Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire : Rédemption va déménager d'ici peu. Plus d'infos ?

Partagez|

Zachary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar✉ Messages : 62
✉ Fiche : - ICI -


✉ Classe et/ou emploi : Directeur Adjoint
✉ RP(s) en cours : 1 / 4
✉ Âge : 23 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions & Contrôle du métal
Masculin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Zachary Sam 30 Juil - 19:34


Présentation de
Utreuil Zachary
« L'enfer est pavé de bonnes intentions »

ID ;
Personnalité de l'avatar : Jared Leto

    Nom : Utreuil
    Prénom : Zachary
    Sexe :
    Âge : 22 ans
    Pays, ville natale : Londres, R.U.




Caractéristiques ;

    Pouvoir(s) : Prémonitions & Contrôle du métal.
    Connaissance de son pouvoir : OUI
    Classe/Groupe : Personnel : Surveillant de nuit
    Liens déjà existants : Sélène : Ne t'inquiètes pas. Même si tu ne le sais pas, je serais toujours là pour toi, petite soeur.
    Juliette : Je t'aime plus que tout, et je sais que je ne supporterais pas de te perdre.
    Riley : Pour tout ce que tu as fait à Juliette, jamais je ne te pardonnerai.

    Qualités : Incroyablement dévoué. Fort. Tendre.
    Défauts : Prêt à tuer pour celles qu'il aime. Indifférent, il n'hésite pas à sacrifier des innoncents pour protéger Sélène et Juliette. Facilement manipulable. Terrifiant pour les élèves qui croisent sa route.
    Signe(s) particulier(s) : Un tatouage magnifiquement exécuté, dans le cou, sur le côté gauche, le côté du coeur. A l’encre exclusivement noir est dessiné le visage d’une femme. Qui est-elle ? Un mystère. Zachary est arrivé un soir chez Mick, un tatoueur qu’il connaissait bien. Sans un mot, l’air décidé et ignorant les questions, il a présenté un dessin à son ami ainsi que quelques billets. C’est le seul est unique tatouage qu’il possède et - il le sait au fond de lui - qu’il n’aura jamais.




Physique ;

    Zachary marche tranquillement dans les couloirs de Rédemption. Prenez garde, chers élèves, car le loup est entré dans la bergerie. Prêt à passer à l'attaque.
    Son regard vous survole et vous frissonnez. Sans savoir pourquoi. Vous avez peur. Une peur viscérale qui vous prend aux tripes et vous hurle de fuir, fuir le plus vite possible, fuir face à cet homme sombre à l'air pourtant si tranquille.
    Que va-t-il nous faire ? Pensez-vous en reculant, lentement pour ne pas attirer l'attention et le regard perçant du loup. Va-t-il vous briser la nuque ? Vous mordre sauvagement ? Vous laisser agoniser, seul et en sang ? Voilà les sinistres pensées qui traverse votre esprit en un éclair tandis que Zachary passe à côté de vous.
    Ce loup, vous pensez, est force. Est puissance. Ce loup est le danger, la peur à l'état pur. Mais toujours, vous ne pouvez vraiment dire pourquoi. Car le loup se glisse dans la nuit, le loup est ténèbres et mystère.

    Est-ce ses yeux sans fond, pllus beaux qu'un ciel de pleine lune, s'ouvrant sur l'infini ? Son regard inquisiteur, conscient de son implacable supériorité ? Est-ce sa haute stature, ses muscles parfaitement dessinés, son corps prêt à passer à l'attaque à n'importe quel moment ? Sa crinière plus noire que la nuit, sauvage et délicate ? Son grand manteau noir, toujours flottant dans un vent inexistant ? Son sourire carnassier ?
    Oui, Zachary fait peur. Et seulement en présence de Juliette ou de Sélène se détent-il, laissant apparaître un sourire tendre et des yeux remplis d'amour. Mais ça, vous ne le verrez pas, chers élèves de Rédemption, car Zachary est un roc. Il ne laisse pas n'importe qui le percer à jour, et cela se reflète dans sa physionomie.



Psychologie ;
    Pourtant c'est un loup domestiqué et, si l'on puis dire, facilement transformable en agneau. Doux. Obéissant. Aveugle.
    Ou aveuglé ?
    Aveuglé par un amour plus fort que lui. Par la peur de perdre celles qu'il aime. Par un homme sans pitié. Par une manipulation habile, une stratagème sans faille, transformant Zachary, temple de la haine et de la colère, en un soldat dévoué. Tout a changé quand il a retrouvé Sélène, son petit ange, menacée par la furie destructrice du directeur. Et quand il a vu Juliette. Quand il a compris qu'à partir de cet instant, il ne pourrait plus vivre sans elle.
    Car si cet homme peut tuer sans scrupule, sans remord, sans relaĉhe, c'est parce qu'il aime prodondément, inconditionnellement. Plus que vous ne pourrez jamais l'imaginer. C'est un être qui peut se montrer sauvage, sans pitié. Car il ferait tout pour les sauver pour les épargner, comprenez-vous ? Il ferait
    TOUT. Quitte à se détruire, à perdre son âme. Quitte à vous détruire.
    Souvenez-vous en. Ne pensez pas qu'il montrera une quelconque pitié, qu'il réfléchira à son acte. Ne pensez pas que vous avez une chance. Cela fait longtemps que tout cela n'attend plus son coeur. Que personne ne brise son armure. Seules Sélène et Juliette y parviennent encore...
    Comme vous pouvez le voir, Zachary est contradictoire. Incapable de choisir. Déchiré par un dillemme qui ne trouve pas de réponse. Un problème qui lui ronge le coeur.


    Sélène ou Juliette ?

    Alors ne l'oubliez pas, Zachary est un homme torturé, brisé. Et un homme brisé est un homme dangereux.



Histoire ;



    Le drame.


    “J’suis désolé ! DESOLE !”
    “Mais qu’est-ce que tu as fait ? T’es fou ?”
    La voix de sa mère, les cris de son père, les pleurs de sa soeur, tout se mélange dans sa tête. Ce n’est qu’un cauchemar, cela ne peut être qu’un cauchemar ! Qu’est-ce qu’il a fait ? Il n’a pas fait exprès ! Il a envie de crier : “Pardonnez-moi ! Pardonnez-moi !” Il a envie de supplier, mais son père dirait qu’il est un faible. Les parents avait toujours aimé la petite fille. Il voulait une petite fille, plus que tout. Zachary sentait bien cela, jour après jour, les parents s’éloignaient de lui, l’oublaient, émerveillés par le petit ange qui venait d’arriver. Pourtant Zach ne lui en voulait pas. C’était son ange à lui aussi. Lui aussi aurait tout donné pour elle. Son ange au beau sourire, sa princesse, sa soeur.
    Qui lui en voulait le plus pour avoir failli tuer ce petit être, si jeune encore, merveilleux aux yeux de tous ? Ses parents ? Pour eux, ce n'était qu'un prétexte. Une excuse pour abandonner ce garçon au regard si pénétrant, ce garçon bizarre qui manipulait l'acier comme la pâte à modeler. Ou bien Zachary lui-même ? Il semble évident que jamais il ne se pardonnerait cet acte malheureux, ce faux pas qui changea sa vie de tout au tout. Cet accident qui déclancha l'abandon du jeune garçon par ses parents. Mais plus encore, qui détermina toute sa vie, tant il tenta à maintes reprises de se faire pardonner cet acte, de protéger sa soeur comme il n'avait pas pu le faire à cette époque. Pendant des années, la seule pensée qu’il avait faillit - faillit ! - faire du mal à ce petit être, lui donna des frissons violents.


    Les liens du sang.


    «  Seul ? » ce mot sonne étrange à l'oreille de Zachary tant il paraît déplacé dans ce contexte. Non, il ne l'a jamais été. C'est ce qu'il répond quand on lui demande comment il a pu vivre seul si longtemps. Et les gens alors, naïfs ou peu décidé à percer les mystère de ce jeune homme si prompt à s'énerver, pensent qu'il fait référence à la junkie qui la recueillit avant de mourir d'overdose. Puis de toutes ces autres personnes qui ont pris pitié de lui, qui lui ont donné de l'argent ou un toit, pour quelques temps. Mais Zachary ne pense pas à tout cela quand il dit qu'il n'a jamais été seul de sa vie. Il pense à Sélène. Elle était toujours là. Ou plutôt, il était toujours là. Pour elle. Il l'a suivi, il l'a observé, restant caché, une ombre, un fantôme du passé prêt à intervenir en cas de besoin. Toujours là pour surveiller cette jeune fille qui lui ressemble tant. Cette fille qu'il ne connaît pas mais qu'il aime. Tandis qu'il reste indifférent au monde autour de lui, aux personnes qui évoluent dans sa vie, elle est sa seule -ou presque- qui peut le toucher. Dans ses rêves, elle est omniprésente. Pendant des années, il ne vit que pour elle, anéhanti par ce qu'il voit la concernant : le départ du père, la dépression de la mère, la descente aux enfers de son petit ange. Et il ne peut rien faire. Et il est désespéré. Il se hait, plus qu'avant encore car il est impuissant, faible.
    Mais les liens du sang sont plus forts que tout et Zachary n'abandonne pas. Il n'abandonnera jamais sa soeur, il le sait. Jamais.


    Rêver sa vie.


    « Qui est-elle ? » Zachary se réveille en sursaut, cette seule pensée accaprant son esprit. La nuit est encore profonde, le silence parfait. Tout va bien. Tout est comme d'habitude. Pourtant, il a peur. Et pour une fois, ce n'est pas pour Sélène qu'il s'inquiète. Une inconnue à fait irruption dans ses rêves. Non, pas une inconnue. Ce n'est pas le mot qu'il faut. Il ne l'a jamais rencontré pourtant il la connaît. Comme si, depuis toujours, elle était liée à lui. « Nous sommes faits l'un pour l'autre. » pense Zachary. Il n'y a pas de doute. Il ne sait pas qui elle est, où elle est, quand ils se verront. Mais il sait deux choses : Cette jeune fille blonde au sourire timide représente l'espoir, l'espoir d'une vie meilleure, l'espoir d'un bonheur sans fin. Et elle est en danger.
    Un sourire aux lèvres et les yeux pleins d'angoisse, Zachary replonge dans les bras de Morphée, avec le souvenir du visage de la jeune fille et d'une plaque en métal portant une inscription énigmatique : Rédemption.


    Vivre ses rêves.


    Cri de rage. Le poing s'abat sur le mur. Quelques morceaux de plâtre se détachent en viennent parsemer les cheveux noirs de jais de Zachary. Les rues de Londres ne sont pas un endroit pour faire de joyeuses rencontres. Du sang plein les mains, un hématome bleuâtre sur le front, Zachary en a une nouvelle fois fais l'expérience. « Et ben Zach ! Tu t'es encore battu ? » Un rire absent accompagne la remarque sarcastique. John, dans un coin de l'appartement décrépi, sur un fauteil qui mance de tomber en miette, observe Zachary, le regard vague. Zachary serre les dents, résistant à l'envie de répliquer à son ami. Il sait que cela n'aménerait que des ennuis, John étant un homme brutal et assez stupide pour tenter de se battre avec lui.
    Il pousse un soupir quand son regard tombe sur la brochure posée sur la table basse. Etrange de voir ce bout de papier si propre, si net, dans cet envirronement qui n'est que crasse et poussière. « C'est à toi ça, John ? » « Quoi ? » répond celui-ci d'une voix traînante. Zachary hausse un sourcil et s'approche de la table. C'est alors qu'il le voit. Ecrit en lettres blanches sur la brochure noire s'étale le mot Rédemption.
    Tout de suite, Zach repense à tous ces rêves qui l'assaillent ces dernières années. La fille, toujours la même. Son visage si doux, son sourire si beau. L'élan de tendresse, d'amour, qu'il ressent quand elle apparaît. Si étrange que cela puisse paraître, ce jeune homme dur, parfois cruel, l'aime passionnément. La ferme détermination, l'envie extrême de la retrouver, de la protéger. Et toujours, ce mot, Rédemption. Des visages flous, des cris, du sang. L'étrange impression que la mal s'infiltre en lui. La peur. Et, comme toujours, Sélène...Toujours là, toujours au coeur de ses préoccupations.
    Doit-il y aller ? Répondre à l'appel ? Il sait que là-bas il trouverale danger et la fille de ces rêves. Il sait aussi qu'il devra abandonner sa soeur, pour un temps. Mais au fond de lui, Zachary est également persuader que les liens du sang persisteront à jamais et que son destin est lié à celui de sa soeur. Ou qu'il aille, elle sera là. C'estplus un espoir qu'une conviction, mais cela persuade Zachary de partir. Il rassemble ses affaires et prent la route de Rédemption, conscient qu'il tombe dans un piège, qu'il y perdra une partie de son âme mais que c'est ce qu'il doit faire.


    Ensemble.


    Une révélation. Voilà ce que c'est. Epoustouflant. Magique. Incroyable. Et si merveilleusement bon. Il est là où il doit être. Il est avec la personne avec qui il doit être. Et il le sent. Zachary plonge ses yeux dans ceux de la jeune fille blonde -enfin en face de lui !- et il oublie pour la première fois ses remords. Il oublie ses erreurs. Il oublie sa haine. Il reste pétrifié devant cette apparition, cette vision inespérée. Comment...Pourquoi...? Toutes les questions s'effacent face à l'évidence.
    Elle est là.
    Tout va bien à présent.
    « Enfin ensemble. Je t'attendais depuis si longtemps. » murmure Zachary, prenant délicatment sa main. Il n'arrive pas à croire qu'elle est enfin là, qu'il l'a trouvé. Pourtant elle recule. Zachary se pétrifit. Dans ses yeux, une lueur froide, un soupçon de larme. Il remarque qu'elle n'est pas parti pour autant. Elle le regarde avec un air surpris, intrigué. Et doux. Elle est comme dans ses rêves, belle, magnifique, douce et rassurante. Il ne peut pas la perdre, pas maintenant. Il doit faire quelque chose. Alors il lui dit tout, ses doutes, ses rêves, ses peurs, ses erreurs. Il l'observe, il écoute. Elle fait de même.
    Comme avec Sélène, c'est l'évidence. Il ferait tout pour elle. Et quand Zachary dit tout, il veut bien dire absolument tout. Cette pensée lui fais peur mais il oublie, il la remplace par le bonheur. Au bord du lac, toute une soirée. Eternelle et éphémère.


    Un danger.


    «  Il se passe des choses ici. » lui a dit Zachary. Entre deux baisers, entre deux sourires, l'angoisse revient. Et les rêves aussi. Plus que jamais, il sent que le danger plane sur la femme de sa vie. Les rêves l'assaillent plus fréquents, plus marquants. Chaque nuit, il se réveille en sueur, effrayé mais bien décidé à tout faire pour empêcher que ses visions ne se réalisent. Il n'a pas d'indice, aucune piste. Seulement des images boulversantes, des sensation horrifiantes. Et toute la détermination du monde à stopper la marche de cette menace.
    Le danger est tout autour d'eux.
    Le danger approche.
    La douleur et la peur, voilà ce qu'il voit sur les traits de Juliette dans ses rêves. Le visage du Directeur flotte doucement à côté. Et une ombre, une ombre meurtrière, sadique, qu'il ne peut pas identifier.
    Quand soudain, un soir, tout ce met en place. Ils veulent juste voir ce bâtiments gris dont tout le monde parle. Percer un des mystères de Rédemption. Ils arrivent, regardent et frissonnent. Zachary détourne la tête une seconde, une seule seconde, pour scruter les étoiles. Et tout s'enchaîne. Comme dans ses rêves mais en plus clair, en plus proche, en plus percutant. En plus effrayant. Quelqu'un a pris Juliette et l'a emmener à l'intérieur du batiment. Un cri. Déchirant les ténèbres. Zachary s'élance, ouvre la porte, entre en trombe. Deux hommes et Juliette. Juliette à terre, haletante. Douleur et tristesse dans ses yeux. « Non, non, non ! » Il se précipite, cherche une blessure sur son corps, son corps si fragile, si beau. Rien. Elle crie à nouveau et il comprend. C'est cet homme, l'ombre. Ce Riley. Il est dans sa tête.
    Le directeur se penche vers lui et lui murmure à l'oreille : « Il a un moyen, pour qu'elle arrête de souffrir. Un moyen simple. » Zachary essaie d'aider Juliette, lui prend la main, la serre. Il ne peut pas supporter cela, il ne peut pas rester là sans rien faire. D'un voix faible, brisée, il répond : « Tout ce que vous voulez. » Il ne comprend pas mais peut importe. Il faut que cela s'arrête ! « Tout ce que vous voulez mais ne lui faites pas de mal ! » « Bien. » Un signe et Riley relâche Juliette. Zachary le prend dans ses bras et murmure, pour elle seule : « Ca va aller, c'est finit. » Une larme coule sur sa joue. Il sent bien que cela n'est qu'un mensonge. « Je vais te protéger. » « Venez. » lui dit le Directeut d'une voix autoritaire. « Riley s'occupera de la ramener au pensionnat. »
    Zachary se lève à contre coeur. Il ne veut pas la quitter. Mais il le faut. Ce sont les ordres, les conditions pour que tout aille bien pour elle. Avant de partir, un dernier mot, avant que tout ne change : « Je t'aime. »


    La mort.


    Zachary est assis sur le toit de Rédemption. Il pleure. Mais pas sur le sort de la énième personne qu'il vient d'assassiner froidement -il le fallait, vous comprenez ? Il le fallait. Il pleure car s'en est trop. Trop de culpabilité, trop de haine. « Je suis désolé. » a-t-il répété à Juliette quand ils se sont retrouver. Il a fait une erreur. Elle a payé. Comme toujours. Pourtant, elle lui pardonne toujours. Il fait tout ce qu'il peut pour la protéger mais cela ne suffit pas. Il y a constamment quelque chose que ne va pas. Dans ses rêves, il continue à voir Juliette souffrir. Et c'est pour cela qu'il s'en veut.
    « C'était ma faute. Si j'avais compris à temps.On serait partis... Ensemble. Tous les deux. A jamais. Qu'est-ce que j'ai fait ? » Pourtant il sait qu'il ne pouvait pas changer l'avenir. Il n'a jamais pu. Le futur est implacable. Le futur ne fait pas de compromis. Comme il n'a pas pu empêcher le départ du père, la tristesse de Sélène, son ange qu'il n'oublie pas, il n'a pas pu empêcher les souffrances de Juliette. Les souvenirs sont intolérables. La culpabilité au delà des mots. Le Directeur a été clair. A présent, le destin de Juliette est entre ses mains. Chaque faux pas, chaque erreurs, sera payé par la femme de sa vie. Il n'y a aucun échapatoire. Il a vu le sourire de ce type, Riley, pendant qu'il torturait Juliette. Il a vu le regard fou du Directeur. Il n'y a pas d'échapatoire. Il doit continuer à tuer, à persécuter, à faire souffrir les élèves. C'est son rôle et il le remplit sans état d'âme, avec indifférence. Seule Juliette compte pour l'instant.


    Dilemme.


    Elle est arrivée ce matin. Bien sûr, il ne l'avait jamais oublié. Elle continuait à hanter ses rêves et ses cauchemars. Il savait qu'un jour ou l'autre, ils se retrouveraient. Mais c'est si soudain, si magnifique et si terrifiant.
    Sélène est à Rédemption. Elle ne le connaît pas. Lui l'a reconnue dès ses premiers pas dans l'établissement. Elle a tellement grandi ! En la voyant, il a eu chaud au coeur. L'impression que tout allait bien. Il voulait la serrer dans ses bras. Ils étaient réunis ! Enfin !
    Puis...Puis est venu la peur. Pour elle. Sélène à Rédemption...Zachary connaît les projets du directeur. Il sait ce qu'il fait aux élèves. Et s'il décidait de lui faire la même chose ? Non, non, impossible. C'est un cauchemar. Le regard de Zachary se pose sur Juliette, au fond du couloir. Ils se sourient mais Zach est pétrifié.
    S'il veut protéger Sélène, il faudra s'opposer au Directeur. Et Juliette soufrira. Il ne peut pas laisse cela se passer.
    S'il veut protéger Juliette, quand le Directeur s'en prendra à Sélène, il devra obéir. Et elle mourra.
    « Non... »
    Il est dans un impasse. Mais tôt ou tard, il faudra choisir.




Hors personnage ;

    Prénom/pseudo : Vio
    Âge : 17 ans
    Où as-tu trouvé Rédemption ? : J'y suis déjà :)
    Avis sur le forum et ce qui vous à poussé à y venir : Un super forum !
    Présence de la présence sur le forum : Souvent.
    Code : On va dire... Validé ! quelque chose ? (bon s'il le faut je relirais le réglement...)
    Le mot de la fin ? : BOUH !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar✉ Messages : 597
✉ Fiche : La fiche.
Les liens et sujets.
Le journal intime
✉ Ft : Anna Popplewell
✉ Classe et/ou emploi : Maîtresse du dôme.
✉ RP(s) en cours : Deux.
✉ Âge : 18 ans
✉ Pouvoir(s) : Prémonitions en retrait, Télékinésie hyper développée.
Féminin

~ Qui es-tu ?
Relations ::
MessageSujet: Re: Zachary Dim 31 Juil - 17:42

Voilà... Je n'ai qu'une seule, non, deux choses à dire.
De un, je te valide sur le champ.
De deux... JE T'AIME ! ♥

• • • • • • • • • • • • • • • • •


It's been written in the scars on our hearts
We're not broken just bent
And we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.forums-actifs.net

Zachary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: