester à l'intérieur de la bouche. Aussitôt le premier finit, l'ombre vint de nouveau présenter l'assiette de biscuits au Lord qui n'hésita pas une seule seconde à en reprendre un qu'il déposa cette fois sur la table près de sa tasse.

« Ma chère Rose, si vous me permettez de vous tutoyer, ma démonstration de mes talents a été faite sans aucune autre contrepartie que l'apport de ton nom à ma connaissance. Rien de plus, rien de moins. Si tu ne désires pas me montrer à ton tour tes pouvoirs, ainsi soit-il. Je ne me sentirais pas le moins du monde offensé par cela. Toutefois, tu te trompes sur une chose. Montrer mes pouvoirs », dit-il tout en claquant des doigts, faisant ainsi apparaître un papillon de ténèbres aux bouts de ceux-ci. « ... m'est aussi facile qu'il m'est de marcher. » Le papillon s'envola, battant de ses ailes fragiles et vint se poser sur le bout du nez de Rose « C'est une part de moi dont je ne peux me séparer, tout autant que je ne peux me séparer de mon corps. » Le papillon s'envola de son perchoir et commença à voler en cercle autour de la tête de la jeune femme. « Tu ne dois pas en avoir peur ni être terrifié à l'idée de l'utiliser en présence des autres tout autant que tu ne devrais l'être de te montrer physiquement en public. » Un nouveau claquement de doigt et le papillon se transforme en rose noire - la version végétale bien sûr - et viens délicatement se glisser dans le creux de l'oreille droite de son homonyme. « Se mentir à soi-même ou avoir honte de ce que l'on est n'est peut-être que le premier pas vers les affres de la dépression mais c'est un chemin dont on revient difficilement une fois emprunté. »

• • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 112
✉ Fiche : - ICI -
✉ Ft : Shiri Appleby
✉ Classe et/ou emploi : Première
✉ RP(s) en cours : 2 / 4
✉ Âge : 17 ans
✉ Pouvoir(s) : Contrôle de la lumière
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur. Mer 26 Sep - 15:09

Rose suit le papillon noir des yeux, hypnotisée. Les mots résonnent dans son âme. C'est donc ça le secret ? C'est donc ça, ce qu'elle cherchait depuis toujours, sans vraiment en avoir conscience ? Elle voulait tellement être différente, elle voulait tellement...Vivre. Être.
Sans savoir que son être, c'était son pouvoir. Qu'il la définissait, plus que son corps, son esprit, son identité.

« C'est une part de moi, oui, mais une part que je n'accepte pas. Que je repousse et garde pour moi. Un secret que je ne confis qu'à la nuit, et à ma solitude. »

La lumière est la vie, la force, le joie. Mais Rose...Rose n'est rien de tout cela. Elle est faible, elle a froid. Depuis toujours, elle pense que ce n'est que cela, son essence véritable. Dans son cœur grogne encore une peine qui menace de la dévorer.
Et ce n'est pas la lumière qui l'a aidé à surmonter cette douleur. Pas de chaleur dans ce parc enneigé. Pas une lueur d'espoir dans cette nuit éternelle. Seulement les ténèbres et un sauveur plus sombre que les démons du passé. N'est-ce pas paradoxal, une reine de lumière sauvée qui ne trouve la joie qu'en plongeant dans la nuit noire.
« Ce que j'aimerais ressentir la même chose que toi...Mais ce pouvoir, ce n'est pas Moi. »
Dit-elle avec un sourire désolé.
« Montrer mon pouvoir, c'est comme mentir. C'est comme si je m'étais un déguisement, me montrais sous un visage qui n'a rien à voir avec le mien. »

C'est ce que j'aimerais être, ce que je ne serais jamais. Ce que j'admire chez les autres et crains en moi-même.
Désir inavoué.

C'est une force en puissance au fond d'elle; Un possible qu'elle ignore, une vie vers laquelle elle n'ose pas aller. Peut-être que c'est la confiance en soit qui émane du jeune Lord qui l'impressionne avant tout. Peut-être que c'est son calme parfait, ses faiblesses si bien cachées, qui l'apaisent. Cette harmonie qu'il partage avec son pouvoir qui la console, elle qui n'a rien de tout cela, déteste vivre en plein jour, a peur d'être vue, remarquée, d'éblouir. En tout cas, Alaric Stark lui ouvre les yeux.
Ce qu'elle a devant elle, c'est plus qu'un jeune homme bien dans sa peau, sûr de lui. C'est un exemple à suivre. La preuve qu'elle pourrait être ce dont elle rêve. Le chemin à suivre pour y arriver. Les ténèbres permettent au Lord de vivre pleinement.
La voie de Rose n'est faite que de lumière.
« Je...Je crois que j'ai compris. »

Le froid mord, la tasse dans sa main brûle. Mais Rose ne s'en rend pas compte. Elle ne voit pas ce qu'elle fait, trop concentrée, et surprise, par la puissance qui monte en elle. Qui, au final, n'attendait que le bon moment, peut-être aussi la bonne personne, pour être découverte. Car qui mieux que le maître de la nuit pourrait apprécier la fraîcheur de l'aube pour ce qu'elle est : pure. Belle.
Joie et espoir mêlés.
Les étoiles s’éteignent dans la nuit, le ciel se vide de toute lumière, de toute vie. Bientôt, ce n'est plus qu'un pan de néant au-dessus de leurs têtes. La lune disparaît. Volée de sa lueur dorée, volée de sa beauté. Ce n'est plus qu'un bout de roc perdue dans l'immensité, presque imperceptible. Les quelques lumières qui brillaient encore à travers les fenêtres de Rédemption disparaissent de leur vue. Ne reste que deux personnes, assise sur du rien dans un jardin mort depuis longtemps. La neige ne rayonne plus. Tout est froid, tout est noir.
Pendant un instant, la nuit est partout et Rose frisonne.

Puis, plus soudainement qu'attendu, presque incontrôlée, jaillit de nouveau la lumière.
Le charme de la lune, le pouvoir des étoiles, la splendeur d'un jour nouveau. Tout cela incarné en une personne.
Rose est la lumière et elle sourit.

Contrairement au jeune Lord, elle ne fait pas de démonstration très impressionnante, pas de forme éblouissante, de beautés sans fin. Pas de formes ou d’excentricité.
Seulement la lumière, sortant de chacun des pores de sa peau. Sortant de son cœur, aussi.
Rose assise simplement sur son fauteuil de ténèbres, n'a pas bougé. Simple silhouette dans la neige auparavant, elle semble à présent s'élever au-dessus de l'humanité. Un ange retournant au ciel. Mais sans mouvement, sans tourbillon ni remous. Elle est toujours là, mais semble ailleurs. C'est la lumière, ou peut-être est-ce son air épanoui?, qui lui confère sa magnificence.

• • • • • • • • • • • • • • • • •

LemonBright


DC - Zachary - Skylar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur.

Revenir en haut Aller en bas

Enfant des ténèbres, viens rallumer mon coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: