Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

[Description du lieu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 597
✉ Fiche : La fiche.
Les liens et sujets.
Le journal intime
✉ Ft : Anna Popplewell
✉ Classe et/ou emploi : Maîtresse du dôme.
✉ RP(s) en cours : Deux.
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions en retrait, Télékinésie hyper développée.
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: [Description du lieu] Jeu 3 Nov - 14:04

GENRE DE LIEU:


Un petit manoir abandonnée depuis les années 70. Situé à quelques kilomètres de Birdsall, dans une clairière d'un bois qui n'attire pas beaucoup d’intérêt aux yeux des habitants. Des légendes pèsent sur cet endroit. Souvent appelé la maison des horreurs, où l'antre du petit Corwin...et encore bien d'autres noms pourront lui être donné. Endroit peu connu de tous, pour connaître l'endroit il faut; soit en avoir entendu parlé, ou bien venir se balader dans le bois et tomber dessus par hasard. Pour ceux qui connaissent, c'est un endroit parfait pour se faire ou faire de petites frayeurs. Quelques anciens pensionnaires de Rédemption connaissent l'endroit. Certains n'y trouvent aucune importance, quant à d'autres c'est toujours un lieu où passer du temps.



HISTOIRE DU LIEU:


Il y a plusieurs histoires concernant cette maison, des histoires pas très jolies à entendre. Mais celle qui est restée le plus, est celle où on raconte qu'une famille vivait dans cette maison, une famille qui – d'apparence – était des plus banales. Le nom de cette famille changeait de conteur en conteur, mais le plus souvent on parlait de la famille Corwin.

Alexander et Beth Corwin plus exactement. Ils avaient trois enfants ; des jumelles et un petit garçon. On dit que ce dernier était possédé, qu'il agissait étrangement malgré son très jeune âge, on dit qu'il capturait les rats de la maison et qu'il prenait un malin à plaisirs à les lacérer avec un fil de barbelé. Il serrait son étreinte, il l'a serrait jusqu'à ce que le sang coule, jusqu'à ce que la vie du rongeur s'épuise. Personne ne savait le nom du petit garçon, car les Corwin n'en parlait justement pas, beaucoup d'habitant de Birdsall croyait que Alexander et Beth n'avait que deux filles. Deux magnifiques filles, sage et obéissante, Lara et Noria Corwin. Deux anges que le jeune garçon rêvait de lacérer.

On raconte beaucoup de chose sur le petit garçon, on raconte qu'il aimait dessiner, des dessins assez sombres et morbides, on dit qu'il se représentait souvent devant quatre corps sanguinolents dans des barbelés. On dit aussi que l'enfant ne sortait jamais de la propriété, s'occupant entre ses dessins et la vieille balançoire de la cour.

Une nuit, on dit que des cris s'échappèrent de la maison. Les cris de Mr et Mrs Corwin, mais aussi les cris des jumelles. Le lendemain, on vit le jeune Corwin débarquer dans les rues de Birdsall, en pyjama parsemé de petites gouttelettes rouge. On dit qu'il paraissait apaisé, un sourire sur les lèvres, le regard balayant les passants qui ne pouvaient s'empêcher de s'interroger sur sa présence. Un couple s'occupa de l'enfant, ils l'interrogèrent et l'enfant les guida jusqu'à la maison.

C'est alors qu'on y découvrit quatre corps ; ceux d'Alexander et Beth Corwin - dans leur lit - solidement et violemment lacérés par un barbelé sortit de nul part, les corps des jumelles retrouvés dans leur chambre, dans leur placard plus précisément, eux aussi brutalement lacérées par un barbelé.

L'affaire fut classé sans suite. L'enfant fut envoyé dans un orphelinat et plus jamais on en entendit un traître mot à son sujet. Mais, beaucoup laisse courir la rumeur, que l'enfant était responsable de ce crime et qu'il vit toujours dans les rues de Birdsall, caché, inconnu au yeux de tout les habitants. Et que chaque anniversaire de ce drame, il se rend devant la maison et rit, il rit en repensant au plaisir qu'il avait prit.


DESCRIPTION DU LIEU:


C'est un petit manoir de 2 étages, que l'on peut considérer comme perdu au milieu d'une clairière d'un bois. Le chemin - qui autrefois permettait d'accéder à cette demeure - est ensevelit sous les feuilles mortes, il n'existe plus. La cour encercle le manoir, devant ce dernier on peut remarquer un parterre central où pousse - désormais - des mauvaises herbes. Quelques mètres plus loin, près de la frontière de la clairière, il y a une balançoire rouillée par le temps qui se met à grincer par moment, à côté un petit tourniquet à l'état tout aussi pitoyable, mais qui peut encore tourner.

L'entrée du manoir est accessible après un petit escalier de quatre marches qui mène sur un perron en bois, dont la peinture est écaillée. La porte d'entrée est barricadée avec une seule planche clouée en travers. A côté de la porte, une fenêtre donnant sur un petit salon, impossible de voir à travers, la crasse à envahit la surface.

Si vous voulez entrer, il faut passer par derrière, où se trouve une trappe qui mène directement à la cave. Profiter de passer par l'arrière pour contempler la petite marre d'eau verdâtre qui y stagne avec un pourtour de mauvaise herbe. La cave paraît des plus banales, il y a des tonneaux vides, un plan de travail avec quelques outils accrochés. Un vieux matelas se dresse contre un mur, ainsi que de vieux jouets, et toute une pagaille d'objets, d'outils et matériaux divers. Un escalier permet de remontrer au rez-de-chaussé de la maison et si vous prêtez assez d'attention vous pourrez remarquer - sous l'escalier - quelques bouteilles de vins rangées dans une caisse.

Le rez-de-chaussé, partagé entre une petite cuisine, un petit salon, une salle de bain, un toilette et une petite véranda. Chaque pièce contient encore les affaires des Corwin, rien n'a été déplacé. Cependant, la plupart des affaires sont inaccessible, les meubles du salon sont fermé à clef. Quelques vieux journaux occupent la table du salon, on peut y trouver une petite bibliothèque et une cheminée. Il y a aussi une télé qui commence sérieusement à dater et quelques tableaux et babioles par-ci et là. N'oubliez pas la poussière aussi qui a envahit la maison.

Premier étage : ici sont réunit les 3 chambres; celle des parents, celle des jumelles et celle du garçon.

- La chambre des parents,on y retrouve leur lit, un matelas découvert de drap, une large tâche de sang séché occupe le tissu du matelas depuis l'affaire Corwin. Une armoire avec des vêtements dedans. Un placard et une salle de bain. Une fenêtre donne sur le côté du manoir.

- La chambre des jumelles, lit avec drap défait, un coffre à jouet, une déco de rose pastel usé. Le placard n'a plus de porte, est vide, et on y retrouve juste quelques morceaux de barbelé rouillé. Deux fenêtres donne sur le devant du manoir.

- La chambre du petit garçon, la plus impeccable des trois chambre. Il y reste seulement le bureau et la carcasse du lit. Quelques dessins du garçon y sont restés. Les tiroirs du bureau sont aussi fermés à double tour. Une fenêtre donne sur l'arrière de la maison.

2e étage : Le grenier, un rassemblement de tout et n'importe quoi. Une malle remplie de vêtements. Une robe de mariée. Une vieille glace. Peut-être qu'on peut y trouver plein de chose, autre que des araignées. Une petite fenêtre occupe le fond du grenier, donnant une vue sur le devant du manoir.


L'ensemble de la déco de chaque pièce reflète assez bien les années 70.

Dorian Peysonn ©

• • • • • • • • • • • • • • • • •


It's been written in the scars on our hearts
We're not broken just bent
And we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.forums-actifs.net

[Description du lieu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: